TOP

Dernière ligne droite – BRM 1000 d’Angers EP 9

Dernière ligne droite - BRM 1000 d’Angers EP 9

Dernière ligne droite – BRM 1000 d’Angers EP 9

pub

Les derniers kilomètres du BRM 1000 d’Angers, c’est la promesse pour Séverine de grandes retrouvailles et d’une grande satisfaction!

La pluie s’invite sur les derniers kilomètres

La pluie s’invite à la fête et nous sommes obligés de bâcher à quelques kilomètres du contrôle. Une nouvelle idée fixe s’invite dans ma tête. Tiens, Geneviève, Jean-Gual et Chéri vont me faire la surprise de venir au contrôle. Allez savoir pourquoi je les imagine déjà nous attendant sur la place du village. Je pédale avec cette idée en tête. C’est complètement insensé car ça ne doit absolument pas se passer ainsi mais cela me fait avancer. Après tout, c’est un moyen comme un autre pour se motiver…
Les Rosiers-sur-Loire, km 969. Il pleut et pourtant quel bonheur. C’est avec beaucoup d’émotions que j’entre dans ce village. Dernier contrôle du 1000 avant l’arrivée. Dans 30 kms, s’en sera fini de cette aventure. Afin de perdre le moins de temps possible, Jean-Claude nous propose de nous séparer dans les différents commerces pour pointer et nous octroyer une pause d’un petit quart d’heure.
C’est à ce moment, je crois, que nous passons devant un porche. Je ne sais pas pourquoi, je tourne la tête et j’aperçois Didier, caché, en tenue de vélo avec Bruno. Oh le coquin, il n’est pas venu en voiture mais en vélo. Bravo, il est costaud ce Chéri. Enfiler à nouveau le cuissard après 1000 bornes juste pour venir me chercher, il fallait le faire. Il est vraiment costaud Chéri, mais chut, c’est une rumeur, il dit que ce n’est pas vrai…

Les grandes retrouvailles

Grosse émotion lorsque l’on se retrouve. Pas besoin de se parler pour se comprendre. Je verse bien entendu ma petite larme, impossible de faire autrement. Tout le groupe est content de le voir. Richard nous prend en photo, c’est un beau moment, fort en émotions, comme nous les aimons. Je suis tellement heureuse de pouvoir partager ces derniers kilomètres avec lui. Geneviève et Jean-Gual nous attendent à l’arrivée autant qu’ils le peuvent mais ils sont attendus par ailleurs et le timing va être juste… Dommage, mais je ne pouvais pas aller plus vite pour que l’on puisse se voir.
J’explique à Didier que j’ai vraiment très mal à la fesse, que c’est compliqué au niveau de mon tibia avec un pied qui s’est figé au fil des kilomètres mais que je suis heureuse. Tous les sentiments sont mêlés mais c’est le bonheur et la fierté qui l’emportent.
Nous repartons pour les ultimes kilomètres qui vont me paraître une éternité. La traversée de la ville me semble interminable. Je tiens difficilement assise sur la selle. Bruno et Chéri m’aident comme ils peuvent mais les nerfs lâchent et la douleur l’emporte. Comme dirait Jean-Claude: « tu ne crois tout de même pas qu’on fait un 1000 comme ça… » Oui, c’est bien vrai Jean-Claude, tu as raison.

Avec sa saga « BRM 1000 d’Angers: Une néophyte au milieu des Grands », Ellesfontduvelo vous invite à suivre l’incroyable aventure sportive et humaine de Séverine Devolder sur le BRM 1000 d’Angers. Une petite mise en jambes avant d’entamer le Paris-Brest-Paris! Un parcours de 1000 km à vélo qui donne parfois mal aux fesses mais ne manque jamais ni de chaleur humaine ni d’humour.

Episode précédent: Sous la barre des 100Episode suivant: Une aventure fabuleuse

pub

Ajouter un commentaire