TOP

L’association française des coureures cyclistes face aux tabous

nouvelle association dans le sport féminin

L’association française des coureures cyclistes face aux tabous

pub

Le partenariat entre l’AFCC et Sport SF va permettre de mettre fin à certains tabous du sport féminin. Par exemple, les fuites urinaires. Explications. Ces noms ne vous disent peut-être rien mais lisez la suite!

L’incontinence, les fuites urinaires, sont des sujets dont on ne parle pas. Des tabous dans le sport féminin qui durent, même en 2020. Ce sont pourtant des choses qui arrivent plus fréquemment qu’on ne le croit. Aux sportives de haut-niveau, mais pas que. L’anatomie et la biomécanique de la femme font que la pratique du sport doit être spécifique, et bien encadrée.

L’association « Sport / Spécificités féminines » (Sport SF), propose un accompagnement pour toutes les sportives. « Le sport pour la santé et non pour l’altérer », telle est la devise.

Un partenariat utile, à tous les niveaux


Un partenariat a été créé avec l’AFCC  (Association Française des Coureures Cyclistes), où l’on retrouve la championne de France Audrey Cordon-Ragot au poste de vice-présidente. Les objectifs de cette collaboration sont multiples : prévenir des risques de pathologies, des incidences que le sport peut avoir sur la sexualité féminine.

Magalie Pottier, multiple championne du monde de BMX, faisait déjà partie des ambassadrices de Sport SF.  Mais cette association va pouvoir aider de nombreuses cyclistes à briser les tabous qui entourent les fuites urinaires. 

C’est un projet qui concerne bien entendu le haut-niveau. Mais ce sont aussi ces représentantes du sport qui peuvent sensibiliser toutes les catégories d’âges ou de niveau. Elles sont écoutées et amènent à réfléchir sur le sujet.

Les langues se délient dans le sport féminin

Rien ne peut nous faire plus plaisir que de voir les tabous s’effacer peu à peu. Il ne faut pas avoir honte de parler de ces soucis qui concernent beaucoup de femmes.

En 2015 déjà, nous évoquions avec vous le sujet des règles. Aujourd’hui, on parle plus facilement des menstruations, les entraîneurs essaient d’en tenir compte. Il y a quelques mois, le médecin Michel Cymes alertait sur le fait qu’une sportive sur 5 arrêtait de pratiquer, en raison d’incontinence urinaire.

Des partenariats de ce genre ne peuvent que favoriser la prise de parole, et aussi rassurer les cyclistes de tous niveaux. Elles ne sont pas seules, et oui, il existe des solutions.

Vous êtes concernée par des soucis d’incontinence, et vous n’osez pas en parler ? Est-ce que le fait de voir l’Association françaises des coureures cyclistes s’investir vous rassure ? Dites-le nous en commentaire. 

0 Partages
pub

Commentaires (2)

  • Avatar

    Jegousse

    La selle Proust peut pallier à ce genre de souci. Moins de brûlures qui empechent d uriner.
    Valabe pour perte urinaire.

    Quand je faisait des grandes distances.
    Je mettais ma selle Proust. Varice mal placée m incommodait. Pas eu de souci.

    répondre
  • Avatar

    Brigitte

    C’est devenu un problème pour moi avec l’âge ; suivant les endroits où je fais des sorties vélo, c’est même parfois vraiment galère !
    La crise sanitaire a interrompu mes séances de rééducation périnéale mais je viens de découvrir en lisant les liens de l’article l’existence de pessaires …MA généraliste ne m’en a jamais parlé !!…
    Il y a donc vraiment du boulot à faire du côté des généralistes.
    Merci donc pour ces actions !

    répondre

Ajouter un commentaire