En VTC, VTT ou en vélo de route, une selle adaptée permet de pédaler confortablement. Que ce soit pour une courte balladeou une sortie de plusieurs heures.
 En VTC, VTT ou en vélo de route, une selle adaptée permet de pédaler confortablement. Que ce soit pour une courte ballade ou une sortie de plusieurs heures.
Bien choisir sa selle de vélo est important. Il faut qu’elle respecte notre anatomie féminine tout en étant confortable et fonctionnelle. Cela peut éviter certains maux et rendre les sorties à vélo beaucoup plus agréables! Voici 5 conseils pour vous aider à choisir votre selle idéale!

1- VTC, VTT, Vélo de route: une selle adaptée à chaque pratique

La position du corps est différente en fonction des pratiques. En VTC, nous pédalons avec le buste droit. La pression se fait sur l’arrière de la selle, au niveau des ischions (os du bassin), c’est pourquoi les selles VTC sont plus larges sur la partie arrière. En vélo de route, notre buste est plus incliné vers l’avant, donc  la pression s’effectue sur les parties délicates de notre anatomie. Nous avons donc besoin d’une selle dessinée pour réduire la pression sur cette zone. La position en VTT se rapproche du vélo de route mais les selles VTT sont souvent plus robustes que celles de route.

position vélo

2- Comment choisir ma largeur de selle?

Il faut que la pression se concentre sur les ischions plutôt que sur les lèvres (surtout en vélo de route ou VTT). Chez la femme, les ischions sont plus écartés que chez l’homme. Les selles femme sont donc généralement plus larges.

J’ai déjà pu constaté (malheureusement) sur mon vélo de route, qu’une selle homme n’est pas toujours adaptée à la femme! Certains magasins de vélo proposent de mesurer l’écartement des ischions pour trouver votre selle idéale.

3- Avec ou sans trou?

En vélo de route et en VTT, il existe des selles avec des trous et sans. L’intérêt est de ne pas être en appui sur nos parties sensibles avant. Nous n’avons pas toutes besoin d’une selle à trou car nous sommes toutes différentes, mais globalement il n’y a que du positif. 
 

4- Une selle en gel?

Le gel a une très bonne réputation pour amortir les chocs. Cependant, attention à ne pas choisir une selle trop molle. Si les ischions s’enfoncent dans le gel, la pression s’effectuera aussi sur les parties plus sensibles de l’assise. Les selles les plus confortables sont ni trop durs, ni trop molles, avec du gel ou non!

5- Position de la selle

Peut être votre selle répond déjà à tous ces critères, mais vous ne vous sentez toujours pas confortable sur votre vélo. Une selle trop avancée ou reculée peut jouer un rôle sur votre posture et sur la pression exercée. Mais le plus important est que le bec de la selle soit légèrement incliné vers le bas, pour ne pas exercer de pression sur nos parties sensibles à l’avant de la selle.
À noter: la bonne position de la selle dépend surtout de la manière de pédaler. Il est donc important d’analyser sa manière de pédaler, pour déterminer la meilleure position de la selle. Ce qui permettra de rester au maximum au centre de celle-ci, pour un confort et une efficacité de pédalage optimale.
Une selle adaptée permet de réduire la pression sur les parties du corps concernées. Pour limiter les irritations, vous pouvez suivre les conseils sur l’équipement dans un prochain article.
Et vous, avez-vous déjà trouvé votre selle vélo femme idéale?


3 commentaires à propos de “5 conseils pour choisir ma selle de vélo femme”

  1. Hannah dit :

    Merci pour cet article!
    Pour ma part, j’ai enfin trouvé une selle qui me convient parfaitement: Brooks modèle femme!
    C’est très appréciable… avant c’était un cauchemar, au bout d’une heure et demie de vélo je commençais à avoir des douleurs et le lendemain impossible de m’asseoir sur la selle.
    J’ajouterai que le choix d’un bon cuissard ( peau de chamois)modèle femme associée à une selle adaptée diminue considérablement les douleurs.
    Sportivement
    Avant, c’était un cauchemar,

  2. Penelope dit :

    « Mais le plus important est que le bec de la selle soit légèrement incliné vers le bas, pour ne pas exercer de pression sur nos parties sensibles à l’avant de la selle. » Je ne suis pas tout à fait d’accord. Cette position a souvent pour effet *d’incliner* le pelvis ce qui te met sur les parties sensibles à l’avant de la selle alors qu’en levant le bec par juste un ou deux millimètres te remet sur les ischions, ce qui enlève la pression sur les lèvres! Il est très important d’analyser sa position sur le vélo et sa façon de pedaler, car c’est souvent sa position qui provoque les douleurs sur la selle.

    1. Lucie Lucie dit :

      Bonjour Pénélope,

      cet article fait part de règles générales qui s’appliquent à une grande partie des femmes, mais nous sommes toutes différentes et il n’y a pas UN bon réglage qui peut correspondre à tout le monde. Donc bien sûr certains règles peuvent ne pas vous correspondre.
      Quand je parle de l’inclinaison vers l’avant, c’est bien une inclinaison très faible. Mais si le bec de selle est incliné vers le haut, c’est sur cette zone que s’effectuera la pression. Je me base bien sûr sur certaines études ainsi que sur mes propres ressentis.
      Je suis également tout à fait d’accord avec vous : la position générale du vélo a également un impact sur le confort sur la selle (bonne taille de vélo, hauteur de selle, recul de selle, etc…)

      Merci pour votre commentaire,

      Lucie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.