TOP

Le pouvoir des groupes cyclistes féminins

groupe cycliste féminin

Le pouvoir des groupes cyclistes féminins

pub

Nombreux sont ceux qui questionnent la raison d’être des groupes sportifs exclusivement féminins. C’est pourquoi j’ai voulu écrire un peu sur le sujet.

Pourquoi un article sur le pouvoirs des groupes cyclistes féminins?

  • pour éclairer ceux qui doutent,
  • pour expliquer à ceux qui pestent sur notre existence,
  • pour répondre à ceux qui se moquent comme cet animateur de podcast français, 
  • pour instruire ceux qui nous accusent de sexisme en leur refusant l’accès.

On dénombre au moins une dizaine de regroupements féminins en France, et si on regarde à l’étranger, ce même genre de collectif existe dans plusieurs pays et sur tous les continents. Pourquoi donc ces similarités? L’existence de si nombreux groupes cyclistes féminins ne démontrerait-il pas un vrai besoin dans le monde du cyclisme?

Donnons des elles au velo

La femme est sous-représentée dans le monde du cyclisme, comme dans bien d’autres milieux. On peut pointer l’éducation, les cultures, l’histoire, les faiblesses de la femme comme pourraient dire certains. Peu importe les raisons, ceci reste un fait. Du moins à ce jour, car plusieurs organismes l’ont remarqué et ont construit des programmes pour remédier à ce manque. Mais il n’y avait nul besoin de ces organismes pour que nous, femmes, dénotions le problème et instinctivement trouvions une partie de la solution.

 

Le groupe de femmes cyclistes

Un nombre de membres grandissant qui répond à une demande

Je suis moi-même co-fondatrice de ce type d’initiative, les Girls on Wheels. Nous avons créé ce collectif de femmes cyclistes il y a 4 ans sur Paris, et depuis celui-ci ne cesse de grandir et de voir s’émanciper ses membres. Le groupe privé Facebook recense plus de 1800 membres exclusivement féminins, et c’est sur ce groupe que les rides hebdomadaires s’organisent. Des rides au féminin sur la majorité de l’année, mais parfois mixtes pour des occasions particulières.

Un groupe Facebook cycliste 100% féminin

Tout d’abord, pourquoi limiter l’accès aux hommes à ce groupe Facebook? Parce qu’entre femmes, on se sent à l’aise. À l’aise de poser des questions sans avoir peur de recevoir des commentaires désobligeants en retour, ou de faire face à des moqueries et de passer pour une idiote, le genre de choses qui arrivent parfois dans des groupes ouverts. Sans parler des réflexions sexuelles déplacées. Nous le savons, les réseaux peuvent parfois être très blessants.

Entre filles, ça parle événements vélo, tips en mécanique, conseils en vêtements de sport ou l’achat d’un nouveau vélo, on échange les meilleurs maps… Bref, tout ce dont les cyclistes aiment bavarder, mais entre elles, avec bienveillance.

Des rendez-vous sur le terrain entre cyclistes motivées

En plus de cette plateforme d’échanges, le groupe féminin se retrouve tous les mercredis pour rouler dans Paris et finir autour d’une boisson et de frites histoire de discuter et rigoler avec une ambiance toujours au top. Se rajoute parfois à la ride du mercredi de plus longues sorties les week-ends.

Étant là depuis le tout début, j’ai vu plusieurs filles évoluer depuis les 4 dernières années. Arrivées avec un vélo de ville n’ayant jamais fait plus de 20-30 km (souvent accompagnées), elles sont aujourd’hui sur des montures plus performantes et parcourent seules des centaines de kilomètres. Le but n’est pas d’en faire des cyclistes professionnelles, mais de les libérer de leurs craintes et de leur donner des ailes.

Rouler avec les hommes ne m’effrayaie pas. J’ai toujours été indépendante et têtue dans les buts que je me fixais tout en relativisant sur l’opinion des autres sur moi. La question était plutôt, mais où était donc ces autres femmes cyclistes? Dès la création des GOW, le groupe a eu du succès. En quelques jours, nous atteignions une centaine d’abonnées et une effervescence se faisait sentir de rides en rides.

Groupe cycliste féminin paris

Rouler entre filles pour surmonter ses appréhensions cyclistes

En discutant avec les filles, on s’est aperçu que plusieurs avaient une appréhension de rouler dans les groupes mixtes (majoritairement masculin qui d’ailleurs effraient aussi certains hommes), une peur de partir seule, avaient peu d’expérience en mécanique de base ou dans la création de maps, et un manque de confiance en elles. Elles n’osaient pas, tout simplement.

Je parle ici des GOW, mais j’ai aussi interrogé d’autres collectifs et les mêmes raisons ressortent à travers la France. C’est donc grâce à ces groupes féminins que certaines se lancent, celles à qui il manquait le petit coup de pouce pour y aller et prendre confiance.

