TOP

Des organismes pour les cyclistes étudiantes : Prix Étienne Fabre – pôle espoir en Savoie

prix etienne fabre

Des organismes pour les cyclistes étudiantes : Prix Étienne Fabre – pôle espoir en Savoie

pub

Une carrière sportive est toujours imprévisible. Elle peut offrir la gloire, comme vous abandonner du jour au lendemain. Pour éviter des lendemains trop difficiles, il vaut mieux prévoir un plan B. Les études sont le meilleur moyen d’avoir une reconversion intéressante. Mais suivre ce double-projet est ambitieux, et très compliqué en terme d’organisation, de soutien. Des organismes, tel que le Prix Etienne Fabre, tentent d’aider aux mieux les jeunes femmes qui souhaitent réussir ce défi.

 

View this post on Instagram

 

Beaucoup m’ont connu en tant que pilote de Bmx Race, cela fait maintenant 3 ans que je pratique le Freestyle, en ce moment je participe au FISE digital, si la vidéo vous plaît, n’hésitez pas à voter en cliquant sur le lien dans ma bio sur insta…😍 Le contest vidéo vient de commencer, vous pouvez soutenir également tous les riders de l’Equipe de France… 🇫🇷 MERCI à vous et à bientôt pour partager cette nouvelle expérience… 😋 ❗️Pour confirmer le vote, il faudra cliquer sur un nouveau lien reçu dans votre boite email…🤘 MERCI aux vidéastes : @thomas robert et alex beaudoing MERCI aussi à : @Equipe de France de Bmx Freestyle, @cdos44, @region Pays de la Loire, @comité cyclisme Pays de la Loire, @nantes métropole, Unity 4Ride, @WNB, Sport et Spécificités Féminines Association, Fédération Française de Cyclisme (FFC), Creps de Montpellier ,Thibaut Panaville BMX 🙏

A post shared by Pottier Magalie (@magaliepottier) on

Le prix Étienne Fabre en quelques mots

Le Prix Etienne Fabre est une bourse qui récompense depuis 2017 les cyclistes qui poursuivent leurs études tout en aspirant au plus haut-niveau dans leur pratique du cyclisme. On retrouve trois lauréats dans chaque catégorie : masculine, féminine et handisport. Cette année, c’est Marie Le Net (FDJ Nouvelle Aquitaine Futuroscope) qui remporte le premier prix, devant Floriane Huet et Léa Curinier.

 

View this post on Instagram

 

Silver Medal on Madison! 😍 Thank you @claracopponi ❤ 📸 @swpix_cycling #RideAndShine #iamspecialized

A post shared by Marie (@marie.le.net56) on

À 20 ans, la Bretonne, coureuse professionnelle, souhaite devenir kinésithérapeuthe. « Cela fait chaud au cœur d’être soutenue dans ce double projet ! Cette bourse va m’aider à financer mes études qui me coûtent 9000 euros à l’année« , a-t-elle réagi, alors qu’on la verra représenter l’équipe de France de piste l’an prochain, aux Jeux de Tokyo.

Le Prix Etienne Fabre, qui honore la mémoire de ce jeune coureur décédé à 20 ans alors qu’il cumulait carrière de très haut-niveau et études d’ingénieurs, propose aux athlètes :

  • un apport financier,
  • une aide pour définir son projet professionnel et
  • un stage dans la branche souhaitée.

Des athlètes comme Loana Lecomte (3e des Mondiaux espoirs de VTT), Magalie Pottier (plusieurs fois championne du monde de BMX) ont déjà pu bénéficier de cette aide pour poursuivre ce double-projet, ou se reconvertir.

Création d’un nouveau pôle espoir en Savoie

En Savoie, on se mobilise également pour le cyclisme féminin, et les études. Parce qu’une carrière sportive peut s’arrêter du jour au lendemain, il vaut mieux prévoir le coup pour que la reconversion ne soit pas trop difficile. A la rentrée prochaine, une section sport études exclusivement dédiée aux pratiquantes de cyclisme traditionnel et/ou de VTT verra en effet le jour. Plusieurs établissements sont partenaires de ce nouveau pôle de formation. Entraînements collectifs, classes à horaires aménagés…. Tout sera fait pour permettre à ces jeunes cadettes – juniors de progresser et se rapprocher du plus haut-niveau, sans pour autant délaisser les études. C’est à Patrice Pion, ancien organisateur du Tour du Pays de Savoie Mont-Blanc, que l’on doit la création de ce nouveau Pôle, qui devrait aider grandement les futures championnes de demain.

pub

Ajouter un commentaire