TOP

La cyclomontagnarde de Limoux 2015, j'y étais. Enfin, presque.

Cyclomontagnarde de Limoux

La cyclomontagnarde de Limoux 2015, j'y étais. Enfin, presque.

La cyclomontagnarde de Limoux 2015: plus de 200 cyclistes inscrits, 4 circuits entre 98 et 232 km par jour, des dénivelés entre 1683 m et 4059 m.

Samedi dernier, le 18 juillet 15, je m’étais programmé une sortie d’une 60aine de km, en solo, tranquille, en pays cathare… Direction: Limoux. Je ne suis pas allée jusqu’à Limoux à vélo, et je n’étais pas vraiment en solo non plus d’ailleurs…
Limoux, au coeur du pays Cathare, en-dessous de Carcassonne, est connue pour son vin pétillant, la Blanquette de Limoux. A Limoux, on fait ausi beaucoup de vélo.
J’ai croisé la cyclomontagnarde de Limoux, la BCMF sur mon parcours. Un très bon moment de convivialité et de sport, comme toujours à vélo.

La cyclomontagnarde de Limoux, pétillante comme son vin

J’étais partie seule donc pour un tour de 60 km avec 2 cols sympas et un retour rapide pour éviter les grosses chaleurs du Sud. Finalement, j’ai croisé des dizaines de cyclistes, hommes et femmes.  Je me trouvais, en fait, sur le parcours de la cyclomontagnarde de Limoux. C’est une BCMF, à savoir une cyclomontagnarde officielle, soutenue par la Fédération Française de Cyclotourisme. J’étais à contre-sens de leur circuit pour mieux les voir rouler, certains ont reconnu la casquette du magazine que je portais.

Je me mets au vert, mon gps voit rouge

Que l’on monte le col à vélo d’un côté ou de l’autre, on se retrouve toujours au sommet ensemble, entre cyclistes. On sympathise, on prend des photos et on s’échange quelques infos: on vérifie de n’avoir pas manqué la source d’eau à La Bastide, on se renseigne sur le point ravitaillement, la teneur du parcours à venir, etc.
Du coup, à coups d’arrêts et de papotes, mon GPS m’annonce que ma moyenne chute fortement. J’en profite pour prévenir la maison que j’aurai du retard mais que tout va bien. Je prends du bon temps.
Mais les paysages m’appellent à sortir l’appareil photo, et les postes de ravitaillement, à échanger avec les chalands… Je coupe donc définitivement mon GPS, qui clignote rouge, à sa manière. Je suis complètement hors délai. Oui, je me suis arrêtée très souvent pour profiter de la balade et des rencontres, et oui j’ai oublié de le mettre en pause à ces moments-là, quasi à chaque fois.
Mon GPS et moi, on n’a jamais été sur la même longueur d’ondes. On n’a pas les mêmes objectifs lorsqu’on sort ensemble. Je préfère encore et toujours une bonne vieille carte ou un bout de papier avec mon parcours, les villes à traverser.

A la cyclomontagnarde de Limoux, on se fait plaisir et on fait plaisir avant tout

Ce n’est pas une course chronométrée.  Les cyclistes avancent à leur rythme selon leurs envies. Ils sont tous accueillants et bienveillants envers moi.  Arrêtée sur le bord de la route pour transférer de l’eau de mon bidon de réserve vers un autre (Oui, bien s’hydrater est crucial), un cycliste me demande si tout va bien.  Au poste de ravitaillement, les gentils organisateurs, me proposent de partager les victuailles, dont les bananes de leur cyclomontagnarde. Car on le sait, il faut s’alimenter régulièrement pour pouvoir tenir l’effort dans la durée.
Ma décision est prise, j’irai à Albi pour la Semaine Fédérale, comme suggéré par un des cyclistes rencontrés à la cyclomontagnarde de Limoux.
Merci aux nombreux cyclistes et organisateurs de la cyclomontagnarde de Limoux pour ces moments partagés.

Ma petite sortie sur Strava…

pub

Ajouter un commentaire