TOP

Quelle alimentation pour mon voyage à vélo?

Quelle alimentation pour mon voyage à vélo?

Quelle alimentation pour mon voyage à vélo?

La nourriture, c’est votre carburant lors de votre voyage à vélo! Zoom sur les aliments à privilégier, faciles à emporter…

Transporter votre nourriture à vélo

Emmener sa nourriture lors d’un voyage à vélo vous permet non seulement de faire des économies, mais aussi de vivre au gré de vos envies. Cependant, entre les boissons, les repas et les encas, que prendre pour ne pas s’encombrer?
D’un point de vue pratique, l’idéal est d’organiser les aliments dans des sacs plastiques alimentaires et de ranger ces derniers dans des sacs en nylon (ce qui les protègera des frottements). Le sel, les épices, le sucre, l’huile, etc. quant à eux, trouveront leur place dans des petits récipients en plastique.

Les aliments pour être au top!

Pour le matin

Un petit-déjeuner énergétiquement riche vous permettra d’entamer du bon pied vos longues journées d’activité! Evitez les aliments trop sucrés comme le pain blanc, les viennoiseries, la confiture, certaines céréales et les pâtes chocolatées… Remplacez-les par des biscottes ou des tortillas complètes tartinées de purée d’amande ou de noisette complète. Rien de tel nutriments (en plus, les biscottes sont plus compactes et légères à transporter!).
Vous pouvez également emporter des flocons, type muesli, ils sont consistants et variés. Préférez-les non sucrés (mieux vaut ajouter un petit peu de sucre de canne soi-même). Et pour les déguster, optez pour du lait en poudre (facile à transporter), que vous diluerez simplement avec de l’eau.
Pour vos breuvages matinaux, emportez des poudres (cacao sans sucre, Ovomaltine, lait en poudre) du thé, du café et/ou des infusions.

Pour le midi et le soir

Pour vos repas, préférez les aliments riches en glucides complexes, comme la semoule de blé dur (facile à transporter et à préparer, car elle ne nécessite presque pas de cuisson), les pâtes (sources de glucides complexes et de protides), le riz (un peu plus long à cuire), les lentilles (très nutritives en matière de minéraux, mais un peu plus long à cuire également) et les flocons d’avoine (délicieux en porridge, ils donnent rapidement une sensation de satiété). Accompagnez ces bases  de légumes que vous achèterez sur place et/ou de sardines/maquereaux à l’huile, une excellente source de protéines et d’Omega 3. Vous pouvez aussi les dégustez en soupe (ça vous réchauffera et vous nourrira pleinement).
Vous pouvez aussi emporter des plats lyophilisés. Précuits, ils sont très faciles à cuire (il suffit d’y ajouter de l’eau chaude, et c’est prêt). Emballés en ration, ils sont pratiques! Ils proposent en outre une diversité intéressante en termes de goûts et de saveurs. Cependant, les ingrédients/additifs divers ne sont pas forcément bons pour la santé à long terme. Autres points négatifs, ils sont assez onéreux et la quantité de chaque ration est généralement assez faible.

Pour les encas

Les encas vous donnent de l’énergie et vous boostent le moral! Un coup de mou? Relancez rapidement la machine avec un carré de chocolat noir (sauf si vous voyagez dans un pays particulièrement chaud), une barre de céréales, un biscuit sec ou des oléagineux (noisettes, amandes, noix, etc.). Faciles à transporter, ces derniers vous apportent de bonnes graisses insaturées, et une part non négligeable de glucides et de protides.
Plus de conseils pour vos voyages à vélo? Lisez tous nos articles à ce sujet!
Source: expemag
Crédits photo: Ed Yourdon

pub

Commentaires (2)

  • Avatar

    Les marchés des villes et villages traverses sont aussi l’occasion de de se ravitailler en petites quantités de fruits secś, pains d’épice, pâtes de fruits, céréales en vrac … Tout en faisant fonctionner l’économie locale et en bénéficiant du sourire des commerçants.

    répondre
  • Avatar

    Farid

    Bonjour,

    Quand on fait du vélo toute la journée il faut manger peu tout au long de la journée. Il faut s’enlever de la tête le modèle « petit déjeuner/dejeuner/diner ».
    Il faut grignotter. En tout cas c’est mon expérience.
    Lors de mon premier voyage j’étais fatigué et j’avais faim en attendant mon premier repas, ce qui n’est pas normal quand on doit fournir un effort constant. Après le déjeuner c’était pire, j’étais en cycle de digestion (coup de barre, jambes molle) et ensuite je devais attendre encore pour manger. Bref pas la bonne sollution du tout.
    Resultat, j’ai opté pour mon voyage suivant pour du très léger toute la journée en grignotant (fruits sec comme des figues ou dattes essentiellement que j’avais posé à l’avant dans une sacoche) et en mangeant quelque chose de plus « lourd » comme des oeufs durs, une barre de chocolat ou même du poulet froid environ toutes les 1h ou 2h.
    Je faisais quand même une pause le midi pour ne manger qu’une conserve de salade au thon par exemple, c’est tout ! Ne pas trop manger !
    Bien sûr bien s’hydrater, je conseil de l’eau sucrée. On trouve souvent des cafés dans les villages pour se recharger en sucre et en eau.
    Ne pas hésiter avec le sucre il d’éliminer en pedalant ! Petit plus, le café peut être un bon excitant très utiles, on peu tricher ce n’est pas interdit ^^

    Le soir bien sûr des sucres lents comme des pâtes ou du riz.

    Petit conseil que je trouve important, faire ses besoins le matin avant de partir pour être léger toute la journée ! Vous avez compris le maître mot LÉGÈRETÉ !

    La soupe et le lyophilisé sont d’excellentes idées ! Dans un thermos ça reste chaud jusqu’au soir.

    Ce n’est peut être pas la meilleure méthode dietetiquement parlant, je ne sais pas du tout, en tout cas c’est l’équilibre que j’ai trouvé pour être en forme toute la journée, chacun sa méthode 😉

    Merci pour votre blog !

    Bon voyage

    répondre

Ajouter un commentaire