Lyonnaisses à vélo

Des challenges cyclistes en toute confiance

A travers les groupes, de nouvelles amitiés se forment. On s’y sent bien, on y retrouve de l’entraide et cette fameuse solidarité chez les cyclistes qui se voit ici décuplée au sein des cercles féminins. Les filles en apprennent sur la mécanique, sur la longue distance, le bivouac, le vélo de piste… Et chez les GOW, des rides de week-end sont parfois proposés pour que celles qui n’ont pas encore franchi la barre des 100 kilomètres se dépassent tout en étant accompagnées, elles le font donc d’une façon plus sereine. Elles s’aperçoivent qu’elles peuvent le faire, qu’elles en sont capables! Cette première fois est tout un exploit, rappelons-nous le notre! De les voir si fières, les yeux pétillants de bonheur, avec les jambes peut-être fatiguées mais un cran de plus au niveau de la confiance, ça c’est une vraie récompense pour moi! Et c’est là que je SAIS que ce groupe à toute sa raison d’être. On retrouve ensuite ces femmes sur des rides mixtes, sur des longues distances, sur des courses et alleycats. Voilà le POUVOIR des groupes de cyclistes féminins!

Les Loz'elles

Rouler à vélo entre femmes, une étape vers la mixité ou pas, selon les besoins

La non-mixité est une étape, (dans les premières si on en a besoin), mais pas une fin en soi. Elle permet de se lancer et de (re)trouver confiance pour aller plus loin, leur montrer qu’elles peuvent. Mais si certaines ne se sentent à l’aise que dans ce genre de groupe, pourquoi pas? L’important au final, n’est-il pas que chacune et chacun s’y retrouvent dans ce vaste univers du cyclisme et aient du plaisir à pédaler?

Une autre raison de l’existence de ces groupes féminins est l’acceptation des transgenres. Souvent persécutées ou ridiculisées par les hommes, elles sont les bienvenues chez nous.

Des groupes 100% féminins existent evidemment dans d’autres disciplines/passions

D’ailleurs ce n’est pas que dans le cyclisme que les femmes se regroupent. Nous décelons le même genre d’initiatives dans le monde de l’entrepreneuriat, du voyage, ainsi que le sport comme la course à pied par exemple. Avec autant de mouvements semblables, et ce à l’international, avec le retour si positif de toutes ces femmes qui ont roulé ou roulent entre elles, j’aimerais cesser de devoir justifier la raison d’être des groupes de cyclisme féminin et que les hommes les acceptent. Ce n’est pas une attaque contre eux, mais bien un pouvoir et une confiance qu’on veut leur donner à elles. Plus les hommes accepteront ces collectifs, plus les filles se sentiront à l’aise de rouler en mixité.

#EFDV HT connecté

 

Avec ce nombre croissant de femmes sur un vélo, j’espère ensuite en voir davantage dans les médias et de voir apparaître des épreuves à la hauteur de ces cyclistes professionnelles.

Bravo à tous ces groupes de cyclisme féminin. Continuez à INSPIRER les femmes! Votre groupe doit apparaitre dans la liste?  Laissons-nous un commentaire!

Vicky

Petite liste des groupes cyclistes féminins en France

Annecy:

Bike Girl Team- Les Bikettes https://www.facebook.com/bikegirlteam/

Bordeau:

Bicyclette Sauvage https://www.facebook.com/groups/bicyclettesauvage/

Hérault:

Les bartassettes https://www.facebook.com/bartassettes/

Lyon:

Les lyonnaises à vélo https://www.facebook.com/AssoCyclistesFemLyon/

Lozère :

Les Loz’elles https://www.facebook.com/Les-Lozelles-104027040996076/

Montpellier:

Grav’elles https://www.facebook.com/groups/412807219648006/

Nantes:

Women ride Nantes https://www.facebook.com/WomenRideNantes/

Paris:

GOW Girls on Wheels https://www.facebook.com/groups/girlsonwheelsparis/

Les Zimbes https://www.facebook.com/leszimbes/

Paris Women cycling club https://www.facebook.com/WomenCyclingTeamFrance/

Autres groupes français nationaux

VTT et vélo de route pour Elles https://www.facebook.com/groups/108354776495253

#EFDV ELLES FONT DU VELO https://www.facebook.com/groups/1840821489279329/ avec aussi un club Strava 100% féminin

#EFDV HT connecté https://www.facebook.com/groups/712133105828500/

 

Quelques groupes à l’international

USA

Phoenix:

Black Girls do Bike https://www.blackgirlsdobike.com

New Jersey: HB Women Cyclists https://www.facebook.com/groups/HbWomen/

New York

We Bike NYC http://webikenyc.org

Women’s cycling NYC https://www.facebook.com/womenscyclingnyc/

Los Angeles

SWAT (She Wolf Attack Team) http://www.shewolfattackteam.com

P.V. Bike chicks https://www.pvbikechicks.org

AUSTRALIA

Melbourne: Wheel Women https://www.facebook.com/wheelwomenaustralia/

Ladies Back on your Bike https://www.facebook.com/LBOYB/

New South Wales: Cycling NSW Women qui offre des rides pour femmes https://sherides.com.au

