TOP

Le vélo utile: questions de genre

Le vélo au féminin: question de genre

Le vélo utile: questions de genre


[ Éditorial ♥ ]
Hier, le vélo était un sport, puis un loisir. Aujourd’hui, c’est un moyen de locomotion pour toutes et tous, mais aussi un moyen de rassembler les gens, de les sensibiliser à toutes les causes. Le vélo est devenu un signe identitaire, voire un choix politique…

Quand nous avons lancé notre magazine, nous avons rapidement suscité l’intérêt et l’enthousiasme de nombreuses femmes à vélo: cyclistes urbaines, vélotaffeuses, cyclotouristes ou cyclosportives… Ce qui  renforce la place du vélo en tant qu’instrument « de cohésion sociale, de partage et de solidarité »
Or, pendant longtemps, les femmes n’ont pu faire de vélo. Soit elles étaient trop pauvres (le vélo était réservé à la classe bourgeoise), soit elles étaient des femmes. Pourtant le vélo utile a permis une vraie révolution pour la femme. Pour preuve, cette citation d’une militante américaine des droits civiques, Susan B. Anthony.

[lead] Laissez-moi vous dire ce que je pense de la bicyclette. Elle a fait plus pour l’émancipation de la femme que n’importe quelle chose au monde. Je persiste et je me réjouis chaque fois que je vois une femme à vélo. Cela procure un sentiment de liberté et d’autonomie à une femme.
– Susan B. Anthony, États-Unis, 1896 [/lead]

Heureusement, les choses ont bien changé. En témoignent nos portraits de femmes à vélo. Certaines voient même la pratique du vélo comme un engagement social, humanitaire, environnemental, politique, … Même en Afghanistan, il existe depuis peu une équipe féminine de cyclistes. Et en 2009 déjà, on clamait ci et là que le vélo utile devait être encouragé auprès des femmes. Car le nombre de femmes à vélo était le meilleur baromètre de « cyclabilité » d’une ville. Parce qu’elles perçoivent le risque différemment, choisissent des trajets plus sécurisés et plus calmes. Grâce à leur pratique, elle stimulent le développement d’infrastructures urbaines adaptées et sûres et donc, le développement du vélo comme moyen de transport à part entière. Nous avons traité ces questions dans la presse.
Zoom sur le vélo sous le prisme du genre pour ne pas dire la sexualisation de la bicyclette…
Bonne lecture,
Muriel

Je suis la fondatrice et l’éditrice de ellesfontduvelo.com, et la cyclo-gimmick de la bande. 5 vélos (Bianchi, Canondale, Kona, Wilier et Brompton), mon coeur bat pour les braquets et le moulin. J’ai pratiqué beaucoup, un peu, passionnément. Ai procrastiné longtemps aussi. Et prépare un grand retour à mes premières amours: le vélo. Et plus particulièrement le vélo de route. Et le pliant. Et le weehoo pour mes enfants.

pub

Ajouter un commentaire