cyclosportive Time Megève Mont Blanc

Le week-end passé, c’était la cyclosportive Time Megève Mont Blanc.  Vous avez dû voir passer des images et articles sur les réseaux sociaux #EFDV. On communique avant, pendant et après un évènement.

Samedi 2 juin 2018 : arrivée à la cyclosportive Time Megève Mont Blanc

Arrivée à Megève, je sors le vélo de la voiture. Jean-Lou Paiani (mon entraineur), nous a donné rdv pour une sortie décontraction avant la cyclosportive Time Megève Mont Blanc.

La côte 2000 ! Bon c’est vrai, y’a pas grand-chose de plat à l’horizon à Megève. Un café à l’altiport tous ensemble et c’est reparti sur la ligne où sera donné le départ demain.

Je file ensuite sur le stand de Time où Sophie (responsable Marketing) me donne mon dossard.

Le mag #EFDV sur la cyclosportive Time Megève Mont Blanc

Et oui, cette année, j’ai eu la chance de représenter le web magazine « Elles font du vélo » sur la cyclosportive Time Megève Mont Blanc car je suis contributrice du mag.  EFDV a été invité par TIME et m’a demandé d’être de la partie!

Et pour doubler ma chance, le maillot offert par la course est magnifique. Il me fait un peu penser à celui de la Haute Route… Je file au chalet qu’un ami m’a très gentiment mis à disposition pour le week-end. Comme ça, j’ai pu emmener mes filles et inviter ma bande de copines. Après installation, repas, me plaindre des lieux, je retourne sur les lieux de la course.

Time, la cyclosportive Time Megève Mont Blanc et les femmes cyclistes

Mon job du week-end : investiguer sur ce que la marque de vélo Time et l’évènement font pour les femmes et promouvoir le magazine auprès des personnes présentes. Pour synthétiser :

Des produits Time d’exception

La marque Time a des produits exceptionnels. En France, fabriquer un cadre carbone presque tout à la main, c’est de l’ordre de la haute joaillerie.  J’ai aimé la personnalisation du design. L’avancée de la technologie. L’ouverture d’esprit sur le triathlon.

Ce qui m’a manqué : une vraie gamme fille

Aujourd’hui, il n’y a pas de cadre femme Time. La géométrie n’est pas forcement adaptée même si beaucoup de femmes roulent sur des vélos homme et s’y trouvent très bien. Mais mon petit doigt me dit que l’on ne devrait pas tarder de voir un joli cadre femme chez Time sortir bientôt.

J’ai pu assister à la conférence de presse Time. J’ai été conquise tant pas la qualité de leurs produits et de leurs recherches et sur leur qualité de communication. Bien à la hauteur de leurs produits de luxe. Bravo l’équipe Time !

Je vous invite sur le site pour visionner leurs superbes vidéos et configurer le vélo de vos rêves.

La veille de la cyclosportive Time Megève Mont Blanc, c’est RDV photo

On se rencontre la veille, si possible, afin de démarrer ensemble le lendemain, le jour de la cyclo.  On va essayer de mettre ce rituel en place de façon systématique, à chaque cyclo avec EFDV.  Pensez d’ailleurs à vous inscrire au club Strava EFDV. Déjà plus de 530 femmes inscrites!

Samedi 2/6/18 16h premier Rdv avec les filles pour une photo EFDV

Quelques photos avec casquettes, des selfies ratés ont été pris. J’ai pu rencontrer Sandrine qui est aussi contributrice chez EFDV. J’ai pu convaincre ou plutôt, me faire piquer une casquette EFDV par Manu, l’animateur. Il m’a promis qu’il l’a porterait demain toute la journée (et il la fait) ainsi que sur les épreuves féminines.

Retour au chalet, je retrouve mes copines Anaïs et Charlotte avec qui je prendrais le départ demain. On check notre ravito, épingle nos dossards, installe le numéro de plaque sur le cadre… nous sommes prêtes.

Dimanche 3/6/18 à 8h00 Rdv avant le départ des filles pour Elles font du vélo

Avec certaines retardataires, nous avons dû faire 2 vagues de photos. Par chance, Nathalie Simon est restée dispo et est venue se joindre à nous pour la seconde photo avant le départ.

