TOP

Les 5 sens de l’organisation LVO sur la LOZÉRIENNE VTT 2019

Les 5 sens de l’organisation LVO sur la LOZÉRIENNE VTT 2019

Lors de ma participation à la LOZÉRIENNE VTT, les 24, 25 et 26 mai 2019, j’ai pu m’apercevoir de la qualité de l’organisation LVO sur cette épreuve. Je vais tenter de vous la faire partager au travers de 5 sens !

La rédaction remercie Nico Marcoux pour la rédaction de cet article sur l’organisation LVO.  Vous pouvez retrouver l’article d’Agnès Marcoux, l’autre Capitaine de TEAM @ellesfontduvelo sur la Lozérienne VTT 2019.

organisation LVO - Nicolas Marcoux

Le sens de l’ACCUEIL chez LVO

  • Nous arrivons, Agnès et moi, 2 heures avant le début du retrait des dossards et nous trouvons une petite équipe affairée aux derniers préparatifs de ce gros week-end dans une ambiance sérieuse mais détendue. Elle nous réserve d’ailleurs un accueil chaleureux !
  • Éric, le speaker sur ces 3 jours, est fait pour ça! Il est sympathique, drôle et accessible. En le sollicitant régulièrement, il finira par donner votre prénom sur la ligne de départ!!
  • Sur tous les parcours, les bénévoles ont été souriants, encourageants et ce, quel que soit la météo..!

 

Organisaton LVO

Le sens de l’ORGANISATION LVO

  • l’ensemble des intervenants a été parfaitement coordonné malgré la difficulté de l’exercice: en effet, les 3 jours proposaient 3 départs différents (LA CANOURGUE, AUMONT-AUBRAC et LE BLEYMARD), avec 1 repas et plusieurs spéciales chronométrées par jour. Il a donc fallu déplacer personnes et matériel tout au long de ces journées.

Il faut ajouter à cela les photographes et cameramen, une camionnette faisant suivre les sacs des coureurs, et les bus et le camion qui ont amené cyclistes et VTT le dimanche de MENDE à LE BLEYMARD !!

  • Les bénévoles qui orientaient les coureurs et stoppaient la circulation ont rempli leur mission et j’ai même pu en reconnaître certains à différents endroits au fur et à mesure de la journée.
  • La Lozérienne VTT propose les formules course ou randonnée qui cohabitent en permanence car les parcours sont quasiment les mêmes. LVO a su canaliser le flux des vttistes suivant le départ des spéciales pour éviter l’encombrement des singles et les ralentissements.
  • Le balisage a été quasiment parfait ( 2 hésitations sur 3 jours.. !)
  • Une zone de lavage conséquente (plusieurs jets et de l’espace) a été mise à disposition tous les soirs.
  • Les repas étaient copieux et adaptés à l’effort

Le sens du CHRONO

La Lozérienne VTT dans sa version course propose une alternance de spéciales chronométrées et de zones de liaison à la manière d’un rallye automobile. Les résultats des spéciales étaient affichés les midis et soirs et les concurrents recevaient par mail en fin de journées leurs classements par spéciale, général ainsi qu’un lien vers leurs photos individuelles !

En prenant le temps de profiter du paysage et de récupérer sur les liaisons, je n’ai pas eu de longue attente avant le départ des spéciales. Pour ces dernières, nous étions classés suivant les résultats de la veille et les départs se faisaient par groupes de 5 toutes les 20 secondes.

 

Le sens de L’ADAPTATION

Tout au long de ces 3 jours, j’ai pu constater la réactivité de Ludovic (organisateur) mais aussi de l’ensemble des intervenants :

  • le déluge de vendredi n’a fait que renforcer le risque d’usure et de casse du matériel. Pour ma part, mes plaquettes étaient usées jusqu’au fer. J’en ai parlé à Ludovic qui a pu me faire amener un jeu de plaquettes neuves dès le lendemain!!! Autant dire qu’il m’a sauvé le séjour. J’ai vu aussi passer un frein à disque, une selle et d’autres plaquettes.
  • Encore ce déluge, a fait que nous avons terminé l’épreuve dans un état physique presque préoccupant: de la boue dans les yeux, le froid… En accord avec la mairie de LA CANOURGUE, nous avons pu bénéficier des douches de la piscine municipale, ce qui n’était pas prévu à l’origine.
  • Toujours ce déluge, rendant les chemins quasi impraticables et les organismes ayant déjà (trop) soufferts, la spéciale en nocturne (21h30-22h00) a été annulée ce qui provoque je pense un chamboulement dans l’organisation.

Comme malheureusement dans beaucoup d’organisations, la Lozérienne VTT a été victime de dé-balisages… On me l’a dit parce que je ne m’en suis pas aperçu, les motos ont été plus rapides que moi… !

Nous allions le dimanche de Mende à LE BLEYMARD en bus. Un coureur a oublié ses chaussures de VTT en descendant du bus : pas de problème ! On contacte le conducteur et on missionne quelqu’un pour ramener les chaussures ! Et le tout encore une fois sans stress apparent…

 

Le sens de L’OUVERTURE

Les circuits proposés n’étaient pas simplement un suivi de parcours balisés déjà existants. Bien au contraire : des singles ouverts pour l’occasion au milieu des sapins ou des accès privés ou interdits aux cyclistes nous ont permis de découvrir des traces et paysages exclusifs à la LOZÉRIENNE VTT.

J’ai pu constater que les VTTAE, se voyaient proposer le transport de leurs batteries et bénéficiaient de « zones de recharge » dans des locaux en dur, principalement sur les lieux de restauration.

LVO accepte et promeut la participation de EFDV. En effet, nous avons été chaleureusement reçus. Ludovic nous a permis de faire une photo de quasi l’ensemble des féminines de cette édition sur le podium final et le journal web a été cité plusieurs fois. Avant de partir, nous avons discuté avec lui de son sentiment quant à la participation féminine et il nous a proposé son aide (photos, vidéos, moyens de communication) afin de promouvoir la mixité dans ce genre de manifestation.

lozerienne vtt sur le podium

En conclusion, notre Lozérienne VTT 2019 avec l’organisation LVO

Même si ces 3 jours sont intenses de part les distances/dénivelés effectués et les déplacements, la Lozérienne VTT est un rendez-vous que je recommande car elle propose des sentiers, des paysages et une organisation LVO qui m’ont bluffé!!!

Un grand merci à Ludo et à toute l’équipe de l’organisation LVO qui s’est mobilisée pendant ce long week-end ! Prochain RDV VTT avec l’organisation LVO à la Transmaurienne 2019

C'est peu avant mes 30 ans que j'ai débuté le cyclisme pour partager la passion de mon mari qui est vite devenue la mienne! Aujourd'hui... je pratique essentiellement le VTT et le cyclocross en compétition. Mon vélo de route me sert essentiellement aux entraînements et aux sorties "plaisirs" en groupe!

pub

Ajouter un commentaire