TOP

Rouler à vélo en famille sur le Canal du Nivernais

Rouler à vélo en famille sur le Canal du Nivernais

Depuis que nous avons des enfants, nous partons tous les étés pour un voyage à vélo. C’est pour nous, un rythme et une ambiance de voyage qui est idéal.

L’été dernier, en 2018, ce sont mes filles qui m’ont réclamé de partir. Leur papa n’ayant pas de vacances, nous sommes parties entre filles le long du Canal du Nivernais. La véloroute du Canal du Nivernais s’inscrit dans le réseau des véloroutes et voies vertes du Tour de Bourgogne à vélo®.

Le choix de l’itinéraire sur le Canal du Nivernais

Avec des enfants en bas âge, nous privilégions toujours un itinéraire qui utilise le plus possible de pistes cyclables en site propre. Cette année, ma grande de 5 ans sera seule sur son vélo et ma deuxième de 4 ans alternera entre son vélo et accrochée derrière maman sur le follow me. Il me fallait donc trouver un itinéraire plat et protégé, les canaux étaient tout désignés. J’avais déjà entendu parler du Canal du Nivernais et après une recherche un peu plus approfondie le canal était choisi.

Pour trouver d’autres idées de séjour à vélo avec des enfants vous prouvez lire cet article.

L’itinéraire sur le Canal du Nivernais

Le Canal du Nivernais débute à Auxerre au nord et serpente jusqu’à Decize 180 km plus au sud. Il nous emmène de l’Yonne à la Loire.

Source : la bourgogne à vélo

Le déroulement de notre semaine

J’avais choisi des étapes en fonction :

  • de ma grande qui devait pédaler seule,
  • des campings présents sur l’itinéraire
  • et en suivant également les recommandations du site sur le Canal du Nivernais à vélo.

J1 : Auxerre

Nous rejoignons Auxerre en train.

À la sortie de la gare bonne surprise, la piste cyclable “la coulée verte“ passe juste devant. Nous l’empruntons jusqu’à notre camping qui se trouve à la sortie d’Auxerre.

Nous profitons de l’après-midi pour visiter Auxerre.

J2 : Auxerre > Mailly-le-Château 38km

Ce début de journée est un peu compliqué pour le guidage. À la sortie d’Auxerre, il n’y a pas de panneaux. Nous errons un peu dans un village tout en travaux, mais vide de vie, puis finalement nous retrouvons le Canal du Nivernais jusqu’à Cravant où nous nous arrêtons pique-niquer. La boulangerie est vide et je commence à réaliser que trouver à manger va s’avérer compliqué quand la boulangère me répond « Bah non hein ! » quand je lui demande s’il y a une autre boulangerie…

Finalement il y avait à côté une épicerie / bureau de tabac / bar où une très gentille épicière nous vend de quoi se sustenter. Nous nous installons sur une très jolie petite place avec un groupe de Belges à vélo partis pour le tour de Bourgogne.

Nous reprenons le chemin le long du canal jusqu’à Mailly-le-château où nous trouvons un super coin baignade dans le camping pour nous rafraichir.

Le soir, il y a une soirée nuit des étoiles en haut du village où un centre d’observation est installé. Il y a des conférences et des télescopes où nous pouvons observer les planètes.

J3 : Mailly-le-Château > Clamecy 32km

Ca sera aujourd’hui la première journée pénible. La canicule est présente, le thermomètre dépasse les 35° et les zones d’ombre sont quasi inexistantes le long du canal.

Le circuit emprunte sur quelques kilomètres la route sur une longue côte. Avec les voitures et les camions qui roulent vite, je n’étais pas très rassurée avec ma fille de 5 ans seule sur son vélo. Heureusement nous avons la récompense de trouver une superette dans le village suivant où nous nous arrêtons manger. Arrivées à Clamecy nous sommes allées nous balader dans le joli village.

J4 : Clamecy > Chitry-les-Mines (Chaumot) 33km

Nous faisons les courses à Clamecy avant de prendre la route, pas de traversée de village avant ce soir. La journée d’aujourd’hui est encore plus rude que la veille. 38°C, le vent dans le nez et toujours difficile de se mettre à l’abri du soleil.

Je me dis qu’une journée de plus sous ses températures ne sera pas possible, on avisera ce soir en fonction de la météo.

La météo annonce justement des orages pour la nuit. Arrivées au camping, on se renseigne pour savoir si un logement en dur est disponible. Il reste une caravane « hippie » qui plaît beaucoup à mes filles !

Je repars avec une fille sur le porte-bagages et une sur le follow me pour acheter à manger. Les 10km et la côte me paraissent interminables ! Au milieu de la nuit l’orage éclate, je suis bien contente qu’on soit au sec !!!