La cyclosportive Time Megève Mont Blanc 2018

Nous serons 1300 au départ sur 4 épreuves différentes comme expliqué dans mon précédent article sur la cyclosportive Time Megève Mont Blanc.

  • La Grandfondo 145km avec 4048 de D+
  • La Médiofondo 115km avec 3225 de D+
  • La Piccolofondo 86km avec 2152 de D+
  • La randonnée 64km avec 1566 de D+ (épreuve non chronométrée)

On se prépare à rentrer dans la case de départ. Je fais de gros câlins à mes filles que j’appelle « Dopage d’avant course ». Une photo de nos chaussettes roses EFDV.

Allez, la Grandfondo est partie à nous de nous mettre en place. Avec Anaïs et Sandrine, nous avons pris pour décisions de rouler un maximum ensemble.

8h45 : le départ nous est donné.

cyclosportive Time Megève Mont Blanc

Cyclosportive Time Megève Mont Blanc

À nous les 115 km de montagne !!! La première partie est neutralisée jusqu’à Flumet. Effectivement… il manque un morceau de route. Ça bouchonne, on décale et on pousse les vélos en mode draisienne sur les cailloux.

Bon, ça y est après 10km de descente, virage à gauche, ça grimpe à Flumet ! J’adore le bib du dossard en passant à côté des bornes de chronométrage.

Les 20 km suivants sont un peu casse pattes. Je regarde mes watts et insiste auprès des filles pour que nous ne partions pas trop fort. Il faut les calmer les pouliches, ils nous restent pas mal de route encore.

Km30 début du Col de la Forclaz de Queige. Petit col de 4,7km avec 7,96% de moyenne. Ça passe bien. Nous avons perdu Sandrine de vue à ce moment-là, nous la retrouverons à l’arrivée. Après avoir eu son bébé, venir sur une grosse cyclo comme ça… elle a la pêche notre Sandrine nationale de la haute Savoie ! Nous sommes fans !

La descente est neutralisée. Heureusement, elle est hyper dangereuse. Certains passages dangereux sans visibilité nous font de belles frayeurs même si nous sommes restées prudentes dans cette portion. Des petits panneaux avant ces dangers auraient été les bienvenus. Avant de rejoindre Beaufort, il y a un léger replat ou faux plat montant. Nous prenons la roue d’Eva Mottet. Une autre fille de Genève, Christina est derrière nous. Eva nous tracte, elle a un moteur de fou ! Merci Eva !!!

J’ai une grosse pensée pour Gaëtane. Si elle voyait cette belle solidarité féminine à ce moment-là… C’est beau !

Premier ravito, on remplit vite nos bidons. Y’à pas grand-chose à manger, j’aurais bien voulu un morceau de Beaufort mais non, le monsieur m’a dit que c’était de l’Emmental. On ne perd pas de temps, on file.

Ça y est virage à droite à Beaufort, à nous le col du Pré avec ses 12,2km de bonheur et ses 7,96% de moyenne. Enfin, y’à plus du 10 – 12 % sur les 5 derniers km.

Ce col est long… très long. Il fait chaud dedans. Nos jambes tiennent bien tout de même. Nous nous soutenons. Anaïs m’encourage beaucoup, elle sent que je souffre de la chaleur. J’ai soif et plus beaucoup d’eau dans mon bidon. Plus la pente est raide mieux nous sommes. Nous grappillons quelques places voyant quelques cyclistes souffrir dans cette terrible montée.

Arrivée au sommet. La vue est à couper le souffle. C’est magnifique !!! Juste au-dessus du barrage de Roselend. Comme l’a dit Anaïs : on sait pourquoi on a souffert dans la montée, la vue vaut son prix. La descente est assez raide et en bonnes trouillardes nous restons prudentes.

Une fois sur le barrage, j’en profite pour faire une vidéo et une photo d’Anaïs. Qu’elle bonheur de partager cette magnifique course ensemble.