UK

BellaVelo https://www.facebook.com/groups/473921426123632/

MEXIQUE

Mujeres en Bici Querétaro https://www.facebook.com/meb.qro/

BRESIL

As Pedaleirax https://www.facebook.com/asPedaleirax/

Pedale Como uma Guria https://www.facebook.com/pedaldasgurias/

Feminismo Sobre Duas Rodas https://www.facebook.com/feminismosobreduasrodas/

CANADA

Vancouver: WOWridecycling https://www.wowridecycling.com

et Chill rides Vancouver https://www.facebook.com/chillridesyvr/

MAROC

Moroccan cycling women https://www.facebook.com/groups/456074864947123

SWEDEN

Stockholm: Cats Sthlm https://www.instagram.com/catssthlm/?hl=fr

N’hésitez pas à nous laisser un commentaire pour rajouter d’autres groupes de cyclistes féminins! Bien à vélo!

pub

Commentaires (11)

  • Avatar

    Lionel

    Bon ben moi je suis un homme, mais je suis ravi que les choses puissent changer pour vous, je regarde les courses féminines de Xc parce que je les trouve plus disputées que chez les hommes, je regarde le cyclo cross féminin parce que c’est aussi très disputé, et aussi, j’ai une fille et j’aimerais vraiment qu’elle puisse plus tard faire ce qu’elle veut sans qu’on l’emm 😉

    répondre
  • Avatar

    Wilhelem Chloé

    Bravo les filles!

    J’ai crée « les filles en selle » l’année dernière. Des stages de vélo 100% féminin pour toutes les femmes du niveau débutant à intermédiaire. Et je l’ai fait non pas parce que je suis contre la mixité mais plutôt pour satisfaire une demande et répondre aux problématiques que vous connaissez:
    – des filles qui ne trouvent pas le groupe adéquat
    – un manque de confiance
    – la peur de rouler seule au début

    Notre souhait est de leur donner l’élan pour ensuite pouvoir rouler en groupe.

    La prise de conscience est venue en stage de triathlon, lorsque, je voyais des filles dépassées par le niveau et n’ayant pas les bases nécessaires au bon démarrage de la pratique du cyclisme. Il est tant de changer les choses!

    Vive le cyclisme féminin!

    Chloé

    répondre
  • Avatar

    Isaduvelo

    Bravo pour cet article très clair! Et vive le vélo !

    répondre
  • Avatar

    Gossip

    Sympa pour les transgenres qui sont souvent discriminées par les groupes féministes. Ou que ce soit, qui que ce soit, l’important c’est le respect mutuel et savoir dépasser ses craintes. Roulez jeunesse !

    répondre
  • Avatar

    Arthur L

    Bonjour,
    félicitations pour cet excellent article (merci la Map pour le relais !). Hyper instructif. Tout particulièrement l’aspect « étape vers la mixité, ou non », qu’il est important de bien avoir en tête, selon les désirs de chacune.
    Bonne suite, bon ride !

    répondre
  • Avatar

    Mécanicienne

    Et pour entretenir son vélo, il y a aussi les groupes féminins de mécanique !
    Plein de permanences en mixité choisie dans les ateliers d’auto-réparation membres de l’Heureux Cyclage en France, et en particulier à Paris il y a le collectif inter-ateliers Turn Ovaires (description vers le bas sur cette page : https://wiklou.org/wiki/Les_questions_li%C3%A9es_aux_genres)

    répondre
    • Vicky

      Vicky

      Top de faire des ateliers mécanos!! Ceci rend la femme plus responsable de son vélo et aussi plus indépendante!!

      répondre
  • Avatar

    Marie

    Bravo
    Nous avons créé un groupe à Dijon:
    – Bike Girls and Beer
    https://www.facebook.com/groups/BGBDIJON/

    Merci pour l’ inspiration!

    répondre
  • Avatar

    Laumaillé

    Bravo. Merci pour cet article bien écrit et instructif. A tous les groupes de vélo au féminin : continuez !

    répondre
  • Avatar

    Salvia Prats

    Bonjour
    Je suis à la recherche d’un club féminin sur Paris pour m’améliorer en vélo.
    J’ai 57ans, roule 2 fois par semaine ( 80 à 150 km ) et souhaite suivre un entraînement ciblé et rencontrer d’autres cyclistes.
    Je m’entraîne en semaine à Longchamp et dans le 77 le week-end . Fan de col, nous partons avec mon mari rouler dans les différents massifs français dès que nous en avons l’occasion.
    Je vous remercie pour votre retour
    Cordialement
    Sabine

    répondre

Ajouter un commentaire