TOP

Les petites économies inutiles: le garde-boue

Les petites économies inutiles: le garde-boue

Les petites économies inutiles: le garde-boue

OK, le vélo sans garde-boue, ça fait classe. Le problème: c’est la boue justement…
Ils filent légers et aériens comme des vélos du Tour de France. Les vélos de courses sans garde-boue semblent se moquer de vous et des lourdeurs que votre vélo de ville traîne avec lui: garde-boue, sacoches, panier, etc. Avec lui, vous iriez plus vite, vous seriez plus léger, c’est sûr…

Le garde-boue, protecteur de vos vêtements

Oui, mais dans quel état allez-vous arriver à destination si vous croisez une flaque, ou pire, une averse?  Couverte de gouttes sur le pantalon, la robe, voire sur le dos. L’horreur… Bref, l’absence de garde-boue rend votre vélo plus léger mais rend indispensable à votre point d’arrivée une machine à laver, des vêtement de rechange et probablement une douche car vous devrez porter vos affaires dans votre sac à dos, donc avoir le dos trempé par la respiration!
Conclusion: le vélo sans garde-boue, c’est bon pour le week-end. En semaine, faites confiance aux lourdeaux vélos de ville et, pourquoi pas, complétez leur protection par un surpantalon et des surchaussures les jours de pluie si vous voulez être certaines d’arriver en parfait état au travail.
Et vous, quel type de vélo utilisez-vous au quotidien?
 

pub

Ajouter un commentaire