TOP

Le Musguard ou comment rester propre sans faux pli

Musguard ou comment rester propre sans faux pli

Le Musguard ou comment rester propre sans faux pli

Que faire quand notre vélo ne possède pas de garde boue, qu’on ne veut pas tuer son look et qu’on veut rester nickel en selle? Le Musguard, of course!

À l’heure où le fixie ou autre bécane minimaliste prend la vague de la tendance, ce projet kickstarter ne pouvait que plaire aux fans de cyclobikes. Et pour cause! D’une étonnante simplicité, on se sent presque bête de ne pas y avoir pensé avant.

Le design avant tout

L’invention nous vient tout droit de Juric Lozić, un designer slovaque qui en avait visiblement assez d’avoir le fessier trempé. Comme en témoigne la vidéo ci-dessous, le Musguard s’attache et se détache au cadre de votre vélo avec la plus grande facilité. Très utile pour éviter les vols! Une fois son service terminé, il n’y a plus qu’à le rouler et le ranger où bon vous semble.

Léger et totalement amovible, il est solide et sa coupe aérodynamique n’entravera en aucun cas le design de votre monture.
La seule chose à faire attention quand vous placez le Musguard, c’est son ajustement. Plus il est accroché proche de votre roue arrière, moins vous aurez d’éclaboussures.

Les goûts et les couleurs

Pas de doute, Ass Saver a du soucis à se faire. Cette gamme de garde boue au nom poétique vend elle aussi, des accessoires originaux au design totalement différent et au coût un peu moins élevé (environ 8€). Le Musguard, lui, se décline en 12 coloris différents à 22€ la pièce.

Alors, mesdames, conquises?

Crédits photo: musguard.com

pub

Ajouter un commentaire