Récupération sportive: les fondamentaux

Entre récupération active et récupération passive, découvrez les fondamentaux de la récupération sportive pour vous requinquer après une sortie vélo. 

La récupération sportive passive

La récupération passive se pratique le jour même, juste après votre sortie vélo. Elle permet au corps de « se reconstruire » après l’effort. Contrairement à la récupération active, la récupération passive s’effectue sur les muscles au repos. 

Quelques exemples:

  • Les étirements: effectués jusqu’à 2 ou 3h après votre sortie, ils favorisent l’élimination des toxines.
  • La douche: l’alternance de la température du jet (chaud/froid) sur vos jambes favorise le retour veineux.
  • L’auto-massage: pratiqué avec une huile de massage ou un gel rafraîchissant, il stimule la circulation sanguine.

La récupération sportive active

La récupération active est aussi appelée décrassage ou encore warm down (par opposition au warm up, l’échauffement). L’objectif? Effectuer un effort léger pour favoriser l’élimination des toxines et acides accumulés dans les muscles au cours de l’effort intense.

En pratique? Prévoyez une petite sortie tranquille le lendemain matin. L’idée étant de faire tourner les jambes pour favoriser l’élimination des déchets. Autre solution: une sortie natation pour détendre et relaxer les muscles.

N’oubliez pas non plus que le sommeil, une bonne hydratation et une alimentation adaptée sont également des facteurs essentielles de la récupération.

Et vous, quelle est votre méthode de récupération favorite?

Sources: 12 méthodes de récupération après une sortie vélo/10 conseils pour bien récupérer après le vélo.

Crédit photo: Ed Yourdon.

Étiquettes : , ,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.