TOP

Des cours de sport en ligne ?

Cours de sport en ligne

Des cours de sport en ligne ?

pub

Un cours de sport chez soi 24h/24, 7 jours sur 7, c’est possible sur Internet. Et depuis le confinement, le cours de sport en ligne se répand. Une nouvelle habitude ? Test et pistes.

« Finie mon excuse, de dire que je n’ai pas le temps de pratiquer un sport. J’ai découvert les cours de sport en ligne. Je vais pouvoir me bouger quand je veux. »

On avait déjà évoqué l’activité sportive à la maison, au début du confinement. Cette fois, nous avons un retour d’une de nos lectrices. Merci à Christine pour son témoignage d’expérience.

J’ai testé le sport… sans me déplacer. Ou presque.

Le sport chez soi, quel confort ! Vous n’avez pas besoin de vous déplacer. Voici ma première expérience.

Tout a commencé par l’invitation d’un ami, coach en nutrition, qui m’envoie un lien pour une séance de sport en ligne.

Un mercredi soir à 19h30, je me connecte. On est 400 belges !

Le présentateur explique que, depuis le confinement, toutes les activités sportives en salle organisées par une marque de compléments nutritionnels, sont annulées. En remplacement, 4 séances en ligne par semaine sont offertes. Ouvertes à tous.

Le sport en ligne : seule chez soi ? Pas vraiment

Une sympathique coach nous échauffe. Cela fait du bien après zéro activité physique depuis 45 jours. J’enlève une couche de vêtements après 15 minutes. Pas grave, personne ne me voit. Génial : la coach propose une pause hydratation entre chaque série.

Ensuite, un second coach, un jeune homme, dans son salon, nous fait faire des abdos et squats. Larguée par le rythme, je respecte les consignes des entraîneurs : ne pas forcer.

A 20h, le coach propose une pause pour applaudir le personnel soignant, dont sa maman. Il a remis les micros chez tout le monde. 400 bravos, émouvant.

Sur le chat défilent des commentaires. Je me suis sentie moins seule en lisant que des dizaines d’élèves étaient aussi KO.

Chouette expérience, de groupe ! Seul bémol, pas de stretching en fin de séance. Bonjour les courbatures le lendemain.

Le cours de sport en ligne, ça date pas du COVID !

Après ce cours, j’ai eu envie d’explorer comment suivre un cours de sport en ligne.

Plusieurs concepts existent :

  • Les chaînes YouTube. Les chaînes de sport à la maison, ce n’est pas du direct, donc on peut s’exercer quand on veut. Un choix vaste : du relax avec le yoga, de la fonte des graisses avec la zumba…;
  • Le sport collectif payant en direct : ils sont organisés par des professeurs qui veulent continuer à donner cours aux abonnés, mais à distance. Une amie, prof de danse Nia, le propose.
  • Le sport collectif gratuit en direct : celui que j’ai suivi. Rien n’est totalement gratuit, discrètement mais sûrement, le présentateur a cité le nom du sponsor. Dans la catégorie « sport collectif », on pense aussi aux rides sociales sur Zwift.
  • Le coaching sportif individuel : des coaches sportifs se proposent pour vous entraîner via webcam.

Et les pro, suivent-ils des cours de sport en ligne ?

Mais comment font les sportifs professionnels ? Comment David Goffin, notre tennisman national, garde la forme ? Cours en ligne, coaching à distance ou vélo d’appartement ? Taper la balle dans le salon, en visio, c’est impensable.

Je ne suis pas la seule à me poser cette question. Sur le net, je suis tombée sur un témoignage de la basketteuse Sandrine Gruda. En clair, c’est compliqué pour les pro’ de faire du sport sans sortir…ni adversaire. Les coaches proposent bien de visionner des vidéos d’autres athlètes. Mais cela n’est pas suffisant.

Bref, confinement ou pas, le cours de sport en ligne est une solution pratique pour une amatrice comme moi. Mais plutôt du domaine du temporaire pour les grandes sportives. Patience, mesdames…

Je suis la fondatrice et l’éditrice de ellesfontduvelo.com, et la cyclo-gimmick de la bande. 5 vélos (Bianchi, Canondale, Kona, Wilier et Brompton), mon coeur bat pour les braquets et le moulin. J’ai pratiqué beaucoup, un peu, passionnément. Ai procrastiné longtemps aussi. Et prépare un grand retour à mes premières amours: le vélo. Et plus particulièrement le vélo de route. Et le pliant. Et le weehoo pour mes enfants.

pub

Commentaires (1)

Ajouter un commentaire