Test à l'effort pour bien se préparer en vélo

Chaque année,  je vais passer un test à l’effort pour vérifier que mon coeur a bien la capacité de tenir l’effort.  Il doit pouvoir répondre à une demande supplémentaire d’oxygène pendant mes sorties vélo.

Le test à l’effort, c’est comme faire du home-trainer

Mon test à l’effort est réalisé par mon médecin sur un vélo statique. Je dois pédaler à une vitesse constante, mais un frein progressif est appliqué, rendant l’effort de plus en plus important.

Mon médecin vérifie alors le bon fonctionnement du muscle cardiaque au moment de l’effort physique. Il indique la puissance prestée calibrée en watts et me renseigne par un tracé les différentes phases de la contraction cardiaque.

Pourquoi passer un test à l’effort?

Le test à l’effort teste la capacité du cœur à répondre à une demande supplémentaire d’oxygène. Chaque contraction musculaire pendant l’effort nécessite un apport en oxygène. Bien sûr l’effort est lié à votre entrainement.  Plus vous êtes entrainée, mieux votre coeur réagit positivement à l’effort.

Je décidé de passer annuellement un test à l’effort depuis que je m’occupe du magazine Elles font du vélo. Ceci coïncide aussi avec mon âge (bientôt #43ans2enfants) et mon activité soutenue, en permanence.

Chez moi, on ne marche pas : on court. Autrement dit : on fait beaucoup de choses, simultanément, parfois, car on est plutôt des passionnés dans la famille. Mais avec très peu de vacances et pas assez de temps pour soi. Être indépendante, c’est la liberté et aussi 50-60h de travail hebdomadaire en moyenne. On ne se plaint pas. C’est un choix.

Le test à l’effort dès 45 ans environ

J’ai décidé de le faire avant mes 45 ans car je pense, avec mon rythme de vie, être parfois un peu dans le rouge. Je n’ai pas toujours le temps de prendre le temps. Je fais quand même du vélo, bien sûr, mais pas toujours bien entrainée. Ce serait moche qu’il m’arrive un accident cardiaque par manque de préparation ou de repos…

D’autant que dans les mois à venir, je dois être prête pour :

Et bien, en ce début de saison, je suis au même niveau qu’en 2017. Tout roule donc – façon de parler – mais je dois prendre du temps pour m’entrainer.  J’ai aussi un kilo en plus.  Le médecin m’a pesée. Hum, bon, on va rouler ?

Crédit photo: Activ’images

Étiquettes : , ,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.