entrainement vélo

Motivation, nutrition, hydratation: voici les quelques points importants à retenir pour l’entraînement vélo dans des conditions venteuses.

Les 6 points clés pour s’entraîner dans des conditions venteuses

  1. La motivation est très importante, surtout pour aller rouler quand le vent souffle à plus 60km/h)… Ça devient vite une excuse pour ne pas s’entraîner, si la motivation n’y est pas!
  2. Se couvrir suffisamment, selon la saison, afin d’éviter le refroidissement: la température ressentie est plus basse avec le vent. Il faut enlever 1°C par 10 km/h de vent! Exemples: température de 5°C + vent à 50 km/h = 0°C!
  3. Choisir son parcours: partir vent de face et revenir vent favorable
  4. Se munir de fruits secs, barres de céréales: rouler face au vent demande beaucoup d’énergie!
  5. Boire plus souvent car la déshydratation est plus importante.
  6. Se servir aussi du vent pour s’entraîner! Pour une séance de force (vent de face, gros plateau, petit pignon) ou de vélocité (vent favorable, petit plateau, gros pignon).

Pour conclure sur mon expérience en tant que pratiquante, c’est la température extérieure qui rend le vent très désagréable. En été, un vent fort, est mieux toléré. Et en hiver: pensez au home-trainer ou rouleaux si les conditions sont trop exécrables!

Et vous, quelles sont vos astuces pour lutter contre le vent?

Merci à Murielle Boucher-Linsolas pour ses conseils experts et la rédaction de cet article.

Merci à Murielle Linsolas pour ses conseils experts

Ancienne athlète de haut niveau, cycliste depuis bientôt 10 ans, Murielle a le sport dans la peau. Son autre passion est l’éducation nutritionnelle. Elle nous apprend à mieux nous nourrir pour être en osmose avec notre corps.

 Retrouvez ses idées de recettes et ses conseils sur www.mulinsport.com.

Crédit photo: Sangudo – ©Creative Commons

Étiquettes : , ,


4 commentaires à propos de “Comment gérer le vent pendant son entraînement vélo?”

  1. Dan dit :

    Très bon article ! C’est exactement ça… Je rajoute que si vous venez rouler dans la vallée du Rhône / en Provence, même en été le mistral peut atteindre 120 km/h. Sans l’expérience du « jeu » entre les bourrasques (on fait le dos rond quand ça souffle, on accélère quand ça se calme), la sortie risque d’être cauchemardesque… Évitez aussi les vélos profilés en carbone (c’est un coup à finir dans un fossé avec le vent de travers) et préférez des vélos un peu lourds en acier.

    1. mulinsport mulinsport dit :

      Dan,
      Excellente remarque, de plus, roulant dans la vallée du Rhone également, le Mistral est redoutable et nous n’en faisons pas toujours un allié !

  2. Youssef benâia dit :

    Merci bien de ces informations , prière de nous donner d’autre conseilles pour la pratique de cyclisme et merci très fors.

  3. Youssef benâia dit :

    J’adore le cyclisme et je suis débutant en se sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.