TOP

Première expérience à la Cyprus Sunshine Cup 2019 avec les élites VTT

Première expérience à la Cyprus Sunshine Cup 2019 avec les élites VTT

Dans mon article précédent j’avais indiqué les raisons de ma participation à la Cyprus Sunshine Cup 2019.

Me voilà de retour de Chypre et je suis très enthousiaste à l’idée de partager mon expérience avec vous!

  • Mes retrouvailles avec Annika Langvad,
  • mes quelques mésaventures,
  • la surprenante météo et
  • mes meilleurs moments.

Je vous dis tout !

Photos : Anna Buick, EGO-Promotion (Thomas Weschta, Niklas Hartmann, Armin M. Kuestenbrueck)

Jour 1 : Le voyage, la réunion technique et la « pasta party »

Clairement depuis Lyon en basse saison touristique, ce n’est pas très simple d’atteindre Chypre. J’ai dû prendre un train pour Genève mardi en fin de journée, dormir sur place puis prendre 2 avions en passant par Vienne pour arriver à 14h sur place. J’avais un peu peur pour mon vélo mais à Genève, aucun souci, même pas de supplément à payer malgré le petit dépassement de poids. (ça ne se passera pas aussi bien au retour avec 80€ à payer en supplément alors que mon bagage pesait le même poids).

 

Une fois les affaires posées dans le charmant village de Tochni (dans lequel les logements compris dans le package d’inscription se situent), nous commençons par une réunion d’informations dont la présentation des passages délicats.

En effet les fortes précipitations de l’hiver ont cette année contraint l’organisation à construire des passerelles en bois. Il nous a été également rappelé les horaires de départ de chaque course. Juste avant d’aller profiter de la «  pasta party » gentiment offerte par les organisateurs, nous avons pu découvrir la liste des participants.

Elites et Amateurs ainsi que l’ordre de passage pour le prologue du lendemain. C’est à ce moment précis que je réalise que je ne suis peut-être pas là où je devrais être … !

Nous ne sommes que 4 filles en catégorie amateurs et je passe en 3ème position suivie par les garçons puis les Elites…. !

Dans ma tête je suis complètement terrorisée. Je vais gêner les autres dans leur descente, je vais créer des bouchons, me faire engueuler … etc…ma soirée n’est pas tout à fait sereine mais heureusement la fatigue du voyage est là et je m’endors très vite.

Jour 2 : La première étape est une sorte de mise en bouche parfaite!

Je rejoins le village de départ de cette première étape Lefkara par la navette de 10h. Je suis sur place bien en avance ce qui me permet de faire la moitié du parcours en échauffement/reconnaissance du parcours. J’en profite pour prendre des photos. Je me rassure sur la difficulté technique, finalement ça va le faire. Il fait beau, tout va bien ! J’oublie presque l’heure et je file au point de départ.

C’est au sommet du village (au niveau d’une grosse antenne) que se trouve la rampe qui nous élance les uns après les autres dans la descente de 13,8 km avec 730m de dénivelé pour rejoindre le village de Skarinou. Je n’ai pas repéré ce premier passage malheureusement… mais maintenant que je suis là je n’ai plus le choix.

64, Level, Thibaut, , Lyon VTT, FRA

Les deux premières filles partent, c’est maintenant à mon tour. Je m’élance sur le petit single en me disant que derrière moi ça va arriver très vite, je pose un peu le cerveau et décide d’y aller fort. Au bout de la deuxième minute, je rattrape facilement la fille devant moi … Elle veut me laisser passer dans les premiers escaliers mais je lui dis que je vais aussi passer à pied donc ce n’est pas la peine. Elle est en fait, bien plus forte que moi dans les montées mais je la rattrape à toutes les descentes. Je finis devant à quelques secondes et cela me rassure énormément pour la suite.

Le format du jour était parfait pour moi et le parcours magnifique.  Il s’agissait de descentes techniques mais pas trop, des relances et surtout un effort court pour lequel j’aurais peut-être pu un peu plus pousser si j’avais reconnu l’intégralité du tracé avant.

Une fois arrivée, je n’ai plus qu’à apprécier l’arrivée impressionnante des autres… clairement,  ce n’est pas la même implication ni le même engagement. D’autant plus que la météo a bien changé. Il s’est mis à pleuvoir, rendant les parties pavées du village bien glissantes et dangereuses. Certaines filles arrivent avec la bave aux lèvres, elles ont vraiment tout donné… c’est donc ça qu’il fallait faire, belle leçon !

  • Femmes : 1ère : Linda Indergand (0:26:18.76) | 2ème  : Anna Van der Breggen (0:26:35.88) | 3ème  : Lisa Pasteiner (0:26:40.76)
  • Hommes : 1er  : Luca Schwarzbauer (0:24:00.48) | 2ème  : Sebastian Fini Cartensen (0:24:09.87) | 3ème  : Martins Blums (0:24:19.15)

Jour 3 : Pour moi, c’est  l’occasion de tester mon mental..

