TOP

MA ULTRA SOMFY MB RACE 2018

MA ULTRA SOMFY MB RACE 2018

MA ULTRA SOMFY MB RACE 2018

Voilà qui est fait : la Ultra Somfy MB RACE… La course dite «la plus dure au monde» peut être cochée. Certes je n’ai fait « que » le parcours de 70 km (alors qu’il est possible de rallonger pour continuer sur le 100 ou le 140km) mais j’avoue être bien heureuse d’être arrivée au bout.

Cela me permet de vous témoigner ici pourquoi cette course, la Ultra Somfy MB RACE 2018, est réellement à faire au moins une fois dans sa vie!

Témoignage du 34ème homme scratch sur la 140km, arrivé en 11h07mn27: Lionel Poletti. « C’était long, c’était dur mais c’était beau. Engagé, non sans appréhension, sur le grand parcours, je me doutais bien qu’il allait falloir gérer le plus longtemps possible mais que le coup de barre arriverait. Les 50 premiers kilomètres se passent bien, on est encore à peu près tous groupés et puis petit-à-petit, ça se décante. Les chemins sont magnifiques, les paysages et la vue sur le Mont Blanc époustouflants. Il a un peu plu dans la semaine mais c’est bien sec et très agréable à rouler alors on alterne singletrack et piste forestière et, sans s’en rendre compte, les kilomètres et les mètres de dénivelé défilent. Arrivé à mi-course, les jambes commencent à se durcir mais je me dis que c’est pour tout le monde pareil et que c’est là que la course commence vraiment. Jusqu’au 100ème km, je me sens bien mais je perds ma gourde en repartant du ravitaillement et ne peux pas boire pendant 10 km, jusqu’à trouver un point d’eau. Je suis arrêté, je marche à chacune des montées pour essayer de gérer la déshydratation et c’est avec soulagement qu’un bénévole de la sécurité me donne un demi-litre d’eau. La fin de course se passe mieux, je ne regarde même plus la montre tellement je suis content d’aller au bout et c’est avec une petite larme que je franchis les derniers hectomètres dans les rues de Megève et passe sous l’arche d’arrivée. La MB Race est vraiment un sacré challenge vu la longueur et la difficulté mais la journée aura été parfaite, que du plaisir grâce à une organisation parfaite et des bénévoles adorables.« 

Les difficultés du 70km de la Ultra Somfy MB RACE 2018

Tout d’abord, ce qui peut un peu surprendre quand on n’a pas l’habitude de rouler en haute montagne, c’est le dénivelé. En 70km, nous avons avalé près de 3500m de dénivelé positif sur l’Ultra Somfy MB RACE 2018. Certains passages avec des pourcentages de pente plutôt élevés ont obligé beaucoup d’entre nous à descendre et pousser le vélo.

La technicité du parcours ne m’a par contre pas particulièrement surprise. Oui, il y a quelques passages où il faut soulever un peu le vélo ou passer à côté si on n’est pas trop à l’aise avec les racines glissantes, mais globalement je ne dirais pas qu’il est très difficile techniquement. Il est par contre très varié tant dans les paysages que dans la nature des chemins : dans les bois, sur des pistes de ski, des petits singles etc… Pas le temps de s’ennuyer.

La longueur est forcément à prendre en compte quand on s’engage sur un tel parcours. Il ne faut évidemment pas se « cramer » dès le début et penser à en garder des réserves sous la pédale. Pour ceux qui ont l’habitude des efforts longs et avec la météo que l’on a eu pour cette édition, c’était vraiment extra.

Les paysages et l’ambiance de Ultra Somfy MB RACE 2018

Un gros point positif de cette course est que, malgré le fait que le parcours ne soit pas forcément accessible aux voitures, il y avait beaucoup de supporters sur les côtés des chemins. Les cloches savoyardes retentissaient régulièrement sur tout le tracé, et même si des fois ce n’était que le fait de la présence des vaches, ça faisait plaisir quand même!

