TOP

Championne cycliste: et le soutien des mamans dans tout ça?

Championne cycliste: et le soutien des mamans dans tout ça?

Championne cycliste: et le soutien des mamans dans tout ça?

Renée est la maman de Carmen Coljon, championne cycliste luxembourgeoise. Elle nous raconte avec tendresse les grandes étapes d’une carrière prometteuse.
« Nous habitons à la campagne, avec beaucoup d’espace derrière la maison. Carmen a commencé sa carrière avec son tricycle, sur les chemins ruraux. Mais très vite, elle a voulu rouler toute seule, comme son grand frère! À six ans, elle faisait déjà sa première randonnée, dans le village de Ell, au Grand Duché de Luxembourg. » se rappelle Renée.

Un soutien sans faille

Pleine d’énergie, Carmen Coljon a en effet toujours roulé à vélo. Très vite, elle prend goût à la compétition: « Le 15 août 2006, elle avait à peine 15 ans, je me souviens encore très bien, il y avait dans notre village une randonnée de 45 km. Carmen et son frère voulaient absolument y participer. Elle a emprunté un vélo de course et a pu participer. Elle était tellement contente! Elle m’a dit qu’elle s’était sentie extrêmement bien dans le peloton. Nous lui avons alors acheté un vélo adapté et elle est partie à Majorque en 2007 pour ses premiers stages… »
Mais à la fin des études secondaires, la question délicate de l’orientation professionnelle se pose? Carmen va t-elle poursuivre la musique où elle a atteint également un très haut niveau ou va t-elle se diriger vers le sport? « La décision a été prise en faveur des sports et toute la famille a soutenu sa décision. J’ai toujours répété à Carmen, dans la vie, il faut faire ce qu’on aime! Aujourd’hui, je suis très fière d’elle. Elle poursuit des études très dures à l’université et elle continue de progresser énormément en cyclisme. »

Mère de championne cycliste, c’est comme une maman: généreuse et inquiète…

En juillet 2012, Carmen vit une autre grande période de sa carrière, l’étape du tour de France dans les Alpes. « Je l’ai bien sûr accompagnée. Toutes les deux nous sommes parties sans expérience, sur un nouveau terrain… Elle a mis plus de onze heures à franchir les cols. J’attendais et j’avais tellement peur pour elle. Et enfin… la voilà! L’année suivante en 2013 , même scénario à Annecy, cette fois-ci  elle a mis 6 heures, un exploit exemplaire. »

Aujourd’hui, la liste des courses auxquelles a participé Carmen est longue mais la joie de Renée reste la même: « Chaque fois que Carmen rentre à la maison, sans chute et sans blessure… » Entre tous les beaux souvenirs, la mère se remémore, en juin 2014, « l’excellente troisième position dames » lors du championnat luxembourgeois. Et quand elle regarde vers l’avenir, elle espère que sa fille pourra encore continuer à rouler pendant de longues années… « Tant qu’elle éprouve du plaisir et de la joie à le faire! Mais je pense que c’est sa passion à vie! »
Mamans et filles de championne, n’hésitez pas à laisser un commentaire à la suite de cet article! Nous vous souhaitons à toutes une excellente fête des mères!

pub

Ajouter un commentaire