Le vol de vélo est encore trop courant aujourd'hui: voici tout ce qu'il faut savoir sur les antivols et autres méthodes pour bien protéger son vélo du vol.

Le vol de vélo est encore trop courant aujourd’hui: voici tout ce qu’il faut savoir sur les antivols et autres méthodes pour bien protéger son vélo du vol.

Le vélo est un outil merveilleux qui nous permet de faire tellement de choses: se déplacer, voyager, se garder en forme, mener des courses, travailler, … et même de la musique. Bref, un merveilleux outil, un trésor que l’on aimerait pouvoir garder auprès de soi.

Mais au-delà des voitures, le cycliste connaît un ennemi terrible qui sévit en moins d’une minute pour nous voler cet être cher… Un fait trop banal mis en avant avec le concours européen de vol de vélo

Vol de vélo: comment se protéger en ville?

L’univers urbain est le pire ennemi du cycliste car avec la densité de vélo et de voleurs, c’est l’endroit le plus risqué pour abandonner son destrier dans la rue sans l’avoir bien cadenassé au préalable:

  • protéger son vélo - Source : Le journal des voisins

    Le cadenas en U est indéniablement la meilleure arme pour protéger son vélo. Mais attention, ils n’ont pas tous la même qualité. Privilégiez un petit U (pour éviter tout bris par torsion au pied de biche), et avec un double mécanisme de verrouillage.

  • Un U c’est bien mais ça ne va pas partout: L’arbre est toujours trop gros, les roues ne sont pas protégées, etc. Pour cadenasser son vélo de la meilleure manière, n’hésitez donc pas à associer le U à un câble. Utilisez l’antivol en U pour attacher votre vélo à un support immobile (poteau, arbre, etc.). Le câble vous permet d’englober les roues

Le gravage ou burinage

Comme alternative à une plaque d’immatriculation, le système de gravage a été mis en place. Le principe est de graver une suite de numéros sur le cadre de votre vélo afin de pouvoir l’identifier de manière précise et sûre en cas de vol. Vous savez, cette fameuse caractéristique spécifique visible qui vous ai demandé au commissariat lorsque vous déclarez votre vélo volé!

De nombreuses associations proposer de graver votre vélo gratuitement, à Montréal, en France, et il y a en sûrement une près de chez vous!

Protéger son vélo en voyage

En voyage, son contexte est un peu différent car les cadenas en U sont souvent très lourds et rebutent ainsi les cyclotouristes a en garder un avec eux durant leurs centaines ou milliers de kilomètres.

Si vous ne voulez pas avoir de U, équipez-vous de câbles qui seront dissuasif avant tout. Lorsque vous vous éloignez de votre vélo, pensez à mettre votre plus petite vitesse: cela surprendra le voleur, et avec un peu de chance il glissera et se fera mal plutôt que de partir avec le vélo.

Mais peu importe ce que vous faites: attachez toujours votre vélo, et mettez le à l’abris si possible (le rentrer dans la chambre d’hôtel, etc).

Et la lutte continue!

Voici tout ce qu’il faut faire pour lutter contre le vol de vélo:

  • À l’achat de votre vélo, prévoyez immédiatement l’achat d’un bon antivol (un antivol de qualité ne rime pas toujours avec un prix exorbitant).
  • Prenez des photos de votre vélo sous différents points de vue, et en mettant en avant des caractéristiques spécifiques visibles.
  • Faites le graver: plus de personnes utiliseront le gravage et plus ce sera à la fois efficace et dissuasif.
  • Déclarez toujours votre vélo volé: même si celui ci ne valait rien. L’objectif en déclarant un vélo volé n’est pas seulement de réclamer de l’argent à l’assurance, mais de déclarer l’ensemble des délits produits afin de mettre en avant la réelle problématique des vols de vélo face aux décideurs municipaux. Cela peut appuyer des demandes pour la mise en place de structures appropriées.
  • Lorsque vous vous éloignez de votre vélo, vous pouvez ôter toutes les pièces amovibles pour limiter les vols partiels.

Et vous, que faites-vous pour protéger contre le vol de vélo?


5 commentaires à propos de “Vol de vélo: les astuces pour se protéger”

  1. Flo dit :

    Vous oubliez d’évoquer les puces gps qui se glissent dans le cadre et permette de géolocaliser le vélo en cas de vol.

  2. Vélizienne dit :

    En complément au U, plutôt que le câble, je préfère pour ma part le bordo (antivol pliable de chez Abus).
    Sinon, attention au gravage… cela fait sauter la garantie à vie du cadre proposée par certains fabricants…

  3. Henry Van Looy dit :

    Bonjour,
    N’imaginez pas que ces conseils soient superflus. Vous avez toutes et tous choisi un vélo qui vous plaisait et chacun sait que ce choix implique un coût. Aussi n’hésitez pas à acheter un « excellent » antivol. Ne croyez pas que je veuille vous pousser à acheter l’un ou l’autre, mais ce que puis vous garantir c’est que les antivols de la marque « Trelock » figurent incontestablement parmi les meilleurs qui soient. En outre, ils sont plus aisés à transporter que les antivols en U et, last but not least, ils sont tellement solides qu’ils sont pratiquement impossibles à casser. Vérifiez vous-même sur internet et vous serez vite conquis…Salutations sportives et bonne route

  4. antivol vélo dit :

    Apparemment 95% des vélos sont sécurisés par des antivols de mauvaise qualité (câble ou U de grande surface…). Mieux vaut s’orienter vers des bonnes marques Abus, Kryptonite, c’est clair !

    1. Merci Jérome,

      En effet, rien de tel qu’un cadenas d’une marque spécialisée.
      Bien à vélo!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.