TOP

Pourquoi les cyclistes féminines s'entraînent à jeun?

De nombreuses cyclistes féminines s'entrainent à jeun. Pour quelles raisons? Découvrez quelques conseils sur l'entraînement à jeun!

Pourquoi les cyclistes féminines s'entraînent à jeun?

De nombreuses cyclistes féminines s’entrainent à jeun. Pour quelles raisons? Découvrez quelques conseils sur l’entraînement à jeun!

Objectif visé des cyclistes féminines: la perte de poids

Vous avez sûrement déjà entendu parler de cyclistes féminines, professionnelles ou amatrices, qui s’entraînent à jeun, c’est-à-dire le matin avant d’avoir pris leur petit déjeuner. La raison? Perdre du poids plus rapidement. En effet, le matin, quand nous nous levons, nous sommes en hypoglycémie, puisque le dernier repas pris remonte à une douzaine d’heures. Lorsque nous faisons du sport, les muscles puisent en priorité dans les glucides (sucres), puis dans les lipides (graisses), et enfin dans les protides (protéines).

Mais à jeun, si nous faisons un effort physique, les muscles ne puisent pas dans les sucres, puisqu’il n’y en a plus. Ils commencent donc à puiser dans les graisses. C’est pour cette raison que le sport, et a fortiori le cyclisme, effectué le matin à jeun est plus efficace pour perdre les lipides accumulées. Les cyclistes féminines le pratiquent au minimum 40 minutes à chaque fois, puisque c’est la durée minimale pour que l‘essentiel des lipides disparaisse.

Quelques précautions à prendre pour un entraînement à jeun

L’entraînement à jeun peut être dangereux pour la santé si l’on ne suit pas les précautions de base. Les cyclistes féminines sont informées de ces préconisations, ce qui leur permet de ne pas mettre leur santé en danger.

On a vu que les muscles puisaient uniquement dans les lipides lors d’un entraînement à jeun. Mais une fois les lipides épuisés, que se passe-t-il? Si vous continuez l’effort, vos muscles puiseront dans les protides. Ce qui est à éviter absolument, car les protides font fonctionner votre organisme. Les cyclistes féminines ne s’entraînent pas plus de 50 minutes, 1 heure maximum, car c’est au-delà que les protides nourrissent les muscles. Dans le cas contraire, des problèmes de santé peuvent apparaître sur le long terme, comme des insuffisances rénales. Il ne faut pas oublier non plus la bouteille d’eau: un litre minimum, à boire tout au long du trajet.

Il faut anticiper son entraînement à jeun: la veille au soir, un dîner riche en protéines et en sucres lents s’impose. Cela permet au corps de ne pas être démuni le lendemain.

Après l’entraînement à jeun, bien sûr, il est indispensable de prendre un petit déjeuner équilibré pour compenser les glucides perdus.

Et vous, les cyclistes féminines qui s’entrainent à jeun, vous en pensez quoi?

Crédits Photo: Rob Nelson

pub

Commentaires (4)

  • Avatar

    Veo

    Je confirme l’efficacité, mais faisant du vtt (enduro) je fais au moins 3h d’affilé de très gros efforts, ce qui nécessite de prendre des sucres « rapides » au bout d’1h, sinon c’est l’hypoglycémie assurée (du vécu)

    répondre
  • Avatar

    Stéphane

    Hello,
    Quand vous dites « à jeun », il ne s’agit que du solide?
    On peut boire un café avant de partir et avoir les mêmes bénéfices?

    répondre
    • Avatar

      Jess, la Sportive

      Hello Stéphane!
      Oui vous pouvez tout à fait vous entraîner « à jeun », en ayant bu un café avant de partir et en obtenant les mêmes résultats! Le café augmente même votre vigilance et facilite la mobilisation des acides gras.
      A condition de le prendre sans sucre, bien entendu, sinon vous perdrez tous les bénéfices de ce type d’entraînement 😉
      A bientôt sur le mag!
      Jess

      répondre
      • Avatar

        Stéphane

        Merci Jess,
        Ma Maman m’a déjà interdit le sucre dans le café, pour le reste il y a EFDV 🙂

        répondre

Ajouter un commentaire