TOP

À la Une du Mag

Vous voulez vivre en bonne santé? Faites du vélo! Un petit peu de vélo tous les jours est très bon pour la santé. Les études se multiplient en ce sens et le confirment: Votre espérance de via s'accroît de 2,5 années  si vous faites du vélo régulièrement, accidents inclus. Pour une personne de plus de 70 ans, le risque d’accident cardio-vasculaire est divisé par 100! L’air inhalé par un cycliste est 3 à 5 fois moins pollué que l’air à l'intérieur d'une automobile prise dans un bouchon. 350 000 décès prématurés sont causés chaque année en Europe par la concentration de particules fines dans l’air, particulièrement importante dans les habitacles de voiture. Rouler à vélo tous les jours diminue de 50 % le risque d’attraper une maladie grave. Selon l’Organisation mondiale de la santé, 30 minutes de vélo par jour diminuent de 50 % le risque d’infarctus, de diabète, d’obésité et réduisent de 30 % le risque d’hypertension. Conclusion: à vos vélos, pour être en bonne santé!  

Plus la pratique du vélo est intense dans une ville, plus le vélo au féminin se développe. C'est un résultat intéressant mais finalement logique qui est obtenu en comparant les statistiques du cyclisme féminin en ville. Plus le nombre de cyclistes dans une ville est important, plus une proportion importante de femmes pratique le vélo. A Strasbourg par exemple, ville dans laquelle la pratique du vélo est encouragée et les infrastructures bien développées, les femmes sont presque aussi nombreuses que les hommes à faire du vélo (48% contre 52%). A l'inverse dans les villes dans lesquelles la pratique est faible, les hommes sont beaucoup plus nombreux que les femmes à faire du vélo. Le double effet bénéfique des politiques publiques pro-vélo Conclusion: favoriser le cyclisme en ville, par exemple en développant les pistes cyclables, a un effet doublement positif sur le cyclisme féminin. Le nombre de cyclistes augmente et parmi eux, la part des femmes augmente aussi! Qu'en pensez-vous? Que faire pour favoriser le vélo au féminin en ville?

C'est l'été, il fait beau mais surtout chaud et il est parfois difficile de faire une croix sur la plage afin de poser ses fesses sur une selle de vélo. Faites du vélo sur l'eau voyons! C'est en tout cas ce qu'à fait ce cycliste un peu givré - façon de parler -. Faute d'avoir une piste cyclable sur le pont de la baie de San Francisco, il s'est amusé à faire la traversée par dessous et à vélo. Comment est-ce possible? Grâce à un système des plus ingénieux que je voudrais bien avoir

Ce week-end, c'était week-end ferme ouverte, j'ai été en visiter une et j'ai eu la chance, ou la malchance, de concourir pour un défi vélo un peu spécial! Un vélo inversé Le but du concours était d'une simplicité enfantine : Faire 10 mètres avec un vélo. Et j'ai échoué. Ca semble bête comme ça, mais attendez de connaitre les détails. Nous avions donc visité toute la ferme lorsqu'un cycliste est arrivé près de nous en nous disant : "Je vous paye une tournée si vous arrivez à faire 10 mètres avec ce vélo!" On l'a regardé tout con et puis, notre regard est tombé sur le guidon du vélo qui était fixé à un système de roue crantée plutôt étrange. Le mec est donc parti avec le vélo pour nous montrer, au départ, ça ne saute pas vraiment aux yeux et puis, lorsqu'il tourne, là, la magie opère. Magie ou diablerie en fait car lorsque l'on tourne le guidon à gauche, la roue tourne à droite et inversement. Vous imaginez notre tête après

Copenhague, Amsterdam, Berlin. Tel est le trio de tête des capitales européennes avec le plus de cyclistes. L'European platform on mobility a comparé les modes de transports dans les principales capitales européennes : voiture, transports en commun, marche et vélo. Les résultats sont très intéressants. Les capitales les plus cyclistes d'Europe sont Copenhague (31%), Amsterdam (22 %) et Berlin (13 %). Derrière viennent Dublin et Vienne. Parmi les très mauvais élèves, Stockholm et Madrid. Comme quoi, le climat n'a vraiment aucune influence sur la pratique cycliste