Les ravitaillements étaient très fournis et variés. Les bénévoles aux petits soins nous remplissaient gentiment les bidons et nous dorlotaient : « vous avez bien pris du sel, c’est important pour éviter les crampes! » m’a même demandé l’un d’eux sur le ravitaillement de Praz sur Arly. Adorable !

Et puis, le meilleur de cette course est très certainement les magnifiques paysages traversés. Le Mont-Blanc en toile de fond, les forêts de sapins et les massifs tellement impressionnants et somptueux, ce spectacle justifie à lui seul notre présence et les efforts à fournir pour finir cette course.

 

De nombreux participants nombreux et de niveau très hétérogène !

Rappelons tout d’abord que cette épreuve de l’Ultra Somfy MB RACE 2018 fait partie du circuit Coupe du monde Marathon et est également la deuxième manche de la MTB l’Alpine Cup. Le parcours 70km était celui qualifiant pour les filles. Je m’attendais donc, pour être honnête, à être vraiment complètement à la ramasse sur une telle épreuve. En réalité, parmi les coureurs, beaucoup n’avaient pas un niveau exceptionnel et ma peur de faire le boulet dans les passages techniques a complètement disparu dès la première descente… Beaucoup de coureurs étaient complètement sur les freins et l’odeur nauséabonde des plaquettes grillées m’a tout de suite fait comprendre qu’il y avait beaucoup d’amateurs de mon niveau voire moins bon ! Ma préoccupation, au départ, était de partir dans les derniers pour ne pas gêner. Cette décision m’a bien pénalisée dans tous les passages un peu compliqués et les bouchons à répétition n’ont pas aidé le chrono à l’arrivée… Mais comme j’étais venue pour finir et non pas pour monter sur un podium, j’ai patienté ! (en écrivant des petits messages à notre CM préférée Gaëtane par exemple ;))

Et les filles sur cette course Ultra Somfy MB RACE 2018?

Au total, à l’arrivée du 70km, nous sommes 29 femmes pour 500 hommes (5,5% !!!). C’est déjà pas mal sur la Ultra Somfy MB RACE 2018.

Mais le pire est qu’il n’y a qu’une seule femme qui s’est engagée sur l’épreuve du 100 km. Il s’agit de la française Catherine Brion qui termine en 10h51mn38. Un grand bravo à elle. Et puis sur le 140km unique femme également, l’italienne Simona Beretta, termine son épreuve en 14h21mn22, quel courage ! Je suis en complète admiration ! Merci les filles, vous me faites rêver ! 

Côté Elles Font Du Vélo, un coucou spécial à Gaëlle @ptitkatus, une seconde contributrice EFDV, que j’ai réussi à reconnaître sur le parcours grâce à son magnifique maillot EFDV. Et un grand bravo à toi pour être arrivée au bout. Je n’ai malheureusement pas vu la gagnante de notre concours Instagram @Cindya_gk mais elle est également bien arrivée au bout. Mission réussie pour nous toutes !

https://www.instagram.com/p/BlDcnyqh_S9/?taken-by=cindya_gk

https://www.instagram.com/p/Bk9cPBWha4E/?taken-by=100drine_38

https://www.instagram.com/p/Bk7xme6jglX/?taken-by=ptitcaktus

Au vu du petit nombre de femmes à être finisher, j’aimerais suggérer aux organisateurs pour l’année prochaine, qu’en guise d’encouragement, comme pour les finishers de la 140, les femmes de toutes les distances gagnent une entrée au centre aquatique de Megève qui est juste à côté… qu’en pensez-vous ? J’ai eu le plaisir d’accompagner un coureur du 140 pour qu’il profite de son bon cadeau et c’était un réel plaisir pour mon dos. D’ailleurs j’en ai profité pour recueillir le témoignage de sa course en encart dans cet article.

Sinon pour les autres résultats, ils sont tous là.

Alors qui en est l’année prochaine ? On remet ça? On s’inscrit ensemble à la Ultra Somfy MB RACE 2019? Bien à vélo!

Crédits photos : Amandine Elie – Jérémie Reuiller – Sandrine Fraissard – Gaelle – Cindya

Ajouter un commentaire