TOP

Ma première échappée en cyclocamping: les fondamentaux

Ma première échappée en cyclocamping: les fondamentaux

Ma première échappée en cyclocamping: les fondamentaux

pub

Et si on s’essayait au cyclocamping? Les pour et les contre, partir seule ou accompagnée, où se renseigner: comment préparer cette grande première?

En compagnie d’Isabelle, bloggeuse et co-auteure du Guide des vacances à vélo, revenons sur les fondamentaux du cyclocamping: l’essentiel pour mettre le pied à la pédale!

Cyclocamping: les pour et les contre

Ce qu’on aime dans le cyclocamping, c’est son côté pratique: nul besoin de se demander où on va dormir le soir. En France par exemple, il y a bien plus de campings que d’hébergements en dur. Et puis il n’est jamais très difficile de trouver une petite place pour une tente: au fond d’un jardin ou en camping sauvage par exemple. D’autre part, le cyclocamping revient bien moins cher. Sur un voyage de plus d’une semaine ou deux, ça vaut le coup de faire le calcul!
Oui mais: on est bien obligée de transporter beaucoup plus de matériel, camping oblige. Sans compter que, si la météo fait des siennes, c’est toujours un peu frustrant de s’être coltiné tout ce barda pour finalement se réfugier dans la première auberge venue…
Mais pour Isabelle, rien de tel que de se retrouver les pieds dans l’herbe après avoir passé une journée à rouler. Il suffit d’apprendre à n’emporter que l’essentiel.

« Tout doit être à tout faire. Polyvalence et légèreté sont les maîtres-mots de l’affaire. Et rien d’inutile, que diable! Le cyclocamping, c’est l’apprentissage de la sobriété. Et quand on a pas, on trouve ou on achète sur place! »

Pour ma première… Je voyage seule ou en groupe?

Seule ou accompagnée, quelle est la meilleure solution pour se lancer? Isabelle explique que, pour elle, voyager seule n’a jamais été un problème. Au contraire, le voyage en solo fait partie de ses plus belles expériences à 2 roues.

« Partir seule, c’est une expérience extra! Être une femme est un gros avantage: on fait moins peur, on reçoit plus facilement de l’aide si besoin, le contact est plus facile. Je dis ça pour l’Europe Occidentale, sans doute aussi pour l’Inde où j’ai vécu. »

Ceci dit, pour un premier essai, c’est toujours plus facile de partir en groupe. Outre le côté rassurant et convivial, c’est motivant et ça aide à démarrer! Côté nombre, pas de limite… Tant qu’on s’organise! Voyager à 4 ou 5 est un bon compromis pour éviter une organisation trop lourde tout en préservant le côté convivial.
Pour Isabelle, nul besoin de préparation spécifique: l’essentiel est de se mettre d’accord en amont sur l’itinéraire. Après, on ajuste chaque soir pour le lendemain. Et, pour que le groupe fonctionne, chacun doit être autonome côté matériel et vivres. Sauf dans le cas d’un voyage en famille ou en amoureux où l’on peut mutualiser davantage le transport.

 « Avec Dynamobile nous roulons à 150! La seule limite, c’est qu’il faut s’organiser. À l’inverse, un groupe très petit peut vite devenir « pesant » au-delà de 8 ou 10 jours. La meilleure équation, pour moi, c’est 4 ou 5. »

Je me lance… Où me renseigner?

Pour une première, mieux vaut choisir un voyage facile, en suivant des itinéraires balisés commes les véloroutes. Acheter un guide est de loin la solution la plus facile, pour Isabelle. On trouve en librairie ou sur de sites comme carto-velo.fr ou rando-velo.org des guides et itinéraires locaux. Le site AF3V répertorie quant à lui les grands itinéraires nationaux en France. Enfin, le Manuel du voyage à vélo de Cyclo-camping international est également une bonne référence pour se lancer.
Et bien sûr les sites et blogs de voyageurs constituent une mine d’information, surtout si vous hésitez à franchir le cap! On trouve également dans les salons ou les festivals pas mal de prospectus: une bonne source d’inspiration pour trouver son itinéraire et préparer son voyage!

Le top 10 d’Isabelle: ses petits trucs à ne pas oublier quand on part…

  1. Des ficelles pour tout réparer
  2. 1 tapis sous-tente à tout faire
  3. 1 « thermolactyle » spécial camping
  4. 3 pinces à linge
  5. 1 bon bouquin et 1 petite lampe de poche
  6. 1 antivol
  7. 1 réchaud et 1 gamelle
  8. 1 tasse qui puisse aller sur le feu.
  9. 1 réserve d’eau
  10. 1 morceau de savon à tout faire et 1 échantillon de shampoing


Isabelle Lesens
Rédactrice spécialisée, directrice de Vélo-city 2003, attachée presse de Cyclo Camping international: Isabelle vit le vélo au quotidien. Passionnée et engagée, elle tient aussi un blog dédié au voyage à vélo.

Retrouvez Isabelle sur son blog et sur Facebook.

Et vous, quels sont vos conseils pour préparer une première en cyclocamping?
Crédit photo: Anne Guegan -©Creative Commons.

pub

Commentaires (5)

  • Avatar

    Rulian

    Bonjour,
    Félicitation pour ce site que je ne connaissais pas.
    Mes conseils :
    Avoir quelques paquet sde nouilles chinoises dans sa sacoche au cas où. Ca coûte rien, c’est consistant, ça cuit très vite et c’est très léger. Idéal pour faire fasse au galères de ravitaillement, de gaz, quand on se retrouve à 21h au milieu de rien et qu’il faut tenir jusqu’au lendemain. Ou quand le vent ou la pluie rendent le réchaud très compliqué à utiliser.
    Avoir une tenue pour rouler et une tenue pour le soir/la nuit car quitter ses habits plein de sueur à l’étape est un véritable bonheur.
    Et bien sûr les outils : pompe, kit réparation, dérive chaine.

    répondre
  • Avatar

    Marie

    Bonjour,
    Une astuce: le Savon de Marseille! Idéal pour le corps et la lessive a la main. Existe en moyen format, y percer un trou pour attacher une cordelette et pouvoir le suspendre dans les sanitaires.
    Vive le cyclotourisme en famille!

    répondre
  • Avatar

    Amandine

    Merci énormément pour ces précieux conseils ! Ils m’ont été d’une grande utilité.

    Depuis de nombreuses années, j’ai l’habitude d’aller camper en voiture, mais j’ai pris mon courage à deux mains et cet été j’ai fais mon premier cyclo-camping et c’était génial !!! Je le conseille à tout le monde.

    D’ailleurs, si vous me permettez de partager également mes bons plans: j’ai utilisé un site que j’adore ! https://homecamper.com C’est un site qui permet de camper chez l’habitant. Soit dans des jardins privés ou des fermes, soit des vignobles ou châteaux!
    Je trouve le concept génial et ça permet d’avoir des vrais échanges avec les habitants !

    répondre

Ajouter un commentaire