TOP

Le pouvoir de la pédale

Le pouvoir de la pédale

Le pouvoir de la pédale, c’est une véritable velorution! Dans son livre, Olivier Razemon nous parle de la place grandissante du vélo dans nos villes et dans nos sociétés
Dans nos rues embouteillées, sur cette planète qui souffre de plus en plus de la pollution, dans cette « société cabossée » pour reprendre les mots de l’auteur, le vélo s’impose comme l’alternative de choix. Il améliore le visage de nos villes par les décisions urbanistiques qu’il demande, il économise l’énergie fossile et par la même occasion, il améliore l’économie de l’état. Et le confort, le sentiment de liberté ne sont rien en comparaison aux bienfaits sur la santé, bénéfiques eux aussi contre le trou de la sécu!

Le pouvoir de la pédale

Olivier Razemon, après une histoire du développement du vélo à travers le monde, reprend dans son livre toutes les idées reçues à l’égard de la petite reine. Pour mieux les battre en brèche et de citer tous les bienfaits personnels ressentis pour qui adopte le vélo comme moyen de transport principal.
Avant d’embrayer sur ses avantages politiques et économiques pour l’ensemble de nos sociétés : relocalisation des activités, dynamisation des quartiers comme espaces de vie, réduction des investissements en termes de mobilité… A travers son blog et son dernier livre, le journaliste nous propose un plaidoyer passionnant sur l’avenir de nos villes.

Vélorution

Ses idées rejoignent les discours des mouvements cyclistes qui fleurissent depuis la fin des années 90, au quatre coins de l’Europe, en faveur du vélo. Leur revendication principale est simple: l’abandon total des engins motorisés en ville, au profit des deux roues. Ils participent à de nombreuses actions, comme les manifs à vélo, la semaine de la Mobilité ou la Manifestation internationale cyclo-nudiste.

Le vélo, un moyen d’émancipation féminine?

Et Ellesfontduvelo dans tout ça? Si nous adhérons à ces valeurs écologiques et sociales, nous espérons y apporter une petite touche féminine. Nous pensons sincèrement que le vélo permet sinon l’affranchissement, au moins l’indépendance des femmes. Il nous libère des contraintes des transports publics, de l’insécurité dans la rue. Il nous offre plus de flexibilité dans nos horaires et nos déplacements. Partout dans le monde, la bicyclette a libéré les femmes de leur carcan: mobiles, elles sont surtout devenues autonomes.
Vous aussi, parlez nous de votre vision du vélo dans la société et dans votre vie!
Plus d’infos:
Le pouvoir de la pédale, comment le vélo dynamise nos villes
Olivier Razemon – Broché – 2014
 

Crédit photo : « Las tres ciclistas »Creative Commons 

pub

Ajouter un commentaire