L’avantage d’avoir des rêves modestes, c’est de pouvoir les réaliser un jour! J’évolue dans le monde de la petite reine depuis très longtemps. Rapidement j’ai parlé d’ouvrir ma boutique. Malgré une première expérience plus que décevante j’ai eu la chance de créer enfin un espace qui me représente vraiment. Fée du vélo a 1 an et je ne regrette rien.

Mais il y a des choses qu’on ose évoquer en public. Des pensées qui hantent vos nuits! Et en tant que passionnée de vélo, de la pratique mais surtout de l’objet, fabriquer mon cadre est une de mes obsessions inavouées!

Fabriquer mon premier cadre vélo: d’un rêve à la réalité…

Nous avons d’abord pensé avec un ami de créer notre marque. Finalement nous n’étions pas vraiment d’accord, nous avons décidé de mener nos projets séparément.

Naturellement, l’idée de faire mes vélos a mûri dans ma cervelle. Débarrassée depuis de nombreuses années de toutes formes de complexes, me voilà donc en quête d’une formation pour apprendre à souder. À ce moment c’était juste de la curiosité!

Je tombe alors sur Otm bikes. À la tête de cette petite entreprise, Tom, un Bourguignon expatrié à Copenhague. Je le contacte, sa philosophie me plaît beaucoup, et ses arguments sont très persuasifs! J’expose les faits à Stef et ses parents, nous prenons la décision et nous nous organisons en moins d’une semaine.

L’art de la soudure: s’appliquer et s’impliquer

C’était la semaine des premières fois. Quitter mon fils était de loin la moins plaisante, apprendre à souder était juste fantasmagorique! À l’aide d’un logiciel spécialisé, j’ai sorti un plan qui me donne les dimensions des tubes et les angles. Sur un marbre et après avoir découpé les éléments, j’assemble pour voir si tout coïncide. Quand tout est ok, on brase!

La soudure est un art, dans le sens où il faut s’appliquer, et s’impliquer, vraiment. Travailler à la flamme est un choix. De cette manière je vis les origines à travers des gestes que des célèbres cadreurs ont fait longtemps avant moi. De plus, élevée par un soudeur, cela me tenait à cœur d’appendre cette technique. L’accouchement se fait dans l’euphorie, les premiers coups de pédale sont magiques. Des moments trop rares que je prends le temps d’apprécier à 300%!

Des bicyclettes « faites maison »

Voilà, je n’ai pas l’intention d’être une grande productrice, je dois avant tout m’équiper. Mais quand je serai prête, je me ferai un véritable plaisir de proposer à mes clients, dans un premier temps, des vélos Fée du vélo, élaborés et construits at home! Pas des bêtes de courses, mais des bicyclettes qui deviendront de véritables compagnes d’aventure.

La morale de tout ça, si je peux me le permettre, est que finalement quand on a conscience de sa chance, tout est possible. Car la moindre des choses, quand on est soutenu comme je le suis, est d’être digne de cette confiance en menant ces projets jusqu’au bout!

Et vous, quels sont vos rêves les plus fous, vos plus grands projets liés à la petite reine?

Étiquettes : , ,


10 commentaires à propos de “J’ai fabriqué mon premier cadre vélo!”

  1. Estelle Tzotzis dit :

    Cool !
    Bravo pour le cadre, ça donne des idées ! 🙂

  2. Jean-Jacques dit :

    Bravo ! Il ne te reste plus qu’à trouver une personne genre petit bébé de 110-120 kg avec 600 watts dans les jambes pour tester la bonne tenue de l’ensemble et pouvoir estampiller la chose « Garantie solide ». Vas-y-petite !

    1. Ça fait 30 ans qu’on m’avait pas appelé « petite »! Pour le test, c’est que vous me proposiez vos services? Je vais déjà voir avec mes 60 kg et mes 400 watts, ensuite j’aviserai! Savez vous si tous les cadreurs contemporains font tester leur vélo avant de les vendre? Non! C’est de l’artisanat, si vous avez besoin d’être rassuré vous avez un choix innombrable de constructeurs industriels en série! Mais merci pour le conseil et les encouragements monsieur!

      Swanee

  3. bekkouche dit :

    etant ala recherche d’eventuel partenaire pour fabrication de vels pour montage d’unite de production de velo en algerie a oran je suis tombe par hasard sur vous tout dabors bravo pour vos iniciatives ambitieuse et geniale pourriez vous metre de conseil ou d’aide pour aboutir a mon projet je possede deja l’espace pour produire et quelques moyens materiel merci de me repondre salutations

  4. stephan PERRIAND dit :

    Bonjour Swanee. Un grand bravo pour vos initiatives et votre persévérance. Lecteur récent de la (super) revue 200, j’ai suivi avec intérêt vos récits au sujet de Fée du Vélo. J’attends avec impatience de mon coté le mois d’avril, qui verra mon futur cadre VTT sortir des ateliers Victoire. Il me tarde de rouler avec un beau produit fait en France par des passionnés, et je vous souhaite de connaitre le même succès et la même satisfaction personnelle que ces artisans cadreurs qui commencent à fleurir un peu partout.
    Bonne continuation à vous en encore bravo. Longue vie à Fée du vélo.

    Amicalement.

  5. Meuchk dit :

    Bonjour,

    Une jolie réussite votre projet.
    J’ai encore dans la tête un projet comme le votre. Je commence à me renseigner sur le net.
    Si vous avez des pistes et conseil je suis preneur.

    Merci par avance.

  6. rmanf30 dit :

    Bonjour et bravo !
    C’est quoi ce vélo : un route, un VTT, un gravel … ?
    Pourquoi ne pas avoir commencé par qq chose de plus classique pour pouvoir comparer ?

    1. Anonyme dit :

      Bonjour, classique pour qui! J’ai fais un vélo pour moi et pour mon terrain de jeu. Cela donne un Monstercross, voilà tout.

      A bientôt
      Swanee

    2. Laura dit :

      Quel est l’intérêt de faire un vélo artisanal si c’est pour faire un vélo qui ressemble à tous les autres ? Les incroyables possibilités offertes par la fabrication artisanale permettent de créer toutes les excentricités possibles et surtout de créer un vélo qui correspond exactement aux attentes de son pilote sans avoir à faire de compromis 🙂

      1. Anonyme dit :

        Bonjour
        Un vélo artisanal reste un vélo unique et même si il n’a pas de coeurs gravés sur le pivot, il correspond aux attentes du pilote! Il ne faut pas se fier aux apparences cela vaut aussi pour les objets. L’intérêt n’est pas de créer un vélo qui tape à l’oeil au tout venant mais bien de satisfaire une demande!

        Cordialement
        Swanee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.