Le Tour en France du Vélomobile Club de France

Le Tour en France du Vélomobile Club de France s’est déroulé du 12 au 26 août 2017 et j’y étais.  5 féminines sur 11 vélomobilistes, c’est quasi l’équité! 

Tour en France du Vélomobile Club de France

En 2017, pour la 2eme année consécutive, le Vélomobile Club de France, organisait un tour en France. Si la première édition avait réuni 7 vélomobiles dont une féminine, cette année la parité était presque atteinte avec 5 féminines pour 11 vélomobilistes participants.

Étapes du Tour en France du Vélomobile Club de France

Nous avons donc pédalé pendant 2 semaines, réparties en 13 étapes de 90 à 140km, avec 2 jours de repos, pour un total d’environ 1500km de cyclo camping, en autonomie.

Ce périple partait de La Tranche sur Mer en Vendée, pour revenir sur Nantes, et nous a fait traverser la France de l’Ouest vers l’Est en passant entre autres par Guéret, Roanne, Lyon, Cluny et Chambord en croisant ou suivant souvent le cours de La Loire.

Ce voyage nous a fait entrevoir de bien belles régions françaises, dont la découverte ou redécouverte a été un grand plaisir tout au long du parcours. Celui-ci a été jalonné de visites qui pour la plupart aurait mérité d’être approfondies avec un peu plus de temps. Ce qui nous a donné l’envie de revenir, notamment pour moi la région de Cluny, qui comporte de superbes pistes cyclables, et beaucoup de lieux superbes et dignes d’un grand intérêt touristique.

Le Tour en France du Vélomobile Club de France

Devant le Château de Chambord et au camping

Le groupe du Tour en France du Vélomobile Club de France

Notre groupe composé d’un Anglais venu tout spécialement de Londres avec son vélo, d’un jeune couple Hollando-Tchèque créateur et fabricants de Velomobiel, et de 8 Français, chacun à bord de son vélomobile coloré, n’engendrait pas la mélancolie et ne laissait pas les passants indifférents.

Nous avons du répondre à chaque escale à de nombreuses questions, la plupart des personnes pensant au départ qu’il s’agissait de voiturettes électriques, était surprises lorsqu’on leur parlait de vélos couchés carénés.

Chaque jour un lieu de pique-nique était déterminé, avec en général la place de l’église d’un village comme lieu de rassemblement, et un camping était réservé pour la nuitée.

Le vélomobile pour le cyclo-camping :

Habituellement, j’utilise mon vélomobile pour le vélotaf, et mon trike pour le cyclo camping. J’ai donc testé de mettre la tente, et le sac de couchage de chaque coté derrière le siège, et oui il y a de la place. La partie située derrière la tête est creuse, et donc bien pratique pour y caser 2 petits sacs avec des vêtements. Néanmoins, le carénage n’étant pas extensible, il faut faire minimaliste, dans l’esprit de base du cyclo camping.

Le Tour en France du Vélomobile Club de France

Et vous, cyclo-campeuse expérimentée ou débutante, aurez-vous envie de tester ce moyen de voyager?


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.