Le deuxième jour nous partons à 11h de Leftkara une nouvelle fois pour une boucle de 52km et 1800m de dénivelé. Comme tous les matins le soleil est au RDV au départ et ensuite,  la météo change. Il se met à pleuvoir au bout de moins d’une heure après le départ. S’en suivra de la grêle puis un orage avec de  gros éclairs et puis encore de la grêle plus forte, le tout avec des températures minimales proches des 8 degrés. J’avoue avoir plutôt mal vécu cette journée car j’ai eu peur tout simplement. Cette fois les amateurs partent en dernier et clairement je n’ai pas mis les gaz dès le début de peur de ne pas arriver au bout, en bon état. La contrepartie est que je me suis vite retrouvée seule.

Avec les conditions météo que j’ai vécu, j’aurai vraiment apprécié de la compagnie. A plusieurs reprises je me suis demandée s’il n’était pas plus sérieux de s’arrêter complètement car la foudre tombait tout proche de moi (son et image en simultané, ce n’est pas rassurant du tout). Je me suis entêtée et je suis arrivée au bout … mais à bout de nerfs.

Une fois passée la ligne, j’ai craqué, des larmes incontrôlables inondaient mes yeux. Il m’a fallu un certain temps pour retrouver la maîtrise de mes affects. Comment est-ce que je me remotive pour le lendemain après ça ? Je me dis simplement que ça ne peut pas être pire, même si demain sera plus long.

  • Femmes : 1ère  : Annika Langvad (2:16:26.87) | 2ème  : Anna Van der Breggen (2:16:27.02) | 3ème  : Sina Frei (2:20:11.81)
  • Hommes : 1er  : Wawak Barthomiej (1:59:58.05) | 2ème  : Ondrej Cink (1:59:59.91) | 3ème  : Andreas Miltiadis (2:00:07.20)

 

Jour 4 : La dernière étape du challenge, mince finalement c’est déjà fini pour moi ?!

Nous retrouvons tous les concurrents pour cette troisième épreuve à Lythrodontas. Ce qui est appréciable c’est qu’on commence à être de plus en plus nombreux à se saluer, à se reconnaître suite aux contacts des jours précédents. L’ambiance sur la ligne est donc plus détendue. De mon côté j’ai beaucoup plus regardé le parcours du jour. J’ai aussi mis la trace sur mon GPS et je sais où se trouvent  les difficultés du jour ainsi que les ravitaillements. Exactement comme le jour précédent, il se met à pleuvoir après moins d’une heure de pédalage. Au vu de mon expérience précédente, je me réconforte en pensant que c’est moins pire que la grêle et la foudre de la veille. J’enfile ma petite veste et en avant ! Cette fois je vais rester beaucoup plus proche des concurrents devant moi, ça me rassure et je me paye même le luxe d’en doubler certains dans les montées.

Un magnifique single en descente me fait réaliser la chance que j’ai d’être ici et de participer à un tel événement, je suis tout simplement ravie d’être là ! Même mes vêtements finissent  par sécher car la pluie s’est arrêtée,  mais lors de la traversée d’une rivière, je glisse sur une dalle bien lisse et prends un bon bain glacé pour à nouveau être ruisselante… ! Pas le temps de constater les dégâts, je repars « aussi sec! » pour ne pas geler sur place. La fin du parcours est merveilleuse. A l’arrivée on me remet une médaille, le challenge est terminé, déjà !

L’accueil incroyable des chypriotes fut parfaitement illustré à ce moment-là par un ravitaillement à base de tranches de pain grillés au citron, aux herbes et huile d’olive délicieux ainsi que des verres d’alcool local… pas forcément idéal pour la récupération mais qu’il me fallait absolument goûter !

 

 

 

  • Femmes : 1ère  : Annika Langvad (2:57:27.90) | 2ème  : Anna Van der Breggen (2:58:05.44) | 3ème  : Lisa Pasteiner (2:59:53.22)
  • Hommes : 1er  : Timofei Ivanov (2:28:34.24) | 2ème  : Jan Skarnitzl (2:28:36.77) | 3ème  : Matthias Stirnemann (2:28:37.89)

Jour 5 : Place au spectacle.

202, Langvad, Annika, Specialized Racing XC, , DEN

Ce dernier jour d’épreuve est réservé strictement aux Elites. Il s’agit d’une boucle de 5 km à réaliser 3 fois pour les filles et 4 pour les garçons. C’est l’occasion d’en prendre plein les yeux et de constater qu’après 3 jours de course,  tout le monde en a encore sous la pédale en ce début de saison. Les points de vue sur la boucle sont particulièrement appréciables et nous donne l’occasion de nous positionner sur certains passages où clairement les encouragements ne sont pas de trop pour certains concurrents. Je suis personnellement bien heureuse de pouvoir voir les pros en action tout en essayant d’en prendre de la graine.

