TOP

Marie-Alice: à vélo en ville, c'est la liberté!

Marie-Alice: à vélo en ville, c'est la liberté!

Marie-Alice: à vélo en ville, c'est la liberté!

pub

Marie-Alice adore rouler à vélo en ville! Pour aller à l’université ou faire ses courses: c’est zéro embouteillage. Une liberté inégalable!

« Slalomer entre les automobilistes coincés dans leur voiture me procure une sensation de liberté inégalable! »
Marie-Alice, elle aime les embouteillages en ville! C’est l’occasion pour elle de slalomer gaiement entre les voitures et de profiter de sa liberté. Elle nous parle aujourd’hui de ses astuces pour conjuguer vélo et trafic urbain, tout en restant chic et sexy!


Je fais du vélo pour me rendre à l’université et faire mes courses, c’est donc plutôt un moyen de locomotion pour moi. C’est aussi un moment propice à l’intériorité, qui me permet de réfléchir à toutes sortes de choses.


J’ai un très bon souvenir des promenades familiales à vélo à la mer sur la digue, ou le long des canaux qui entourent Bruxelles. J’étais également très fière lorsque j’ai pu aller seule à vélo à l’école quand j’ai eu 10 ans.


J’aime particulièrement rouler à vélo dans Bruxelles aux heures où le trafic est le plus intense. En effet, slalomer entre les automobilistes coincés dans leur voiture me procure une sensation de liberté inégalable. Bien sûr, je respecte toujours le Code de la route et les règles élémentaires de sécurité, ce qui ne m’empêche pas de profiter de ces moments où mon temps de trajet reste invariable, quelles que soient la monstruosité des embouteillages ou la difficulté à trouver une place de parking.


Une fonte pratique avec toutes mes affaires, grâce à laquelle je peux souvent me déshabiller au fur et à mesure du trajet puisque quand j’ai trop chaud, il me suffit de rouler en boule veste, écharpe, voire pull dans ladite fonte en deux temps trois mouvements. J’ai souvent aussi des écouteurs pour pouvoir écouter de la musique motivante, même si je veille bien sûr à ne pas mettre le son trop fort pour pouvoir encore entendre la circulation autours de moi.


Prévoir plus que le temps nécessaire pour faire le trajet, de façon à pouvoir rouler à son aise et arriver sans une seule goutte de transpiration, ce qui permet de continuer à s’habiller chic et sexy!



Vous aussi vous êtes un(e) Bike addict? Contactez-nous et témoignez!

pub

Ajouter un commentaire