TOP

Mon 1e Paris-Brest-Paris: la positive attitude

Mon premier Paris-Brest-Paris: jadopte la zen attitude

Mon 1e Paris-Brest-Paris: la positive attitude

Brigitte fait son 1e PBP,  en mode « positive attitude ». C’est déjà une belle expérience en soi, en effet, inutile d’y ajouter l’aspect compétition…
Je suis impatiente d’être dans le vif du sujet. J’ai toujours peur que quelque chose vienne se mettre en travers de mon départ … comme pour tous les projets prévus longtemps à l’avance.
Brigitte se prépare à son premier Paris-Brest-Paris. Elle a l’habitude de rouler. Depuis quelques années, elle mange du bitume par kilo…mètres, et chaque année, elle en avale davantage. Plus de 30.000 km au compteur, selon son dernier bilan annuel, en 2014, qu’elle introduisait d’ailleurs par cette citation de Yves Montant: « La route est un long ruban – Qui défile qui défile – Et se perd à l’infini – Loin des villes, loin des villes »…
À elle seule cette phrase témoigne du goût de Brigitte pour les longues distances. D’ailleurs, une des rubriques de son site est consacrée au Dodécaudax (soit 200 km chaque mois pendant 1 an, tout de même).

Mon premier Paris-Brest-Paris: aucun temps, juste en profiter

J’ai échangé avec Brigitte sur son état d’esprit à quelques heures de l’événement. Comme je l’ai fait avec Séverine. Et comme Jess a échangé avec Silvi il y a quelques jours.
« Pour l’instant je suis relativement zen. Je n’ai jamais roulé aussi facilement que sur mes dernières sorties de cette semaine. Je suis entourée d’amis « positifs » , c’est génial. J’aurais bien aimé arriver à dormir un peu plus mais avec la chaleur ce n’était pas évident … Je suis impatiente d’être dans le vif du sujet. J’ai toujours peur que quelque chose vienne se mettre en travers de mon départ … comme pour tous les projets prévus longtemps à l’avance. C’est mon premier PBP … alors non … aucun temps, juste être « finisher » et en profiter !

Paris-Brest-Paris: pas question de compétition

La positive attitude, c’est de considérer le Paris-Brest-Paris comme une belle expérience en soi. Inutile d’y ajouter l’aspect compétition. Brigitte aime la compétition, l’ambiance qu’elle génère, comme à l’Ardéchoise, par exemple.
Mais le PBP, c’est un autre mode de fonctionnement. De plus, Brigitte a de nombreux amis sur le parcours. Et elle souhaite à chacune et chacun de faire un « beau PBP ».

Le Paris-Brest-Paris, un état d’esprit, dès les brevets

Chacun doit avoir son autonomie … Être prêt à rouler seul … ou pas. Ça fait partie du jeu.
« Sur les brevets nous avions énormément de solidarité entre nous. C’était de grandes et belles aventures à vivre ensemble. Pour le jour J, le système des vagues de départ va un peu nous disperser, mais on va se retrouver à un moment ou un autre.
Les vélos partent par vague, pour éviter la congestion. En 2011, lors de la dernière édition, les vélos spéciaux partaient dès 17h30. Ensuite à partir de 18h les départs se font toutes les 20 minutes pour 400 cyclos. La dernière vague part à 20h.

Même si on adore les garçons…

Je remerciais Brigitte pour son temps, son témoignage et sa passion, lui disait qu’il était important pour nous d’être le porte-voix de ces événements et, surtout, de cet état d’esprit de solidarité, d’amitié, de joie, pour encourager les femmes à enfourcher un vélo… Et elle me le confirmait également: « Effectivement beaucoup de femmes ont besoin qu’on leur dise : vous pouvez le faire. Il n’y a pas besoin d’être une sportive de haut niveau … juste d’acquérir la confiance en soi … et chaque pas en avant la renforce ! »… Elle m’évoquait d’ailleurs une sortie entre fille (même si elles adorent les garçons) organisée dans la Drôme, dernièrement. Je vous invite à lire son récit: ces nanas vous donnent encore plus envie de pédaler!
 

Je suis la fondatrice et l’éditrice de ellesfontduvelo.com, et la cyclo-gimmick de la bande. 5 vélos (Bianchi, Canondale, Kona, Wilier et Brompton), mon coeur bat pour les braquets et le moulin. J’ai pratiqué beaucoup, un peu, passionnément. Ai procrastiné longtemps aussi. Et prépare un grand retour à mes premières amours: le vélo. Et plus particulièrement le vélo de route. Et le pliant. Et le weehoo pour mes enfants.

pub

Commentaires (1)

  • Avatar

    C’est fait ! Et tous les membres de notre petite équipe ont terminé dans les délais impartis … que du bonheur !

    répondre

Ajouter un commentaire