Mon récit de course va être rapide 🤣 : je reprends encore et toujours la 4ème place aujourd’hui sur la Time ! Une course de 117km avec 3000d+, juste magnifique, des paysages à couper le souffle !! Je voudrais dire un énorme merci à @ironmanforgirl ,mon assistante de course ! (Oui, parce que c’était ma 1ère cyclo 😀!!) Elle a su me gérer, me calmer dans les montées qui sont nos points forts 🤣 On a vraiment été au top car on finit 10 et 11 sur 37 nanas et 237 au général sur 487 !! Merci à @tricyclegirl aussi pour ce magnifique week-end et à @charlotte_o_chocolat pour Les pâtes de fruits un régal sur le vélo ! #ellesfontduvelo#efdv#canyon #odlo #cyling #preparationetapedutour2018 #heureuse#timecycling

A post shared by Anaïs 🦄🦄 (@a_n_a_i_s_74) on

Une petite montée du col de Métraillet et le deuxième ravito est là. Nous remplissons nos bidons. Croisons Sophie qui fait partie de l’équipe ESF Time qui nous explique qu’elle a crevé. Dommage ! Elle était en forme et bien placée.

cyclosportive Time Megève Mont Blanc

cyclosportive Time Megève Mont Blanc

Nous attaquons la descente qui va nous approcher de la montée des Saisies.

Depuis le début du parcours, nous avons été prudentes et fairplay, nous avons annoncé aux autres coureurs les trous et dangers sur la route, encouragé les filles et les gars (si si). Y’a que les mecs qui nous disaient que nous avions toujours la bouche ouverte. On leur répondait que nous étions des filles !!!

Début la montée des Saisies. 8km voir 10km avec des passages à 8- 9 %. Et c’est là que nous payons notre manque d’hydratation et d’alimentation. Nous avons été dans le dur. La fin qui approchait à l’arrivée de la station des Saisies nous motivait. Nous arrivions bientôt au but.

Le troisième ravito est là, tout en haut de cette montée. Il est bien plus fourni que les autres. J’y trouve mon bonheur : saucisson et fromage ! Et Anaïs est tombée amoureuse des tucs.

Nous prenons la descente des Saisies. Même si nous courions après le temps, nous nous faisions toujours un petit signe pour admirer le paysage.

Nous arrivions sur la route qui nous mène à Megève. Le faux plat montant est dur. Anaïs a encore de l’énergie, elle va me tirer tout le long de cette portion. Je regarde le compteur, je vois que nous allons terminer en dessous des 6h. J’ai envie de pleurer tellement je ne m’attendais pas à ce chrono.

Nous arrivons à Megève et nous passons la ligne d’arrivée en 5h44, soit 5h09 de partie chronométrée.

Nous terminons à la 12 et 13 places femme sur 36. Et 236 et 237eme au srcatch sur 485 classés. Nous sommes super contentes de notre course !!!

Nous sommes accueillies par Manu, le présentateur, qui a bien sa casquette EFDV sur la tête. Il nous invite à boire un smoothie qu’il nous mixe gentiment en pédalant sur un vélo mixeur. Il nous a avoué que c’est un effort monumental pour lui de pédaler autant.

Nous avons reçu un super massage du dos juste après. C’est le luxe jusqu’au bout cette course !

Pour vous résumer cette superbe cyclosportive Time Megève Mont Blanc

– De paysages magnifiques, un beau parcours montagneux

– Des routes pas mal abimées, il faut rester prudent. Des petits panneaux à certains endroits pour prévenir des dangers auraient été les bienvenus.

– Des bénévoles au top tout le long de la route et sur les ravitos.

– Le classement très étrange de personnes qui se rajoutent sur ton épreuve alors qu’elles étaient inscrites sur la plus grosse. Et surtout lorsqu’elles se retrouvent classées. Il aurait peut-être fallu l’indiquer dans le règlement.

– Des animations de la part de Time et des autres stands riches – 13% de féminines sur 1300 participants ! c’est trop peu les filles. Faut se bouger. Se motiver. Et venir rouler avec nous.

Une course très belle que je recommande. Elle est parfaitement située dans la saison et fait l’ouverture des cyclos de montagne.

Je vous invite à venir rouler avec EFDV à la cyclosportive Time Megève Mont Blanc 2019. J’y serai de la partie. Nicolas Roux avait raison le parcours est magnifique!

Étiquettes :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.