TOP

Choisir le poids de ses bagages à vélo

Choisir le poids de ses bagages à vélo

Choisir le poids de ses bagages à vélo

Aujourd’hui, nous revenons sur le poids de vos bagages à vélo. Voyager lourd ou léger? Quel type de vélo facilite le transport des bagages? Nos réponses.

Le poids des bagages à vélo, avant tout un parti pris

Choisir correctement le poids de ses bagages à vélo, c’est souvent un parti pris. Ne vous attendez pas à ce que l’on vous donne une règle mathématique précise, il n’y en a pas. Vos bagages, vous les choisissez en votre âme et conscience selon plusieurs facteurs:

  • Le type de votre vélo: selon le type de votre vélo, vous devrez adapter le poids de vos bagages. Ainsi, vous porterez facilement plus de poids avec un vélo de trekking qu’avec un vélo de course. Comme leurs cadres sont plus fragiles, les surcharger pourrait les déformer.
  • La durée de votre voyage: pour un voyage de plus de 2 semaines, vous risquez assez vite d’arriver à une vingtaine de kilos. Or, une dizaine de kilos peut être suffisante. Personnellement, au delà de 20 kg, je préfère rouler avec une remorque pour l’excédent de poids plutôt que d’alourdir mon vélo. Mais de nouveau, il n’y a pas de règle, ça n’engage que moi.
  • Le type de terrain pratiqué: prévoyez moins de poids si des sentiers de montagne vous attendent plutôt que des routes balisées.

Enfin, veillez toujours à répartir correctement le poids de vos bagages. Vous ne voudriez pas rouler de manière déséquilibrée car vos bouteilles d’eau sont toutes dans la sacoche droite et vos vêtements légers dans la sacoche gauche.
Et vous, quelles sont vos astuces pour le poids de vos bagages à vélo? N’hésitez pas à réagir!

pub

Commentaires (2)

  • Avatar

    Réduire le poids des bagages devient important si l’on doit faire du dénivelé, et spécialement si l’on doit affronter de fortes pentes (> 6-7%) même courtes . Sur le plat, c’est beaucoup moins critique.
    Il faut essayer de réfléchir à tout ce qui est lourd.
    En premier lieu, l’eau et l’alimentation … c’est souvent peu utile dans la plupart des pays qui entourent la France (bien sûr il faut avoir un bidon sur soi…mais en voyage on peut s’arrêter pour faire le plein d’eau) … pour la nourriture, le soir à l’étape, l’épicerie du camping ou du village …
    Si on voyage à basse altitude avec un climat tempéré, le duvet ne doit pas peser plus de 700g / 1 kg , et la tente 2kg/2 personnes , 1,5 kg pour 1 personne.
    Là encore je ne parle pas de conditions difficiles, lieux isolés etc … juste des voyageurs qui passent sur la via rhona près de chez moi et sont souvent hyperchargés .
    Si l’on dort en camping, on peut laver facilement des vêtements : ainsi on n’a pas plus de chargement pour deux trois semaines, que pour une …les sacoches de type « pont » ont parfois un élastique, je mets le linge mouillé dessus et il sèche en roulant.

    répondre
  • Muriel

    Attention à l’eau tout de même. Je reviens d’une huitaine à parcourir le chemin de halage longeant la Mayenne. Aucune source, aucun robinet sur 130 km, et les seuls troquets rencontrés le samedi et le lundi étaient fermés. Or, ces deux jours-là, la température est montée jusqu’à plus de 33°. Et nous étions avec un enfant. Autant le dire: ne lésinons pas sur la quantité d’eau quand nous ne sommes pas sûres de pouvoir nous ravitailler en chemin.

    répondre

Ajouter un commentaire