TOP

Éclairage latéral: la nuit, tous les vélos ne sont pas gris

Crédit photo K. Guénot

Éclairage latéral: la nuit, tous les vélos ne sont pas gris

Voir et être visible avec un bon éclairage à l’avant et à l’arrière n’est pas un scoop. Mais quid de la visibilité latérale?

Si vous aimez rouler la nuit et êtes accessoirement une geek de l’électronique, les éclairages latéraux sont faits pour vous.
Plutôt destinés à la cycliste urbaine noctambule ou lève-tôt, ils peuvent également faire leur petit effet lors de randonnées nocturnes VTT. Ils permettent d’afficher des motifs lumineux lorsque les roues du vélo tournent.
Du simple bouchon sur valve aux circuits imprimés high-tech programmables, le choix ne manque pas pour un résultat garanti: visibilité, sécurité et capital sympathie accrus.

Simple, le bouchon de valve

Vissez le bouchon sur la valve et c’est tout. Il est généralement équipé d’un capteur qui le met en marche dès que le vélo roule et s’il fait suffisamment sombre. Certains modèles génèrent différents dessins géométriques aléatoires.
Inconvénient: le remplacement des piles boutons devient vite onéreux.

Plus évolués, les modules de leds

De formes et de tailles variées, les modules de leds embarquent piles, diodes et quelques composants électroniques dans un boitier, pour générer des figures. Ils fonctionnent seuls ou peuvent parfois être synchronisés simultanément pour les plus évolués. Ils se fixent sur les rayons par visserie.
Inconvénients: ils sont bruyants à cause des piles embarquées dans chaque unité et un balourd peut se ressentir en roulant.

High-tech, les rampes de leds

Ce sont des circuits électroniques évolués, de formes variées, gérant plusieurs dizaines de leds sur chaque face.

Monkeylectric M232

Monkeylectric M232


Les plus connus sont les Monkeylectrics. Ils sont fiables, robustes, résistants à l’eau et d’une excellente qualité de fabrication car moulés dans de la résine. Les M210 et M232 sont les deux modèles phares du fabricant. Légers, très peu de prise au vent, le déport du boitier d’alimentation sur le moyeu de la roue fait qu’il n’y a pas de balourd en roulant.
Les unités s’attachent par colliers rilsans sur les rayons, ce qui leur assure une parfaite fixation exempte de vibrations. Vous pouvez sélectionner dessins et couleurs sur chaque circuit électronique.
Je possède ces deux merveilles sur mon vélotaf: les M232 à l’avant et les M210 à l’arrière. Le rendu est sublime et les gens que je croise me demandent souvent où je les ai achetés.
Même s’il vaut mieux deux rampes par roue pour obtenir le plus bel effet, un seul boitier à piles pour alimenter la paire est requis, ce qui compense largement ce léger inconvénient.

En conclusion

Ce type d’éclairage apporte un élément de sécurité supplémentaire tout en se faisant plaisir. Ce qui est frustrant, c’est que ce sont les autres usagers de la rue qui profitent du magnifique spectacle lumineux.
Mais j’avoue, je me regarde rouler en passant devant les abris bus ou les vitrines des magasins! Ferez-vous de même mesdames?
Crédit photo à la Une : K. Guenot pour Vélizienne

pub

Commentaires (3)

  • Avatar

    L’effet « arbre Noël » est joyeux et festif ; si on aurait recours aux fonds illimités, pourquoi pas ? Mais les feux qui atteignent le niveau allemand sont aussi visible presque 180° en avant et arrière, et à mon avis la simplicité et efficacité d’un système base moyeu dynamo pour le quotidien y rendre prioritaire.

    répondre
  • Avatar

    FAUVEL

    Bonjour,
    Je suis un homme. Je peux déposer un commentaire ?
    Aller, je me doute que oui. Taquinerie de mââââle… 😉
    J’ai la M232 et en effet, c’est fantastique !
    Je suis super bien vu et je dirais même que cet éclairage hypnotise les autres usagers. Vous pouvez (mais je ne le fais pas bien sûr) faire n’importe quoi, les piétons mais aussi les automobilistes regardent la roue sans rien voir d’autre.
    Bon, faut assumer de se sentir une star mais franchement, si je devais en racheter, je n’hésiterais pas ! D’autant plus que les 3 piles bâtons sont devenues des batteries et qu’il ne faut les recharger qu’une fois à deux fois par an.
    Bonne route !
    Sébastien

    répondre
  • Avatar

    J’en ai encore jamais vu en « vrai » mais je trouve ça vraiment sympa!

    répondre

Ajouter un commentaire