TOP

Micro-guide de survie en vélo urbain

Micro-guide de survie en vélo urbain

Micro-guide de survie en vélo urbain

On a vite fait de voir le vélo urbain comme une épreuve. Mais ça c’est dans la tête. Pour profiter de son pédalage en ville, il faut rester zen!
La ville, c’est un peu une jungle. Ça klaxonne, ça double, ça se regarde de biais, c’est plein de préjugés… Mais le vélo urbain sans prise de tête, en fait, c’est plutôt facile.

Adoptez le vélo urbain en mode zen!

La sécurité importe plus que votre égo: résistez à la pédaleuse enragée qui sommeille en vous. Vous êtes peut-être une bête de course. Mais non, ce feu rouge n’est pas une ligne de départ pour Formule 1! Certains pensent que si. Pas vous.
Ainsi, re-la-ti-vi-sez votre coup de pédale. Un automobiliste vous regarde de travers car un compère cycliste vient de lui griller la priorité? Peu importe! Vous au moins, vous pédalez avez respect.
Oubliez donc les cyclistes qui donnent mauvaise presse au deux-roues:

  • les grilleurs de feus
  • les zigzageurs entre piétons
  • les arrogants qui vous toisent car vous n’êtes pas en full lycra pour aller au boulot
  • ou car votre vélo n’est pas orné de 12kg de gadgets électronique…

Sachez vous montrer meilleures qu’eux en respectant la loi, les autres, et en restant humble. Vous êtes toutes ambassadrices de la petite reine!
Et n’allez pas pour autant chercher des noises au premier idiot roulant que vous croiserez. Ok, M. Chauffard se fichait de vous écraser. Mais du coup, il a peu de chance d’être réceptif si vous lui rappelez l’existence d’un code de la route. Ignorez-le, Gandhi-style (ce dernier faisait du vélo, d’ailleurs)!
Bref, tout cela se résume facilement: pédaler c’est simple, alors vous aussi, restez simple.
Et vous, quels sont vos conseils pour rouler sereinement en ville?

Crédit photo: Flickr

pub

Commentaires (1)

  • Avatar

    – En ville, rouler à gauche de la chaussée autant que possible, et non pas à droite. Ne jamais, jamais, se serrer à droite vers le caniveau pour laisser passer un véhicule plus lourd que soi. Je conduis également à l’occasion un véhicule à moteur thermique et je peux vous dire qu’il n’y a pas plus difficile à repérer qu’un vélo qui passe à votre droite.
    – Ne jamais, à l’arrêt, rester juste derrière un poids-lourd. Se positionner de manière à voir le visage du conducteur dans le rétroviseur de gauche, c’est renforcer la certitude qu’il peut vous voir aussi et ne va pas reculer.
    – Rester zen face aux chauffards, peut-être…
    Mais ne pas laisser un assassin en puissance en liberté, ça peut aussi être utile : gardez sous la main votre portable qui fait des photos ou plus traditionnel, un papier et un crayon pour noter le numéro de la plaque minéralogique, et se souvenir que la Loi peut être de notre côté : https://www.pre-plainte-en-ligne.gouv.fr/
    Je termine par un petit coup de pub pour la ladie’s night de la Cyclofficine, à 19h00 tous les 1ers mercredis du mois, 15 rue Pierre Bonnard, Paris 20.
    https://cyclocoop.org/

    répondre

Ajouter un commentaire