TOP

Vidéo et entraînement: quid du "vélo virtuel"?

Vidéo et entraînement: quid du "vélo virtuel"?

pub

 Vous vous tâtez à essayer le vélo virtuel pour la reprise? Avantages, inconvénients et utilisation: voici quelques conseils pour vous aider à vous décider!
En période de reprise, aborder la pratique de l’entraînement vidéo est de mise. Pour une reprise en douceur, un entraînement spécifique ou en remplacement d’une sortie en extérieur: le vélo virtuel est une solution à garder dans votre musette…

Le « vélo virtuel »: quels avantages pour votre entraînement?

Si la reprise est de saison, la saison, elle, ne laisse pas toujours la possibilité de se remettre en selle. Bien que les jours rallongent (enfin), les conditions climatiques ne permettent pas toujours un entraînement optimal et sécurisé. L’entraînement vidéo est ainsi une excellente alternative lorsque les conditions climatiques ou la luminosité ne vous permettent pas d’effectuer une sortie en extérieur.
Par ailleurs, c’est une solution qui permet une reprise en douceur, après une période d’interruption plus ou moins longue: la possibilité d’adapter le niveau de difficulté de votre programme permet en effet de remettre progressivement le pied à la pédale.
Autre avantage: avec l’entraînement vidéo, vous pouvez cibler de manière très précise votre entraînement. Alors qu’il n’est pas toujours évident de trouver un terrain adapté près de chez soi, l’entraînement vidéo permet de travailler la vélocité, la puissance ou en interval training.

« Les vidéos reprennent souvent des parcours de grands classiques et des ascensions mythiques comme le Galibier ou le Mont Ventoux. Très utile si vous voulez étudier le parcours et évaluer le niveau de difficulté avant de vous lancer ‘en vrai’… »

L’entraînement vidéo, comment ça marche?

Nul besoin d’un niveau expert ou confirmé pour s’y mettre. Il existe des programmes de tous les niveaux, que vous pouvez adapter à votre pratique. Attention cependant à bien vous renseigner sur le matériel et les logiciels utilisés pour pouvoir pratiquer sans risques. Mais, si les parcours sont adaptés à tout le monde, ne vous laissez pas tenter par la facilité. Respecter son niveau et chercher à l’améliorer: c’est aussi ça, la beauté du sport.
On s’y met?

  • En salle de sport: selon les programmes et les salles, un coach vous accompagne sur toute la durée du parcours. Le parcours est projeté sur grand écran, un peu comme dans un jeu vidéo. Vous ressentirez également l’inclinaison du terrain grâce à la résistance.
  • Sur DVD: équipée d’un home trainer ou de rouleaux et d’un logiciel adapté vous suivez des programmes vidéo conçus par des fabricants comme Tacx, un précurseur dans le domaine de l’entraînement virtuel.

Choisissez de préférence un endroit bien aéré pour pratiquer et pensez à bien vous hydrater pendant vos séances d’entraînement.

« Il ne faut pas un niveau confirmé pour ce type d’entraînement si ce n’est une bonne connaissance du matériel et des logiciels utilisés. »

Le « vélo virtuel », à la place ou en complément des séances en extérieur?

Rien ne remplace, bien sûr, une « vraie » séance en extérieur. Les conditions climatiques, le pilotage du vélo dans les virages et les descentes sont des variables à maîtriser pour un bon entraînement.
Par ailleurs, la position sur le vélo varie en fonction du relief de votre sortie. Ce qui n’est pas le cas lors d’un entraînement vidéo, où la position reste stable.
Enfin, en entraînement vidéo, point de sortie de groupe! Or, elles sont essentielles à un bon entraînement vélo. Pour la convivialité, d’abord. Et puis parce qu’elles vous apprennent à bien vous placer au sein d’un peloton.

Moralité? « L’entraînement vélo est un complément et doit le rester ». La vidéo est un apport supplémentaire qui vous permettra d’atteindre vos objectifs mais elle ne remplace en aucun cas une sortie en extérieur.

Utilisez-la pour ses programmes spécifiques, pour une reprise, pour la reconnaissance d’un parcours ou quand le manque de temps ne vous permet pas de trouver le terrain adapté à votre entraînement.

[À revoir] Notre amabassadrice Valérie a testé l’entraînement vidéo sur rouleaux, à l’occasion du salon Vélofollies 2015.

Et vous mesdames, avez-vous déjà pratiqué l’entraînement vidéo? Quelles sont vos impressions?
[panel type="danger"]
Merci à JiPé pour ses conseils experts et lors de la rédaction de cet article.

J-P
Après les rondes de la compétition, JiPé décide de rejoindre la mouvance révolutionnaire cycliste de la rue Voot. Là, il apprend à ses contemporains comment bien entretenir leur bicyclette, et ainsi, les fait avancer sur le chemin de la révolution circonvolutionnaire de la roue.
[icon type="star"] Retrouvez JiPé et les Ateliers vélo de la rue Voot.

[/panel]
Crédit photo: Tacks.

pub

Ajouter un commentaire