View this post on Instagram

Behind the Instafame 😁 Fee was so kind and took over the Instagram stories on Sunday so I could test out my camera skills for the first time at a race. I think we will hire her 🤔😂 🚵🏻‍♀️: @indergandli & @stepanovakarla 📱: @felicitasgeiger Supported by: @superior_bikes @fsa_mtb @abus_cycling @malojaclothing @gobikeservice @fizikofficial @conti_mtb @htcomponents @rapunzel_naturkost @trickstuff_official @ortlieb_waterproof @bw_bikecases @northwave_official @naturns_naturno @esigrips @dtswiss #superiorbikes, #superiorxcteam, #togetherfunandsuccess, #fsamtb, #abuscycling, #malojaclothing, #fizik, #gobikeservice, #continentalmtb, #htcomponents, #rapunzelnaturkost, #trickstuff, #ortlieb, #bwbikecasesandbags, #esigrips, #dtswiss, #northwave, #mtb, #mountainbike, #mtblife, #bike, #newbikeday, #bikeporn, #bikelife, #mtblove, #naturns

A post shared by Superior XC Team (@superiorxcteam) on

  • Femmes : 1 ère : Annika Langvad (1:19:57.97) | 2 ème : Sina Frei (1:20:41.07) | 3 ème : Anna Van der Breggen (1:20:56.43)
  • Hommes : 1 er  : Wawak Barthomiej (1:24:52.36) | 2 ème  : Ondrej Cink (1:24:52.71) | 3 ème  : Jan Skarnitzl (1:24:59.37)

 

 

 

 

 

 

 

 

Conclusion

Je suis très heureuse d’avoir participé à Chypre à une course UCI Hors Catégorie ouverte aux amateurs. Tant pour la beauté des paysages et la qualité des chemins empruntés que pour le fléchage vraiment impressionnant. Pour les organisateurs le défi est de taille car il faut contenter tout le monde avec des niveaux très hétérogènes. Il est en effet bien compliqué de prévoir les ravitaillements pour tous sur les étapes longues. De même qu’il n’est pas facile pour les bénévoles d’attendre  dans de mauvaises conditions météo telles que nous avons  eues.

Je tiens  donc ici à remercier encore vivement toute l’organisation de la course qui a fait un travail exceptionnel sur cet événement.

L’important est d’avoir participé néanmoins il aurait été très appréciable qu’un podium soit réservé aux 3 femmes amateurs. Il s’agit peut-être d’un oubli (!?) qui, une fois réparé, ne pourra qu’inciter d’autres femmes de ma catégorie à venir plus nombreuses.

Classement général :

  • Femmes : 1 ère : Annika Langvad (7:01:03.92) | 2 ème  : Anna Van der Breggen (7:02:04.77) | 3 ème  : Sina Frei (7:08:34.31)
  • Hommes : 1 er  : Jan Skarnitzl (6:18:12.02) | 2 ème  : Wawak Barthomiej (6:18:51.48) | 3 ème  : David Nordemann (6:19:20.54)

Vous pouvez retrouver les résultats complets sur la page de la Cyprus Sunshine Cup 2019.

View this post on Instagram

Au départ de l’étape 3, ce matin, les élites femmes, avec en premier plan (de gauche à droite 👉🏻) Blaza Pintaric qui termine cette épreuve 5ème, Lisa Pasteiner 3ème🥉, @annika.langvad 1ère 🥇à côté d’Anna Van der Breggen deuxième🥈avec son maillot jaune 💪🏻😊. Quant à moi, superbe épreuve aujourd’hui, malgré un peu de pluie et un petit bain 🛀🏻 dans une rivière glacée 😅… j’arrive trempée une fois de plus mais heureuse d’avoir bouclé le challenge ! 🏁 Demain j’aurais le plaisir de regarder les élites sur leur dernière épreuve de Cross County Olympique 👏🏻 @cyprus_sunshine_cup #cyprus #efdv #cyprussunshinecup #mtb #amongthepros

A post shared by Sandrine (@100drine_38) on

Évidemment l’autre chose importante est de pouvoir côtoyer les Elites et de pouvoir ainsi apprécier leur talent et leur niveau. Et à ce propos, j’ai eu l’occasion de revoir Annika Langvad qui se souvenait que je lui avais offert une casquette ELLES FONT DU VÉLO au Roc D’Azur cet été 2018 ! Encore une fois très abordable, il suffit d’un peu de confiance en soi pour engager la conversation mais ensuite tout se passe très bien.

Un peu comme pour participer à la Cyprus Sunshine Cup 2019 : il suffit d’oser prendre le départ, tout simplement ! Il ne reste ensuite plus qu’à apprécier l’environnement et l’ambiance exceptionnels ainsi que la gentillesse et l’accueil sans faille des chypriotes.

 

Pour l’année prochaine, l’organisation va proposer une course en duo. Si quelqu’un veut tenter cette expérience, Cyprus Sunshine Cup 2020, avec moi, j’y retourne avec plaisir !

Ajouter un commentaire