J5 : Chitry-les-Mines > Châtillon-en-Bazois 34km

Ce matin les températures ont baissé, c’est bien plus agréable de rouler.

Au bout de 10km nous arrivons à l’échelle des 16 écluses de Sardy. Pas un gros dénivelé, mais 16 « coup de cul » qui nous permettent d’arriver au point le plus haut de notre itinéraire. Le paysage est très vert et très boisé. C’est ici la ligne de partage des eaux Loire / Seine. À partir de maintenant nous allons descendre à chaque écluse. Nous pique-niquons au bord de l’étang de Baye à côté d’un groupe de pêcheurs.

Nous dormirons le soir dans une tente bungalow, la météo annonce la tempête….

J6 : Châtillon-en-Bazois > Cercy-la-Tour 35km

Je suis réveillée à 5h par l’orage. Le vent souffle fort et la pluie l’accompagne. Encore une fois, je suis contente de ne pas être dans la petite tente. On attend que le plus gros du déluge soit passé et on reprend notre chemin. Nous posons les vélos pour emprunter une petite passerelle piétonne qui nous emmène dans un endroit très sauvage au-dessus de l’Aron.

Canal du Nivernais Canal du Nivernais

Tout au long de la journée nous trouvons des arbres couchés, des lignes électriques au sol, le canal est fermé. On a eu de la chance dans notre bungalow !

Canal du Nivernais

Arrivées à Cercy-la-Tour nous profitons de la piscine municipale et de son super toboggan qui feront le plaisir de mes filles.

J7 : Cercy-la-Tour > Decize 17km

Dernière petite étape.

Canal du Nivernais

La piste cyclable arrive devant la gare sans avoir besoin de traverser la ville, c’est plus rassurant avec les enfants sur les vélos. La gare est des petites tailles et il n’y avait pas de personnel sncf pour nous faire traverser les voies…un peu galère d’emprunter les escaliers aériens avec tout le matériel ! Heureusement que nous avions de l’avance.

Où dormir ?

J’avais repéré à l’avance les campings où je pensais m’arrêter, mais n’avais rien réservé. Nous avons toujours eu l’embarras du choix pour l’emplacement, ce ne sont pas des zones très fréquentées par les touristes.

Auxerre : nous étions au camping municipal qui se trouve juste en face du stade de foot d’Auxerre : heureusement pour nous, pas de match ce soir là !

Mailly-le-Château : petit camping le long de l’Yonne où il est possible de se baigner.

Canal du Nivernais

Clamecy : Camping le long du canal où il y a la possibilité de dormir dans de petites cabanes.

Canal du Nivernais

 

Chitry-les-mines (Chaumot) : camping tenu par un couple hollandais très sympathique. Repas possible sur place et quelques couchages en dur possible.

Châtillon-en-Bazois : pas de camping dans le village. Une aire aménagée est à disposition des voyageurs. Je n’ai pas osé m’y installer seule avec mes filles, elle était jonchée de cadavre de bouteille et située en fond d’impasse. Nous sommes allées aux “Roulottes en Bazois ». En plus des roulottes il y avait deux tentes bungalow, l’une d’entre elle était libre.

Cercy-la-Tour : nous étions au camping municipal situé en bord de canal et qui donne l’accès gratuit à la piscine municipale avec un grand toboggan qui fit le bonheur de mes filles !

Canal du Nivernais

Où manger sur le Canal du Nivernais ?

C’est la première fois en voyage à vélo que je me suis retrouvée en difficulté pour trouver à manger et à boire ! Nous avons fait le début du voyage pendant une période de canicule, j’étais obligée de partir avec plusieurs litres d’eau (que nous buvions chaude très vite) et de prévoir le matin pour le déjeuner. J’ai même certains jours été obligée de trimbaler la poubelle du déjeuner, les aires de pic-nic n’étant pas équipées de poubelles !

Lors de nos autres voyages en France nous arrivions à trouver sur la route des boulangeries / épiceries et des points d’eau. Ici nous faisions certains jours du matin au soir sans trouver, à moins de s’éloigner de l’itinéraire, et ça ne m’était pas possible seule avec les filles.

Mon avis sur le Canal du Nivernais

C’est un canal très authentique, peu fréquenté, aussi bien par les cyclistes que par les péniches, et très adapté pour les enfants. On part d’Auxerre, avec sa foule de touristes, pour déambuler le long du canal au fil de ses écluses, dans le calme complet, jusqu’à Decize. Idéal pour passer une semaine au contact de la nature.

pub

Ajouter un commentaire