TOP

En passant par East London avec mon vélo

En passant par East London avec mon vélo

En passant par East London avec mon vélo

pub

A Shoreditch, on aime le street art, le très bon café et le cyclisme, sous toutes ses formes. Trois coups de pédale dans le berceau de la sous-culture vélo.
Le district d’Hackney, dans l’Est de Londres, compte le plus grand nombre de cyclistes de la capitale anglaise. Près de 15% des travailleurs se rendent à leur travail en pédalant.
Shoreditch, le quartier hispter, est souvent qualifiée de « Mecque du vélo ». On n’y voit pourtant pas d’embouteillages de pistes cyclables comme à Copenhague ou à Amesterdam. Mais c’est ici que bouillonne la « culture » du deux-roues, avec ses revendications politiques, ses lieux et ses concepts.

Look Mum No Hands

Look Mum No Hands


Hackney héberge la plus grande association de cylcistes urbains au monde, la Hackney Cycling Campaign (HCC)(1), qui ne ménage pas ses efforts pour obtenir des box à vélo, des pistes cyclables et plus de sécurité sur les routes.
Quand on lui parle de « tendance » cycliste, Trevor Parsons, le coordinateur de HCC, tient à rappeler une évidence: avant d’être un objet de déco ou un signe extérieur de coolitude, le vélo est souvent le seul moyen de transport abordable pour les familles et les jeunes travailleurs des quartiers populaires de l’Est de Londres.

Speed-dating pour cyclistes

Cette précision faite, on peut aller tester l’expresso de Look Mum No Hands, l’un des cafés cyclistes les plus populaires de East London (deux adresses: à Old Street et à Mare Street)(2). On y vient pour regonfler ses pneus, bosser en mangeant une salade ou regarder le Giro. C’est le point de rencontre entre les travailleurs nomades, les coffee snobs et les cyclistes de tous styles: coursiers, coureurs et urbains.

Look Mum No Hands

Look Mum No Hands


Look Mum No Hands organise régulièrement des fêtes, des dîners et même des speed datings. Si vous passez par là et que vous vous sentez seul(e) dans votre Lycra, c’est l’occasion de faire de belles rencontres. Il y a des gens des quatre coins du monde–et même des piétons.
Si on ne devait visiter qu’un seul magasin de vélo, la bloggeuse Vélo-City-Girl conseille de filer chez Tokyo Bike(3). La marque japonaise aux vélos colorés possède une enseigne entre les quartiers d’Hoxton et de Shoreditch. On y trouve des sacs à dos de coursiers et une foule d’accessoires, pour hommes et pour femmes, simplement classe.
Enfin, celles qui restent un peu plus longtemps à Londres auront peut-être envie de tester les séances de « yoga pour cyclistes »(4) ou de prendre des cours de mécanique réservés aux femmes et aux transgenres(5). A moins que vous ne préfériez simplement pédaler dans les rues d’East London, à la recherche du dernier bar, du dernier magasin ou du dernier concept « bike-friendly ».

Références:

  1. Hackney Cycling Campaign
  2. Look Mum No Hands
  3. Tokyo Bike
  4. Adresses sur totalwomencycling.com
  5. Séances de « yoga pour cyclistes »


Et vous, avez-vous déjà pédalé du côté d’East London?

 

J-P
Céline Gautier
J’aimerais dire que j’écris vite et que je me déplace lentement. Mais c’est l’inverse. J’aime prendre le temps de rencontrer les gens, de boire des cafés et de chercher mes mots. Et je me déplace, tant que je peux, à vélo. En Brompton depuis dix ans, avec quelques phases d’infidélité, en fonction de l’humeur, du temps et des pavés.


Crédit photos: Look Mum No Hands.

pub

Ajouter un commentaire