TOP

Morzine Haut-Chablais 2019 de Grand Trophée avec la TEAM

Morzine haut chablais 2019 vue

Morzine Haut-Chablais 2019 de Grand Trophée avec la TEAM

La veille de la Morzine Haut-Chablais 2019, c’était tempête! Le RDV photo avec la TEAM @ellesfontduvélo doit être annulé.  On a quand même pu rouler.

Nous devions nous retrouver le samedi pour retirer nos dossards de la Morzine Haut-Chablais 2019 et faire la photo mais nous étions en pleine tempête… Cath notre capitaine décide d’annuler le rdv, heureusement !

Un article rédigé par Anais Rech, contributrice EFDV.

Dimanche 16 juin 2019; jour J de la Morzine Haut-Chablais 2019

On récupère nos dossards avec Laurent (il s’occupait de l’assistance et des photos lors du stage EFDV au Ventoux en mai 2019) On croise Cath qui nous dit : « 7h45 sur la ligne de départ pour la photo », j’arrive avec une minute d’avance…
7h55 Débriefing de course. Les organisateurs, Grand Trophée, nous annoncent qu’on ne fera pas le Col du Grand Taillet car suite aux intempéries d’hier, la route est fermée, et à cause du passage du Criterium du Dauphiné, on a une neutralisation d’1 kilomètre à Taninges.
8h La musique de Grand Trophée démarre, le compte à rebours est lancé ! Il y a plus qu’à ! Cette fois-ci je sais que je n’abandonnerai pas : la météo est avec nous et je pars motivée pour 143km et 3600 d+ ! Cath et son copain eux partent sur le mediofondo, je sais que je les retrouvai à l’arrivée.

 

View this post on Instagram

 

I’m back ! Enfin je reviens après plusieurs mois de douleurs physique, le moral dans les chaussettes. J’ai pris conscience que mon corps avait lâché suite à l’obtention de ma qualification au championnat du monde IRONMAN 70.3 L’objectif que je m’étais mis depuis toutes ces années à cravacher entre entrainements, boulot, enfants… Était celui-ci: un jour avoir ma qualif au championnat du monde. Avoir pour moi ce slot m’a profondément touché. Ça m’a permis de voir tout le chemin que j’avais parcouru. Et oui, il y a 7 ans en arrière, je ne savais pas nager, pas courir et encore moins rouler. De mon retour a cette qualif, mon corps a accusé le coup, il a lâché en sortant de nombreuses douleurs notamment aux jambes. Après, de nombreux examens médicaux en tout genre et sans rien trouver, je me suis résolue au fait que c’était psychologique. J’ai arrêté les entraînements de course à pied deux mois. Diminué le vélo. Je me suis reposée. L’énergie revenant, j’ai pris rdv chez mon formateur en prépa mental @lets.younite pour travailler dessus. Aujourd’hui, j’en ai bavé dans le col de Joux Plane mais je sais que je suis de retour ! Merci mon cœur pour le soutient aujourd’hui. Bonne fête papa ! @ellesfontduvelo @grandtrophee #efdv #ellesfontduvelo #grandtrophee #morzine #youniting #montriond

A post shared by 𝑪𝒂𝒕𝒉 𝑪𝒆𝒓𝒆𝒛𝒐 𝑭𝒊𝒕𝒕𝒊𝒑𝒂𝒍𝒅𝒊 (@ironmanforgirl) on

1er col Joux verte 15,20km 5,76 %. Mon papa est avec moi, en plus c’est le jour de la fête des pères ! Puis Laurent me rattrape, il me dit qu’il veut faire la course avec nous : je lui dis bien que je vais le ralentir. Il me dit qu’il ne veut pas rouler fort aujourd’hui. Ce col reste toujours magnifique car c’est des lacets, on aperçoit les coureurs derrière et devant nous, c’est impressionnant ! On traverse le village des chèvres sans en croiser une !
La descente, le moment que j’appréhende le plus, je n’ai pas encore regagné la confiance à 100% depuis ma chute au stage Ventoux. J’essaye de suivre les courbes de Laurent tant bien que mal… Tant pis, je me rattraperai après.

On part en peloton rejoindre le Col du Corbier, j’ai de la chance je reste dans les roues : j’en profite ! Je sais que ce col n’est pas long 6 km mais il n’est pas évident. Sur le bord de la route on voit des camping-cars, je me dis : « tout ça pour nous ! » et Laurent explose de rire et me dit : « Anaïs derrière nous il va y avoir le criterium du Dauphiné !! » Les supporteurs nous encouragent, il y a une bonne ambiance !

