TOP

Les avantages et les inconvénients du trike

Les avantages et les inconvénients du trike

Les avantages et les inconvénients du trike

Le trike, contraction des mots anglais tricycle et bike, est un vélo couché horizontal à trois roues, plus stable mais plus cher que les vélos usuels.

Qu’est-ce que le trike?

Le trike est une variante du vélo couché, dont il reproduit la position de pédalage, variante dans laquelle une roue supplémentaire est introduite, en général à l’arrière (configuration delta) même s’il existe d’autres modèles avec les deux roues à l’avant (configuration tadpole, soit littéralement têtard). Le terme étant également utilisé pour des véhicules motorisés (motos à trois roues), il est préférable d’utiliser l’équivalent français tricycle couché, qui est dénué de toute ambiguïté.
Le trike est plus long qu’un vélo classique, pour s’adapter à la position de pédalage couché (jusqu’à deux mètres de longueur). Il est doté d’un véritable siège (et non d’une selle) et d’un essieu de deux roues (en général à l’arrière) qui en assure la stabilité quelle que soit l’allure (même à l’arrêt). Le système de propulsion est identique à celui d’un vélo classique, avec un pédalier, un dérailleur et un grand nombre de vitesses.

Les avantages du trike: un vélo stable et confortable

La position basse du trike diminue la résistance aérodynamique, un effet qui est sensible dès quinze kilomètres heure, et elle assure une grande stabilité, réduisant presque à zéro les risques de chute.
La position, bien que nécessitant une étape de familiarisation, est plus confortable: le fait de disposer d’un véritable siège permet de ne pas ressentir de douleur même après une longue étape, la position réellement assise autorise le cycliste couché à regarder le paysage sans craindre une chute accidentelle.
Selon l’avis de Laurent, un lecteur de notre magazine, qu’il soit à 2 ou 3 roues, le trike permet une position couchée qui préserve le coeur: il doit moins pomper que sur un vélo droit.

Les inconvénients du trike: un vélo cher et peu polyvalent

La production encore confidentielle des tricycles couchés les rend notablement plus onéreux que les vélos usuels. Leur poids est également plus important, ce qui est particulièrement sensible dans les montées: le trike est ainsi nettement mieux adapté à des randonnées en terrain plat (tel que la Vélodyssée côtière par exemple) qu’à des étapes de montagne.
Le manque de hauteur du trike le rend moins visible des autres véhicules, lorsque l’on ne roule pas dans des pistes cyclables séparées du reste de la circulation, et nombre d’adeptes du cyclisme couché ajoutent un fanion pour être mieux repérés des autres usagers.
Enfin, il est impossible de mettre pied à terre en poussant son vélo à côté de soi, compte tenu de la position basse du trike.
Plus d’avantages ou plus d’inconvénients, selon vous?

pub

Commentaires (4)

  • Avatar

    bel article !
    Il y a une erreur dans le premier paragraphe, les trikes en configuration delta étant vraiment rares par rapport aux tadpoles.
    Au niveau des inconvénients, j’aurai ajouté l’encombrement, qui les rend difficiles à mettre dans une voiture ou dans un train.
    Au niveau des avantages qu’apportent la stabilité, j’aurai ajouté qu’il est bien plus facile de monter de fortes pentes sans effort en moulinant, n’ayant pas constamment besoin de rechercher son équilibre.

    répondre
    • Avatar

      Rebecca, la Curieuse

      Merci pour votre contribution et votre précision! C’est toujours intéressant d’avoir l’avis de nos lecteurs-utilisateurs ! Bonne continuation à vélo!

      répondre
  • Avatar

    Bonjour, je trouve que vous n’abordez pas l’un des avantages du vélo couché, qu’il soit à 2 ou trois roues, la position des jambes, allongée, qui permet que le coeur force moins que sur un vélo droit. Le coeur n’a pas a pomper autant que sur un vélo droit.
    Autre chose, le poids de certains trike n’est pas beaucoup plus important qu’un vélo de rando de même usage, 15 kg.
    Là où je ne suis pas d’accord c’est sur l’utilisation du trike en terrain plat. Il faut adapter sa transmission à son programme et vous pourrez monter une côte à 1 km/h sans risquer de tomber.
    J’ai randonné avec les deux sur plusieurs milliers de kilomètres, et j’ai adopté le trike sans problème

    répondre
    • Avatar

      Rebecca, la Curieuse

      Merci Laurent pour tous ces compléments d’informations! Nous en prenons bonne note et étoffons notre propos sur cette base!
      À bientôt sur notre magazine!

      répondre

Ajouter un commentaire