conférence internationale des VPH

VPH, c’est véhicules à propulsion humaine. J’étais à la conférence Internationale des VPH où j’ai eu l’occasion de rencontrer Barbara Buatois.

J’ai rencontré Barbara lors de sa venue à Bordeaux dans le cadre du projet Human Impulse, le 1er juin 2018. Il s’agissait de la première journée de conférence internationale sur les VPH, les véhicules à propulsion humaine, organisée dans le cadre d’une manifestation de vol d’avions uniquement mus grâce à la propulsion musculaire.

conférence internationale des VPH

Isabelle Lesens, Laure Waché et Barbara Buatois

Son record du monde en VPH de 2010

Barbara Buatois a fait une présentation lors de la conférence internationale des VPH de son record du monde datant de 2010, du 200m lancé, avec la vidéo ci-dessous :

Race Across America, en juin 2010 de Barbara Buatois

Puis une présentation de sa participation à la Race Across America, en juin 2010, la course cycliste la plus difficile au monde, qui implique la traversée des Etats-Unis d’ouest en est, dans un délai de moins de 13 jours. Elle a été la première Française à finir cette course de 3000 miles (soit 4830 kms) en 11j 19h et 48mns !

Ce qui implique, entre autre, d’avoir une excellente gestion du sommeil, de l’alimentation et de l’hydratation, car la moyenne roulée est de plus de 400kms /jour, dans des conditions parfois extrêmes.

conférence internationale des VPH

Les premiers jours se déroulant dans le désert avec des températures élevées, suivies de forts dénivelés dans la traversée des Rocheuses, avec des passages de cols jusqu’à 3000m d’altitude, ce qui implique une forte baisse des températures se produisant en quelques heures seulement. Le corps doit donc s’adapter rapidement tout en continuant à fournir un effort important. Dans cette compétition il y a toujours 50% d’abandons, dont une grande partie dans les premiers jours.

Cette année-là, il y avait 5 féminines au départ, en individuelles, les 4 autres étant en vélo droit. Elles n’étaient que 3 à l’arrivée, 1 Italienne et une concurrente d’Afrique du sud, toutes 2 arrivées en plus de 12 jours.

Interview de Barbara Buatois à la conférence internationale des VPH

conférence internationale des VPH

LW : Donc objectif Battle Mountain 2018?

B.B : Ce n’est pas encore acté, car j’attends des nouvelles pour les modifications du vélo qui sont encore en cours, et aussi toujours le pb du budget et des recherches de sponsors. Nous prévoyons encore cette année de lancer une campagne de financement participatif sur la plateforme Indiegogo dès le mois de juillet.

LW : Quelles sont les modifications en cours sur le vélo?

B.B : Le Varna avait 6 vitesses, et il est prévu de le passer à 14 vitesses, et l’année dernière il y a eu un souci sur la fourche qu’il a fallu ressouder.

LW: Quel est votre objectif affiché?

B.B : J’aimerai beaucoup être la première femme à dépasser les 80 miles/h (environ 128 kms/h).

LW : Votre record à maintenant été approché en septembre 2017, cela doit augmenter votre motivation?

B.B : Ce sera surtout le cas, lorsque celui ci sera dépassé. Mais c’est une bonne chose que la concurrence féminine soit plus présente (6 sur 21 compétiteurs en 2017).

LW : Comment c’est déroulé Battle Mountain 2017?

B.B : L’année 2017 à été une découverte du nouveau vélo, auquel il a fallu s’adapter rapidement. Il y a maintenant une vision par caméra, ce qui implique que le vélo est plus bas, ce qui est une bonne chose pour l’aérodynamisme (gain d’environ 10%), mais moins facile pour le lanceur au départ, qui doit s’adapter à cette nouvelle forme. Du coup, en 2017 il y a eu des chutes au départ, ce qui a abîmé un peu le vélo, et du coup amoindri l’aérodynamisme. De plus, la météo n’a pas souvent été favorable, avec des orages et des vents forts, ce qui fait que je n’ai pu valider que 3 runs. J’arrive assez facilement à monter à 100 kms/h, mais ensuite il faut beaucoup forcer pour que la vitesse augmente.

conférence internationale VPH

LW : Y’a t’il des évolutions sur le règlement depuis 2017?

B.B : Apparemment cette année les lanceurs devront uniquement courir, sans recours aux rollers, ni à des mécanismes qui tiendraient le vélo au départ. Comme nous avons toujours procédés ainsi avec Steve Nash, cela représente plutôt un avantage pour notre équipe.

Ce vendredi, lors de la conférence internationale des VPH, Barbara prévoyait de pouvoir tester le Human Impulse le lendemain matin à l’aérodrome de Léognan Saucat, ce qui n’a pas pu être réalisé à cause d’un problème technique sur cet avion à propulsion humaine.

Photo de l’Human Impulse : Paolo Baldissera – piloté par Jean-Charles Gosselin, Président de l’association france-hpv.org.  Il est possible de suivre l’actualité de Barbara sur sa page Facebook.

Nous souhaitons bonne chance à Barbara dans ses prochaines tentatives de records. Bien à vélo couché!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.