Time Triathlon de l’Alpe d’Huez

Time Triathlon de l’Alpe d’Huez car je cherchais un triathlon longue distance mais pas jusqu’à l’ironman, avec un profil vélo de montagne, une bonne réputation dans la communauté des triathlètes et la beauté du parcours.

Au mois d’octobre 2017, j’étais en pleine réflexion pour décider quel serait l’objectif phare de ma saison de triathlon 2018….

Pourquoi avoir choisi le Time Triathlon de l’Alpe d’Huez?

Je cherchais un triathlon longue distance mais pas jusqu’à l’ironman, avec un profil vélo de montagne, une bonne réputation dans la communauté des triathlètes pour l’organisation et la beauté du parcours, et une dimension un peu challenge (un truc qui me fait un peu flipper qu’il va falloir dominer)… Rapidement la distance L du Time triathlon Alpe d’Huez se trouve en tête de ma short list :

  • Natation dans l’eau réputée froide du lac du Verney (il parait qu’elle dépasse péniblement les 16 degrés),
  • vélo assez exigeant avec 118 km, 3200 de d+, qui enchaine Alpe du Grand Serre, col d’Ornon et la mythique montée de l’Alpe d’Huez.,
  • Course à pied 20km, 340 de d+ à l’Alpe d’Huez à 1860m d’altitude.

Après quelques échanges avec Eric Donate, mon coach sportif depuis 1 an, l’objectif est validé. J’achète desuite mon dossard, il ne faut pas trainer sur ce genre de course assez prisée avant que ce ne soit sold out. De plus, avoir signé jusqu’au dossard me permet de vraiment m’approprier l’objectif et de commencer à m’y préparer.

Très enthousiaste, je propose le challenge à quelques copines de triathlon et Claire Sophie prend elle aussi un dossard quelques semaines plus tard. Nous sommes donc déjà deux dans la galère (oups pardons la gondole), c’est sympa !

Time Triathlon de l’Alpe d’Huez

Entrainement pour le Time Triathlon de l’Alpe d’Huez

Avec Eric, mon coach #quicoach, nous optons pour un hiver centré sur le trail pour le plein air, en attendant le retour des beaux jours pour pouvoir rouler (je déteste le home trainer et ne roule (sauf en VTT) ni sous la pluie ni par grand froid), et sur un gros travail en natation pour améliorer au mieux mon petit niveau. Nous allons ensuite bâtir un plan d’entrainement avec 2 triathlons L en guise de préparation et quelques cyclosportives ;

  • Cannes triathlon international en avril,
  • Ventouxman début juin,
  • mais aussi un stage de vélo en Espagne en avril,
  • l’Ardéchoise (la Volcanique) et
  • l’Etape du Tour pour valider les progrès et les sensations à vélo.

Fin avril, je boucle Cannes avec de bonnes sensations sur le vélo mais à un rythme de cyclotouriste et un vrai déficit en CAP suite à une légère blessure à la cuisse droite… C’est pas gagné pour L’Alpe d’Huez… je commence à douter.

Time Triathlon de l’Alpe d’Huez : le point d’orgue de ma saison 2018

Heureusement, je finis par me débarrasser de mes bobos et peux enfin rouler et courir normalement…Eric m’accompagne et calibre mon entraînement pour me remettre sur les rails. Le Ventouxman le 3 juin 2018, sur lequel je fais un vélo bien maitrisé me donne de la confiance. Je suis capable de faire un beau vélo avec un gros d+ et d’arriver à courir ensuite même avec du dénivelé.

C’est le déclic… Time triathlon Alpe d’Huez me voilà ! Je suis prise entre deux feux : ne pas pécher par excès de confiance et mettre en œuvre tout ce qui est à ma portée pour faire que ce 2 aout 2018 soit le point d’orgue de ma saison 2018, et que le plaisir de participer soir au RDV.

En plus de mon entrainement habituel (2 natations, 2 à 3 CAP par semaine et vélo le samedi et le dimanche), j’ajoute à mon programme de vélo 3 jours sur Explore Corsica et une reconnaissance des parcours vélo et course à pied de l’Alpe d’huez .

Je n’ai jamais gravi l’Alpe d’Huez : un passage s’impose

Il est temps de démystifier ce parcours vélo ! Je n’ai jamais gravi l’Alpe d’Huez, ce serait ballot de le faire pour la première fois sur une course (encore que d’habitude, je n’ai jamais reconnu le parcours quand je me présente au départ d’un triathlon …).

Claire Sophie et moi posons une journée de congé le 20 juin 2018. Nous quittons Lyon la veille au soir et dormons à 2 km du lac du Verney, sur la route de Bourg d’Oisans, dans un hôtel avec une literie improbable et où le propriétaire, au demeurant fort sympathique, nous propose de laisser nos vélos pour la nuit dans une salle près du bar ouverte au tout- venant ! Finalement, ils ont dormi dans le placard de notre chambre

Dans la soirée nous relisons les conseils de Cyril Neveu sur le Time Triathlon de l’Alpe d’Huez format L, histoire d’avoir à peu près en tête ce qui nous attend le lendemain

A 7h30 nous attaquons. Les 20 premiers km jusque Séchilienne sont tout sauf sympas. La route est en travaux et il y a pas mal de voitures. Nous nous relayons et arrivons avec 34km/h de moyenne au pied du 1er col… Ce sera plus dur en solo le jour J mais il faudra essayer d’en faire autant.

3 cols lors du Time Triathlon de l’Alpe d’Huez

  1. L’Alpe du Grand Serre est un col exigeant et avec peu de vue, en prise autour de 7% pendant 15 km, il faut faire attention à ne pas lâcher trop de jus.
  2. Derrière, le col d’Ornon passe tout seul, il faut attendre le 10ème km pour que la route s’élève au-delà de 4%. Après coup nous nous sommes dit que nous aurions pu donner un peu plus mais nous ne savions pas à quoi nous attendre.
  3. Enfin, la mythique ascension de L’Alpe d’Huez, une première pour moi, que j’ai trouvée difficile les 2 premiers km, surtout en plein midi un jour de grosse chaleur, mais au final très accessible. En revanche, comme il y a encore beaucoup de travaux d’intersaison sur la station, nous nous sommes fait doubler par des dizaines de camions de chantier dans la montée… c’était assez désagréable et nauséabond. La route normale étant fermée impossible de faire les derniers virages, nous étions détournés sur la montée Est. Pas grave, ça me fera une petite surprise pour le jour de la course.

En tout cas on a bien démystifié le parcours vélo en prévision du 2 août 2018…

Nous avons également chaussé les baskets pour faire la reco du parcours de CAP. Après quelques hésitations pour trouver le départ de la boucle au milieu des travaux, nous avons pu constater qu’elle est assez roulante et convenu qu’il faut y aller en chaussures route et chemin car il y a beaucoup de portions goudronnées. L’ensemble promet d’être vraiment sympa ;

Les infos pour le Time Triathlon de l’Alpe d’Huez

Plus que quelques semaines pour peaufiner la prépa, respecter une période d’affutage et se préparer psychologiquement à nager dans une eau glagla… On y est presque et je me réjouis déjà ! Cath Cerezo Fittipaldi, une autre contributrice EFDV sera là aussi. Venez nous encourager !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.