Une belle descente je me mets dans les roues d’Hélène et nous repartons en peloton jusqu’à la Verne.
Je fais connaissance avec elle, elle me dit qu’elle habite ici, on échange sur nos programmes de la saison puis elle remet un coup de pédale et la voilà loin.

Un mini arrêt au ravitaillent pour l’eau et on repart. Dans mes poches j’avais tout ce qu’il faut, je suis en pleine préparation pour le tour du Mont-Blanc donc je dois savoir gérer niveau alimentation, chose pas évidente, et niveau hydratation aussi.
Col de Jambaz, il est roulant, on est en peloton tout le monde discute on ne voit pas le temps passer puis a 2km du sommet mon père part en échappée ! On s’accroche et on reste dans sa roue en se demandant tous ce qu’il fait, c’est assez drôle ! Puis je me concentre et je me dis que la journée n’est pas terminée que le plus dur ne va pas tarder…
On monte tranquillement Saint Denis pour rejoindre Taninges, une petite descente où je me fais enfin plaisir. Je demande à Laurent mon coéquipier de ralentir un peu car sinon à ce rythme on va devoir changer la pile de mon pacemaker…!
Ravitaillement, je l’apprécie, les bénévoles sont très gentils et il y a de la musique. Ca donne juste envie de prendre un siège et de rester avec eux mais nan je dois monter Joux Plane ! Je prends quand même deux Tucs : c’est ma petite touche de bonheur sur les ravitos !

On repart et 6km après nous voilà dans le gros raidillon de Joux Plane. Je dis aux garçons de s’envoler, Laurent part à fond, je ne sais même pas comment il fait et je reste avec mon père ! Je fais travailler le mental, je me dis qu’après notre grosse sortie de jeudi 222km et 5926 d+ je crains plus rien. Puis je rentre dans ma phase où je commence à me plaindre mais j’avais extrêmement mal au dos… Je le dis donc à mon père qui me répond : « arrête de te plaindre y a des gens qui vont moins bien que toi. Toi tu vas bien ! » Heeeuuhh ouuii, je peux vous dire en l’espace de deux secondes j’allais mieux… Il me dit, là c’est plus plat tu peux faire tourner les jambes et je regarde les pourcentages de mon compteur, je vois 10% ! Dans ma tête je me disais, il est fou ! Ca me faisait rire. Joux plane passe vite je regarde ces paysages et je me dis qu’on a quand même de le chance d’être là. A 2 km du sommet je vois un coureur redescendre je me disais il ne va pas bien mais c’était Laurent, on finira ensemble merciiiii ! Car mon père était en échappée devant, nous on rigolait on pensait qu’il voulait le maillot à poids !! Une belle descente technique et je vois arriver 5km, on donne tout puis nous passons cette ligne de finisher !
Un bon petit repas et c’est l’heure du retour. Je discute avec Nicolas Roux, le félicite de sa 2ème place, et on croise Cath et Baptiste. Elle était en train de me demander mon classement et je lui disais « j’étais tellement loin aujourd’hui » quand on entend : « à la 3ème place Anaïs Rech ! » Je cours à la remise des prix en chaussure de vélo, le casque encore vissé sur la tête au cas où je tomberais du podium…!

morzinmorzine haut chablais 2019 podium

Merci à ELLES FONT DU VELO pour tout ce que vous faites pour nous.
Merci à grand trophée et rdv au départ de la 20ème édition du Tour du Mont-Blanc.
Merci à mon papa qui est toujours présent et avec qui je partage des choses fabuleuses sur ce vélo ! Encore merci de m’avoir fait découvrir ta passion.

morzine haut chablais papa anais

Laurent après une soirée de samedi soir chaotique sans électricité, merci pour ces beaux moments qu’on a passés sur le vélo ! Il me disait quand je fais des courses personne parle, alors là je pense qu’avec moi il en a pris pour 5 ans !
Merci à mon coach Jean Lou Piaini en ce moment la préparation n’est pas évidente mais je vais revenir !

 

Rendez-vous à la Morzine Haut Chablais 2020, c’est le 21 juin 2020. Bien à vélo!

pub

Ajouter un commentaire