TOP

Je couche les petiots, et je me fais une sortie vélo

Je couche les petiots, et je me fais une sortie vélo

pub

Quand on est maman, on manque parfois de temps pour une sortie vélo dans les bonnes conditions. J’ai testé une sortie en soirée, et je me suis bien amusée.

Bibi, bolo, dodo, … vélo

Enfourcher son vélo à 20 heures, après avoir donné le bibi à la petite et le bain au grand, et s’être assuré que celui-ci termine ses spaghettis, je l’ai fait!
Il m’a suffit de profiter des longues mastications de mon garçon (ses repas du soir sont toujours interminables: c’est aussi un grand moment de contemplation, où Môssieur philosophe) pour enfiler mes chaussures à crampon, remplir mes bidons, changer les verres de mes lunettes (des teintés aux transparents), retrouver mes mitaines et choisir un itinéraire adéquat… Il est 20 heures. J’ai donc 2 heures devant moi à tout casser si je ne veux pas revenir dans l’obscurité. En d’autres mots, on ne fera pas plus de 30 bornes cette fois-ci encore.
Certes, une sortie aussi tardive demande une sacrée motivation. A l’apéro, on ne se prend pas une bière, un vin blanc ou un ballon de rouge au café de la Place – c’est ça les vacances, non? – comme à son habitude… On se rabat sur un Perrier menthe, par exemple. Moi j’apprécie le pastis sans alcool, façon Pacific. Vous connaissez? En plus, il n’y a pas de sucre là-dedans. Le mieux, bien sûr, c’est de boire beaucoup d’eau. Même le soir, les risques de déshydratation ou de crampes sont à prévenir. En général, dès que je reprends le vélo, je tète en permanence mon bidon que je remplis d’eau mélangée au jus d’un citron.
Est-ce que j’ai mangé avant d’enfourcher mon destrier? Non. Avant une sortie proche des heures de repas, j’essaie toujours de manger très léger (si j’ai faim): quelques noix, des pâtes de fruit, un morceau de blanc de poulet, … Mais ce soir, j’ai préféré ne pas m’alourdir. La position sur mon Wilier ne tolère pas les excès de chair.

Alors, les sorties vélo en fin de journée?

En vérité, c’était un pur bonheur cette sortie vélo à 20 heures. J’ai un peu peiné les premiers kilomètres: jambes lourdes, corps engourdi. Je n’avais pas le même entrain qu’hier au petit matin… Mais les avantages comptent doublent : encore moins de trafic qu’en journée, fraicheur et douceur au rendez-vous, et quels paysages, quelles lumières chatoyantes…
Et puis rien de tel pour se vider la tête, se décharger des bruits et du stress de la journée. Car, même en vacances,  on ne fait pas l’économie d’une certaine agitation. En pédalant, je me suis surprise à réaliser qu’en fait c’était le premier moment de cette journée où je pouvais ne penser à rien, ou penser à tout et n’importe quoi justement, à moi, au vélo, à ce moment privilégié de solitude active, utile, agréable.

À ne pas oublier la prochaine fois

Par contre, à mesure que le soleil déclinait, je devenais plus inquiète. En très peu de temps, il fait noir dans les Corbières. Je craignais que mon maillot gris moucheté, quoique réfléchissant, ne suffise pas à me rendre visible des automobilistes (pressés) du soir… C’est dingue ce que les gens roulent vite sur ces routes de montage.
Promis, la prochaine fois, je n’oublierai pas d’enfiler un maillot fluo et d’accrocher ma petite lampe LED sur mon cintre. J’en ai trouvé une sympa, qui se recharge sur un port USB.
Au final, j’ai fait le même kilométrage que lors de ma sortie précédente. Et j’ai mis moins de temps. Alors que cela grimpait davantage. Voilà qui est encourageant. Et qui me conforte dans l’idée qu’une bonne organisation, associée à la volonté et la rigueur, auront raison de ma procrastination.
Et vous, vous faites comment pour jongler entre vie de famille et sorties vélo?

Je suis la fondatrice et l’éditrice de ellesfontduvelo.com, et la cyclo-gimmick de la bande. 5 vélos (Bianchi, Canondale, Kona, Wilier et Brompton), mon coeur bat pour les braquets et le moulin. J’ai pratiqué beaucoup, un peu, passionnément. Ai procrastiné longtemps aussi. Et prépare un grand retour à mes premières amours: le vélo. Et plus particulièrement le vélo de route. Et le pliant. Et le weehoo pour mes enfants.

pub

Ajouter un commentaire