TOP

Sur votre vélo la nuit

Sur votre vélo la nuit

Pour rouler de nuit, on s’équipe et on reste très prudente! Pour le reste, c’est que du bonheur!
Pour rejoindre des copines en sortie ou pour rentrer à la maison, en soirée aussi le vélo est un moyen de transport rapide et pratique. Les embouteillages ont disparu et on a réellement la sensation que les rues, libres et accessibles nous appartiennent. Noctambules et clubbeuses, soyez pourtant extrêmement prudentes car, une fois la nuit tombée, l’expression « usager faible » prend tout son sens. Un bon équipement et un peu de sens commun permettent de profiter de ces moments magiques, avec la ville pour terrain de jeu.

La nuit à vélo, je m’équipe

Bandes réfléchissantes, gilet fluo et lampes LED, s’ils n’améliorent pas votre visibilité, permettent d’être vu! N’hésitez pas à vous affubler de clignotants rouge et blanc, à fixer sur votre pantalon, à l’avant et à l’arrière de votre vélo. Et quitte à être prévoyante, pensez à emporter des piles de rechange. L’installation d’une bonne vieille dynamo permet aussi de palier à toute éventualité mais ne devrait pas constituer votre seule source de lumière. Notez enfin que les catadioptres sont obligatoires, à l’avant, à l’arrière et sur les roues de votre bicyclette.

Plus que jamais, le casque est de rigueur

Et pourquoi pas le customiser d’une lampe frontale? C’est encore la manière la plus efficace d’y voir quelque chose. Pour être réellement efficace, une lampe installée sur votre casque  doit éclairer un large champ à au moins 10 mètres devant soi.
Plus encore qu’en journée, roulez très prudemment. Les routes désertes ne sont pas moins dangereuses et il convient d’anticiper les réactions des automobilistes et autres usagers de la route. Soyez attentive aux bruits et avancez à vitesse constante. Adaptez votre rythme dans les descentes et en cas de pluie. Et si vous sortez entre filles, roulez toujours en file indienne et serrez à droite.

Petit écart au bar?

Petit rappel à l’approche du week-end: attention les filles, un petit coup de trop pourrait vous coûter cher. Vous pensiez dessaouler en chemin? Les risques encourus devraient vous faire réfléchir. Les législations française et belge punissent de manière générale les conducteurs de tous types de véhicule et de monture. En cas d’infraction, au mieux vous risquez une amende; au pire une confiscation du vélo, le retrait de points, la suspension du permis de conduire… voire un passage par le poste de police. D’autant plus qu’en cas d’accident, les frais occasionnés ne sont pas couverts par les assurances.
Alors prête(s) pour une virée nocturne? 

Crédit : djedjenny sur Pixabay

pub

Ajouter un commentaire