TOP

Paris-Brest-Paris: "l'envie de vivre une aventure"

Paris-Brest-Paris: "l'envie de vivre une aventure"

pub

Silvi participe pour la première fois au Paris-Brest-Paris. Quelques jours avant le départ, elle nous livre son retour d’expérience sur sa préparation. 

« Je me sens bien et avec l’envie de vivre une aventure. »

Si Silvi devait se définir en tant que cycliste, elle serait plutôt du genre hédoniste: sportive de bon niveau, elle aime prendre le temps de savourer chaque instant de sa randonnée. Le Paris-Brest-Paris, elle le fait pour le goût de l’aventure avant tout.

« L’envie de savoir ce qui se passe après 600 km »

Le Paris-Brest-Paris pour Silvi de The Mittens, c’est une grande première. Ce qui a motivé notre cyclo-randonneuse à se lancer dans cette aventure?

« L’envie de savoir ce qui se passe après 600km…  J’aime les longues distances depuis toujours mais surtout j’aime les personnes qu’on rencontre lors de ces événements. Ce sont des héroïnes et des héros. Ils sont remplis de belles histoires. »

Une première sur le Paris-Brest, oui. Mais Silvi n’en est pas à son premier défi à 2 roues. Après avoir participé aux 2 dernières éditions du Bordeaux-Paris, cette amoureuse des longues distances cultive décidément le goût de l’escapade.

« J’ai participé au Bordeaux-Paris, deux fois. J’ai de loin préféré le premier, parce que l’esprit randonneur s’y ressentait bien plus… Et puis parce que c’était le premier. »

84h pour réaliser le Paris-Brest-Paris

Parmi les différents délais au choix, Silvi a choisi de réaliser le parcours en 84h. Un beau défi personnel, puisque le temps maximum pour parcourir ces 1200 km est de 90h.
Pour participer, il y a un certain nombre de brevets à passer: « il y en 4, explique Silvi, 200, 300, 400 et 600 km ». On peut les passer en France, et même partout dans le monde.

« Je me suis donc dit chic, je vais parcourir la France. En fait, j’ai eu à peine le temps et le budget de m’échapper dans les pays de Loire, près de ma ville de coeur: Nantes. Après, tout s’est joué près de Paris. Et j’ai eu beaucoup de chance, je n’ai eu que du beau temps! »

Beaucoup de repos et de quoi recharger les batteries

Côté préparation, notre aventurière mise sur la nutrition et le repos. Une préparation qu’elle conjugue à ses vacances, pour un départ en top forme!

« Je mange bien. Je charge la machine de bons nutriments et vitamines. Je me repose depuis deux semaines en dormant dès que j’en ressens le besoin. Surtout depuis aujourd’hui que je suis en vacances. Je me sens bien et avec l’envie de vivre une aventure. »

Merci Silvi et bonne chance pour cette belle aventure! 🙂
Vous aussi vous vous préparez en vue d’un événement cyclosportif? Racontez-nous!
Crédit photo: Julien Verlay.

pub

Ajouter un commentaire