TOP

Cyclistes solaires : les femmes du Sun Trip Tour 2019

3 femmes cyclistes sur le Sun Trip Tour avec les casquettes EFDV

Cyclistes solaires : les femmes du Sun Trip Tour 2019

Le club-école du Sun Trip, depuis 2017, c’est le Sun Trip Tour en région Auvergne-Rhône-Alpes avec 13 femmes sur plus d’une soixantaine de participant.e.s!

Nous avons vu ces dernières années l’explosion des vélos à assistance électrique (VAE) sur le marché. Pour une frange de la population plus dépendante des modes de transports motorisés, l’avènement de ces vélos où l’on pédale mais où l’effort à fournir n’est pas la seule responsabilité du cycliste a permis de lever un frein majeur à l’adoption d’un mode de transport actif.

Et si ce mode de transport pouvait être autonome et propre ? Et si même l’itinérance électrique pouvait conjuguer désir de liberté et rencontre humaine sur de longs parcours ?

La plus grande aventure de vélos solaires au monde

C’est un peu le pari que s’est donné en 2010 Florian Bailly, l’instigateur du Sun Trip. Après avoir lui-même pris la route du soleil levant sur un VAE muni de panneaux solaires, il a rassemblé une communauté cycliste pour le moins déjantée : les héliocyclistes !

Rencontre avec Anick-Marie, baroudeuse et mordue d'aventure à vélo

En 2013, j’ai pris part avec une trentaine de pionniers à la première édition du Sun Trip à destination du Kazakhstan. Je n’avais pratiquement jamais fait de vélo. Auto-stoppeuse chevronnée et adepte du voyage solo, j’avais dit oui au vélo solaire pour m’obliger à revenir au sport après plus d’un an de toux asthmatiforme. Je trouvais que l’idée en jetait – les panneaux iraient bien avec mes légendaires cheveux roses…

Les années ont passé et après l’expérience réalisée par notre trentaine de pionniers, notre bande de rêveurs et de géo-trouve-tout n’a cessé de croître. Mieux encore, les engins se sont diversifiés et améliorés, plus performants, plus résistants et toujours aussi audacieux ! ELLES FONT DU VELO a présenté déjà de nombreuses participantes aux différentes éditions du Sun Trip – vers la Turquie en 2015, vers la Chine en 2018…

Une petite grande aventure : Le Sun Trip Tour

La grande aventure a fait naître une plus petite que je surnomme le club-école : le Sun Trip Tour. Édition régionale sur deux semaines, elle représente une alternative accessible à qui veut tester son prototype sur un terrain truffé de défis, dans un cadre à couper le souffle.

Depuis 2017, la région Auvergne-Rhône-Alpes est le théâtre de cet étrange défilé et l’on voit déambuler des trikes munis d’un toit fait de panneaux solaires, des tandems Pino Hase avec des cellules sur la place de devant, des remorques solaires Sun Travel ou des Touzé customizées, des “vendeurs de glaces”, des Bullit et même des Longabikes… Une belle bande d’hurluberlus !

Mais le Sun Trip Tour n’est pas qu’un lieu de test pour des bolides audacieux : c’est une aventure à part entière. À preuve, le parcours audacieux qui traverse tout de même deux des trois chaînes montagneuses de France, à travers les volcans d’Auvergne puis en brodant les lacets de nombreux cols du Jura et des Alpes, avec une incursion en Suisse et une autre en Italie…

Lors des étapes, des rencontres sont prévues avec les collectivités de même que des repas et des hébergements collectifs qui renforcent les liens entre les membres de la “Sun Trip Familly”.

Cette année, il y a 13 femmes sur plus d’une soixantaine de participants. Les valeureuses ont pris le départ du Puy-en-Velay samedi le 6 juillet 2019 pour un périple de deux semaines divisé en 8 étapes : le Lac des Cascades en passant par le Puy Mary, Vulcania et les volcans d’Auvergne, Divonne-les-Bains par l’Ain ou les monts du Jura, Chamonix par Genève et Annemasse, Val Cenis par les montagnes de Savoie-Mont-Blanc, Pinerolo en Italie par le Col du Mont-Cenis, Crest dans la Drôme et enfin Valence, destination ultime de cette édition. De quoi vivre des montagnes d’émotions !

S’il y a parfois des participantes en solo sur les événements Sun Trip, la plupart font en équipe avec leur conjoint ou un ami. Cette année, toutes les femmes font partie d’équipes, avec comme particularité la mise en place de collectifs comme l’équipe EDF où les 12 participants se partagent en deux équipes roulant une semaine chacune, et l’équipe de l’association Vécolo qui assure l’atelier mobile et fait rouler ses membres en relais, en fonction des réparations et des essais sur ses prototypes.

3 femmes cyclistes sur le Sun Trip Tour avec les casquettes EFDV

Ayant participé à l’organisation de tous les événements Sun Trip depuis mon aventure, j’ai décidé de les rejoindre à partir de la deuxième semaine seulement. J’ai donc rapidement rencontré les femmes de l’équipe EDF avant qu’elles ne repartent. Elles étaient fières de porter les couleurs d’ELLES FONT DU VELO et quand même désolées de partir après la semaine de collectif et de vie en selle.

Au revoir Nelly, Hélène et Monique !

J’ai préparé 13 questions pour ces “drôles de dames” du vélo solaire, du Sun Trip Tour 2019, et je vous livrerai leur réponse lors d’un prochain article !

Globestoppeuse devant l'éternel et co-auteur de la Bible du grand voyageur (Lonely Planet), Anick-Marie s'est d'abord frottée au vélo solaire en se rendant au Kazakhstan en solo lors du rallye Sun Trip. Férue d'écomobilité, elle explore les combinaisons intermodales pour découvrir son nouvel environnement alpin en mode bikepacking minimaliste : le train, le covoiturage et pourquoi pas le vélo-stop ?

pub

Ajouter un commentaire