TOP

TMMB 2019 : la TIME Megève Mont-Blanc même sous la pluie, c’était bien!

TMMB 2019 : la TIME Megève Mont-Blanc même sous la pluie, c’était bien!

La TMMB 2019 était mon gros rendez-vous « montagne « de ce printemps ». Tout était fait pour que le week-end soit mémorable et je peux dire qu’il l’a été !

Une TEAM @ellesfontduvelo et un stand à la TMMB 2019

Des retrouvailles et des rencontres

Le rendez-vous était fixé depuis des mois. La TEAM @ellesfontduvelo à la TIME Megève Mont Blanc comptait une vingtaine de motivées.

Cath, notre capitaine, avait créé un sondage via le groupe Facebook dédié à la TEAM TMMB2019 afin de savoir sur quel parcours on s’engageait. On échangeait des infos sur l’heure à laquelle on fait des photos. Etc.

elles font du velo à megeve TMMB 2019

Plusieurs photos de la TEAM la veille de la course en fonction de vos arrivées

Samedi 8 juin 2019, veille de course, il fait chaud à Megève. Le stand EFDV, hébergé par TIME, notre Sponsor de TEAM, se prépare pour être le lieu de ralliement. Les livres de Juliette sont aussi là: on t’oublie pas!

Livre de Juliette BenedictoJ’arrive en milieu d’après-midi. Quel plaisir de retrouver Gaëtane, la CM d’EFDV. Cath et Nadine (rencontrée au stage Ventoux) reviennent d’une petite sortie déblocage. Il y a aussi Nicolas Roux, notre Parrain. Je reste au stand avec Gaëtane. J’ai aussi, le plaisir de rencontrer des autres filles du groupe Facebook dédié à la TEAM TMMB 2019.

Tout d’abord, Rachel qui vient prendre son dossard (grand parcours). Le monde est petit, Rachel habite la même commune que moi ! Ensuite vient « Coco Suisse », on se marre avec nos surnoms des réseaux sociaux. Coco Suisse habite Annecy. On papote. L’ambiance est décontractée surtout avec cette météo magnifique.

On a du mal à imaginer qu’il va pleuvoir le dimanche. En somme, le rendez-vous photo est fixé le lendemain à 08h15 au départ de Sallanches : Gogogo!

Un parcours TMMB 2019 préparé

J’avais bien préparé cette course tout le printemps car la TMMB 2019, c’est ma course test de début de saison.

Tout d’abord, le stage Ventoux EFDV-Paiani début mai 2019 m’avait permis de faire trois jours intenses de vélo avec des dénivelés importants.

En outre, j’avais fait deux reconnaissances partielles de la MedioFondo. Une montée du col de la Croix Fry avec Anais. Enfin, la semaine précèdent la course, j’ai fait une belle sortie. Nataliane, rencontrée à la TEAM Bourgogne cyclo de Grand Trophée, était de passage en Haute-Savoie. Le programme était : Col de la Colombière-Aravis et Colombière à nouveau.

Bref, à une semaine de la course, je pensais être prête !

La pluie, la guest star du dimanche lors de la TMMB 2019

Tout d’abord, dimanche matin, les nuages sont bas. La météo prédit des « averses éparses ». Je ne m’inquiète pas.

TMMB Nicolas Roux

Ensuite, au départ, Coco Suisse, Cath et Nadine me disent qu’elles jouent la carte de la sécurité et ne prennent pas le départ. Elles sont toutefois ici pour la photo de départ ! Anais, malgré ses soucis de vélo la veille est là, surmotivée ! En revanche, Rachel nous prévient par message qu’elle reste chez elle.

interview time megeve mont blanc 2019

Madame le Maire de Megève, au départ de la PicoloFondo se joint à nous pour la photo. La presse est là. Gaëtane et moi prenons le temps d’expliquer le concept d’EFDV et des TEAM @ellesfontduvelo.

interview au départ de la TIME Megeve mont blanc

Avant le départ, les journalistes s’intéressent à notre TEAM @ellesfontduvelo

Je prends le départ. Je connais le circuit. Malgré la pluie, ça part fort, c’est normal il y a 17 kilomètres de plat. Il est dur de faire des relais et de suivre les roues à cause de la pluie. En conséquence, j’ai déjà les pieds et les jambes mouillés. Je peine à trouver un groupe à mon niveau, je ne veux pas faire l’erreur de partir trop vite. Bref, 17 kilomètres plus tard, les choses sérieuses commencent. C’est pourquoi, au pied du Col de la Colombière, le rythme a déjà changé… J’appréhende sereinement le début du col.

