Quaxing or not #quaxing? De l’art de faire ses courses à vélo

Encore un truc de modeuse? Le quaxing est avant tout une démarche durable, pratique et sportive pour faire ses courses à vélo.

Le quaxing désigne les différentes façon de faire ses courses sans voiture: à pied, en transports en commun et bien entendu à vélo. De prime abord, il peut sembler difficile de faire ses courses à vélo. Et pourtant, le quaxing fait de nombreux adaptes dans le monde.

Le quaxing: un buzz mondial

Le terme quaxing est né sur Twitter en Nouvelle-Zélande à la suite d’un débat virulent entre le conseiller municipal de la ville de Auckland, Dick Quax, et quelques-uns de ses concitoyens soucieux de questions environnementales. Le débat portait autour de l’optimisation des moyens de transport aux abords d’un centre commercial.

Pour ce cher monsieur Quax, pas besoin de chercher midi à quatorze heures: « personne, dans l’ensemble du monde occidental, n’utilise le train pour ses trajets shopping ». Et encore moins le vélo. Réaction immédiate de la twittosphère: des photos hashtagées #quaxing se multiplient montrant la très grande diversité des façons de faire et de transporter ses courses dans le monde.

Quaxing or not #quaxing? De l’art de faire ses courses à vélo

Adopter le quaxing pour une mobilité et une consommation douces

Au delà de l’anecdote, le quaxing réfère à un concept défendu depuis longtemps par les adeptes du vélo au quotidien et autres défenseurs de mobilités alternatives et non polluantes. Le quaxing, c’est la preuve que posséder une voiture individuelle n’est pas absolument nécessaire, même dans notre monde occidental.

Les pratiques changent radicalement. Aujourd’hui, la notion même de courses hebdomadaires est désuète. Le vélo vous offre la possibilité de vous déplacer rapidement et librement et donc de faire vos courses quand vous en avez besoin. En faisant votre shopping à vélo, vous réduisez le risque de gaspillage alimentaire et vous privilégiez aussi les commerces de proximité avec un impact positif sur l’optimisation des déplacements urbains.

Le quaxing met en évidence les possibilités d’un mode de vie où le vélo occupe une place quotidienne et pratique voire une routine familiale. Le hashtag #quaxing est devenu une véritable source d’inspiration pour imaginer une vie sans voiture. Et potentiellement, un moyen de pression pour inciter les politiques à prendre au sérieux les besoins des cyclistes, piétons et usagers des transports en commun.

Le quaxing en pratique

La plupart de vos achats urbains n’excèdent généralement pas les 10kg. Avec un porte-bagages et des sangles, vous êtes déjà bien équipée pour vos petites emplettes jusqu’à 5kg: utilisez un panier ou un simple carton emprunté chez le commerçant. Pour les courses de fin de semaine jusqu’à 15kg, vous pouvez également utiliser un jeu de sacoches latérales fixées au porte-bagages.

Si vous souhaitez augmenter votre capacité de chargement jusqu’à 50kg, vous pouvez opter pour une remorque pour vélo. Certains modèles sont amovibles et vous permettent aussi d’utiliser la remorque comme chariot dans le magasin. Si vous souhaitez professionnaliser votre pratique du quaxing et si vous avez le budget, vous pouvez aussi vous laisser séduire par le vélo cargo.

Vous n’avez pas bien prévu votre coup? Vous êtes trop chargée? Pas de panique! Utilisez votre vélo comme utilitaire de transport et rentrer tranquillement sur vos deux jambes. Une autre idée: pourquoi ne pas adapter vos courses à votre capacité de chargement plutôt que l’inverse?

Alors, convaincue? Quaxez vos photos avec les hashtags #quaxing et #EFDV. N’oubliez pas de suivre Ellesfontduvélo sur Twitter et Instagram.

Étiquettes : , , ,


5 commentaires à propos de “Quaxing or not #quaxing? De l’art de faire ses courses à vélo”

  1. Laura dit :

    Cool ! N’ayant pas d’enfants, je n’ai pas besoin de ramener de grosses quantités lorsque je vais faire les courses. Mais je préfère y aller régulièrement pour ne pas être trop surchargée (bon, en pratique c’est pas toujours le cas…)

  2. Amandine Peeters Amandine Peeters dit :

    Bonjour Laura, bravo! N’hésitez pas à partager vos photos avec les hashtags #quaxing et #EFDV sur Twitter et Instagram.

    1. Laura dit :

      J’y penserai pour la prochaine fois. En plus j’ai besoin de papier toilette, ca fera une belle photo 😀

  3. Vincent dit :

    Autre solution : le caddie, qui se fixe soit sur la tige de selle, soit sur l’axe de la roue arrière.

    Avantage supplémentaire : pas de transbordement entre le marché et la cuisine.

    Exemple avec la célèbre Travoy de Burley:
    http://www.youtube.com/watch?v=lXLfjmFgmqE

    1. Amandine Peeters Amandine Peeters dit :

      Bonjour Vincent, merci pour cette super astuce. En effet, bien pratique comme solution… Au plaisir de vous lire sur EFDV!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.