TOP

Mon vélo pliant étincelle

Mon vélo pliant étincelle

Mon vélo pliant étincelle

pub

Comment j’ai transformé un simple vélo pliant, en vélo électrique rapide et performant.

Vélo pliant électrique, le parfait compagnon de la vélotafeuse.

J’ai décidé d’abandonner ma voiture au quotidien.
J’habite à 5km d’une gare et je dois me rendre chaque jour à Bruxelles. L’achat d’un vélo pliant, facile à embarquer, s’est vite révélé être une bonne solution pour mes déplacements. Mais une condition s’imposait, les trajets doivent être rapides et sans fatigue. J’avais déjà eu l’expérience d’un vélo électrique conventionnel et d’un vélo hollandais 3 vitesses. Plus question d’arriver en nage, évitons la transpiration!
Quelques recherches sur le Web me font découvrir un projet de vélo pliant électrifié. Il ne restait qu’à trouver la combinaison Vélo/Kit moteur/simplicité de montage idéale.

La combinaison idéale pour mon vélo pliant électrifié

Pour ce qui est du vélo, un pliant de la grande distribution, robuste; présente une bonne base pour accueillir un moteur. Un modèle d’entrée de gamme suffit. Pas besoin de vitesses, le moteur électrique fait le reste.
Coté moteur, je porte mon choix vers le Kit Smart Pie 4 de Golden Motor, un moteur de 400w aussi facile à monter qu’un meuble suédois et assez bien côté. Son prix: environ 800€ batterie comprise.
Ajouté aux 139€ du vélo pliant, j’ai mon vélo électrique pliant à moins de 1000€.Le moteur est fourni monté sur la roue arrière. Les cables et les accessoires nécessaires sont inclus.

Le train-train quotidien, ça roule à vélo pliant!

Bien que pesant presque 25 kilos tout compris, le vélo se plie et s’embarque dans le train très facilement. Même si je peine un peu à le hisser, l’expérience se révèle concluante. Souvenez-vous, les personnes qui vont au travail à vélo, sont plus heureuses.
Après quelques mois d’usage intensif, j’en retire quelques leçons:

  • J’ai reprogrammé le contrôleur du moteur afin de ne pas dépasser 25 km/h, au-delà, c’est dangereux sur un vélo pliant, pas toujours très stable.
  • Je vérifie les freins régulièrement. Les patins de freins sont mis à rude épreuve. Il convient de les changer assez souvent.
  • Je vérifie la tension des rayons. Le moteur et la batterie sont un poids supplémentaire que la roue doit supporter. Afin d’éviter la casse, il faut veiller à ce que les rayons ne se desserrent pas.
  • J’ai placé des pneus anti-crevaison, parce que les fuites sur un vélo électrique, c’est la galère.

Les points positifs: je me déplace vite, j’évite les embouteillages, je me gare n’importe où et je suis toujours fraîche.
L’inconvénient: je dois trouver un autre moyen pour garder la forme, parce qu’avec ce vélo, c’est presque sans effort.
Vous aussi, votre vélo se plie en deux pour vous? Racontez-moi votre expérience!

pub

Ajouter un commentaire