Dans ma tête, la pluie est passagère je fais quand même ce qui était prévu : le MedioFondo. Au bout de quelques kilomètres d’ascension, Laurent, team Paiani, engagé sur le Petit Parcours me double. Laurent, c’était notre photographe/voiture suiveuse lors du stage Ventoux. Je luis souhaite bonne chance. La pluie s’intensifie et m’oblige à mettre le coupe-vent après le Reposoir. Il reste encore 7 kilomètres et pas les moindres ! Finalement, c’est à ce moment-là que je me dis : ok je bifurque sur le petit parcours.

TMMB 2019

À cause de la pluie, certain.e.s ont renoncé à prendre le départ. L’occasion de prendre des photos!

 

Le sac poubelle : mon allié course pour les 50 derniers km à la TIME

Arrivée en haut du Col de la Colombière. Je suis gelée. Je remplis mes gourdes mais j’appréhende déjà la longue descente sous la pluie battante. Des cyclistes demandent des sacs poubelle aux bénévoles du ravito. Je fais la même chose. Ouf, ils m’accordent le dernier sac : jackpot. J’ai l’impression d’avoir eu le ticket d’or Willy Wonka ! En plus, un bénévole m’aiderait à le mettre (merci à lui).  Je descends doucement la Colombière : objectif finir !

Les deux kilomètres de montée du Grand-Bornand à Saint-Jean de Sixt me réchauffent. Pourtant, pas question de quitter mon sac poubelle. Il peut toujours. C’est à Saint-Jean de Sixt que j’aurais dû bifurquer pour faire le MedioFondo. Je monte sans trop de mal le Col des Aravis. Arrivée en haut, je prends mon temps. En effet, la descente des Aravis n’est pas chronométrée. J’essore mes gants gorgés d’eau.

La descente est plus dangereuse. Il y a un court tunnel. Je prends un gel dans la descente. Mine de rien, le froid nous fait bruler des calories. De plus, je sais que ça remonte pour rejoindre Megève depuis Flumet.  C’est pourquoi je ne m’arrête pas à ravito, je veux finir. A Flumet,  je vois la bifurcation pour le grand parcours. J’admire ceux qui doivent encore enchainer le col des Saisies par Crest-Voland ! Le retour Flumet- Megève se passe bien. Ainsi, j’arrive sur la ligne d’arrivée ravie d’avoir fini.

L’arrivée et l’après course TMMB 2019

TMMB 2019

Retour au stand #EFDV après la course.

Je rejoins les filles et mon chéri au stand toujours vêtue de mon sac poubelle. Je retrouve aussi Anais, qui a abandonné sur le grand parcours à cause du froid en haut de la Colombière.

On relativise, on rit. Bref, on passe à nos prochains objectifs de la saison:

Au repas, il y a beaucoup de cyclistes avec des couvertures de survie. Certains ont le visage livide. Aussi, après avoir englouti le plateau repas, je retourne au stand #EFDV.

Catherine JULLIEN-BRECHES, Madame le Maire de Megève, nous rend une autre visite sur le stand. Nous évoquons l’équité dans le sport et le cyclisme. Aussi, nous parlons des différences de catégories entre hommes et femmes dans certaines cyclos. Elle nous donne l’exemple de sa fille triathlète et nous invite à dire quelques mots lors de la remise des prix !

En outre, Lauranne Bazon, qui a gagné le dossard au concours EFDV- TMMB 2019 vient nous faire coucou. J’aurai peut-être l’occasion de la croiser, elle habite la région.

TMMB 2019

Passage sur le podium avec une énorme flaque d’eau qui n’empêche pas les sourires!

 

C’est pourquoi, malgré cette météo capricieuse, je garde un bon souvenir de cette édition TMMB 2019 grâce à de belles rencontres, tout comme Gaëtane qui a également publié son compte-rendu ! À l’année prochaine ?

Fille d’un ancien marchand de vélo, je ne pouvais que tomber dedans toute petite! Le vélo est un mode de vie que je pratique au quotidien sous toutes ses formes: vélotaf / aquabike / vélo de route / vélo voyage à sacoches. Ce que j’aime: les cols, essayer de doubler les vélos électriques en ville et boire une bière après une bonne sortie vélo avec les potes. Ce que je n’aime pas : les marmottes qui traversent les routes des cols sans regarder, les faux plats descendant avec du vent de face et les marques du bronzage cycliste.

pub

Ajouter un commentaire