TOP

Sous la barre des 100 – BRM 1000 d’Angers EP 8

Le Grand départ - BRM 1000 d’Angers EP 1

Sous la barre des 100 – BRM 1000 d’Angers EP 8

pub

La douleur physique est intense. Mais Séverine a déjà parcouru 900km sur le 100 le BRM 1000 d’Angers!

Un corps endolori

Nous nous arrêtons dans un restau routier. Lorsque j’arrive à table, je suis surprise de voir que Richard a les cheveux mouillés. En fait, l’instant que je pose mon vélo et que je passe aux toilettes, lui avait eu le temps de prendre sa douche. Quelle efficacité! Une fois de plus, je suis impressionnée de voir comment les habitués au long court arrivent à gérer et optimiser leurs temps d’arrêts.
Au menu du soir: entrée à volonté, steak tartare, Monaco et glace. Une fois assise, je tombe de sommeil. Je n’ai qu’une hâte: me doucher et me coucher. J‘ai également Chéri au téléphone ainsi que Geneviève. Que cela fait du bien de pouvoir leur raconter ce que je vis et entendre leur voix réconfortante. 5 petites minutes de partage qui font chaud au cœur et qui reboostent.
Direction l’hôtel où Alain joue les sauveurs en montant mon vélo au 2ème étage. Heureusement que j’avais demandé un RDC pour cause de vélo à mettre dans la chambre! À croire que la personne qui attribuait les chambres l’a fait exprès! Une bonne douche et au lit. Je perds à cette occasion le pansement double peau et constate les dégâts… Ce n’est pas beau à voir, c’est très enflé et suintant, et je redoute déjà les 120 derniers kilomètres car je n’ai rien pour protéger la plaie
La nuit sera de courte durée car entre l’excitation de réussir le 1000, l’appréhension un peu aussi, les moustiques qui s’étaient invités dans la chambre et un corps endolori d’un peu partout, je ne trouve guère le sommeil.

Sous la barre des 100!

C’est avec le visage fermé et de fort mauvaise humeur que je rejoins mes comparses à 3h30. Pour essayer d’éviter le frottement entre le cuissard et ma peau, j’ai eu la très mauvaise idée de mettre un mouchoir en papier. Erreur à ne jamais réitérer. Le papier est abrasif et cela m’a fait un mal de chien!
J’aurais dû être heureuse de boucler ce 1000 et de parcourir ces 120 derniers kilomètres, ce qui est vrai d’ailleurs avec le recul, mais sur l’instant, c’est la douleur qui l’emporte. La bienséance veut que je ne puisse pas dévoiler mes fesses à tout le monde mais j’ai vraiment mal et je voudrais pouvoir leur montrer pourquoi je piaille autant.
La remise en route est plus que chaotique. Je n’arrive pas à m’asseoir sur la selle, le mouchoir s’est collé à la plaie et me fait très mal et le moindre faux plat me paraît être un véritable col. Je n’ai pas la tête des bons jours et tout le monde semble le remarquer. Comme d’habitude, Jean-Claude, Nicole et Christian se laisse décrocher afin que je ne sois pas complètement seule mais restent quelques centaines de mètres devant moi. J’ai besoin de m’isoler pour essayer de me calmer et ils l’ont bien compris. Je finis par m’arrêter pour décoller ce fichu mouchoir en papier. Je suis déjà un peu mieux et la boulangerie quelques kilomètres plus loin achèvera de me remonter le moral à la faveur d’un bon croissant aux amandes.
J’avale ma viennoiserie et demande à Christian s’il veut bien repartir avec moi. Les quelques kilomètres que nous faisons tous les 2 me sont salutaires. Mon corps s’est habitué à la douleur, j’ai mangé et retrouve donc de l’énergie. Bon sang, Sev, tu ne vas pas flancher maintenant! Max me fait le décompte des kilomètres pour m’annoncer le passage sous la barre des 100. Waouh, impressionnant, j’ai fait 900 km en vélo et je vais réussir mon 1000. Quel pied!

Avec sa saga « BRM 1000 d’Angers: Une néophyte au milieu des Grands », Ellesfontduvelo vous invite à suivre l’incroyable aventure sportive et humaine de Séverine Devolder sur le BRM 1000 d’Angers. Une petite mise en jambes avant d’entamer le Paris-Brest-Paris! Un parcours de 1000 km à vélo qui donne parfois mal aux fesses mais ne manque jamais ni de chaleur humaine ni d’humour.

Episode précédent: Un temps pour toutEpisode suivant: Dernière ligne droite

pub

Ajouter un commentaire