TOP

La gelée royale pour prévenir les maux d'hiver

Le froid est là avec son cortège de petits problèmes: rhumes, baisse de vitalité, manque de motivation... Un remède pour les maux d'hiver? La gelée royale!

La gelée royale pour prévenir les maux d'hiver

pub

Le froid est là avec son cortège de petits problèmes divers: rhumes, baisse de vitalité, asthénie, manque de motivation et en plus l’heure d’hiver!Un remède pour les maux d’hiver? La gelée royale!

Les maux d’hiver, comment faire?

Prendre soin de soi pour être mieux et se sentir en forme ou avoir envie de s’entrainer, être motivé(e) et ne pas être victime d’un rhume lors du moindre courant d’air, ou la moindre averse, n’est pas une utopie!
Il existe plusieurs méthodes pour éviter de tomber malade, ce ne sont pas des recettes miracles, certes. Mais chacune de nous à ses petits trucs comme consommer plus de fruits et légumes riches en vitamines C, ou avoir recours à des compléments alimentaires le plus naturels possible…
Dame nature a mis à notre disposition mille façons de se servir d’elle, j’en ai choisi deux, qui par expérience sont terriblement efficaces! Le duo gagnant: la gelée royale et le ginseng rouge.

La gelée royale

Cette substance blanchâtre de saveur acide et sucrée, est fabriquée par les abeilles (ouvrières). La gelée provient de leur système glandulaire encéphalique, (glandes hypopharyngiennes et mandibulaires). Elle représente la nourriture exclusive de toutes les larves, mais, seule la reine bénéficiera tout au long de son existence, de ce régime de faveur! (La reine vit cinq ans, alors que les ouvrières ont une durée de vie du quelques jours.)
Ce fameux élixir est composé de:

  • 66% d’eau
  • 4,5% de lipides
  • 14,5% de glucides (essentiellement glucose et fructose)
  • 13 % de protéines composées d’acides aminés à l’état libre ou composés

De plus, elle contient des minéraux et des traces d’oligo-éléments (cuivre, soufre, silice et fer) et les fameuses vitamines du groupe B. On en trouve en quantité notable  sous forme de vitamine B5 (acide pantothénique ), nécessaire au métabolisme des glucides, qui favorise la croissance et la résistance de la peau. Des facteurs antibiotiques, ainsi que des substances hormonales sont présents en quantité infinitésimales (semblable à l’homéopathie).

Les bienfaits de la gelée royale

Des études cliniques ont permis de mettre en évidence les bienfaits de la gelée royale sur l’organisme humain:

  • Augmentation des défenses immunitaires
  • Meilleure résistance aux agressions extérieures (fatigue, stress, froid, infections)
  • Augmentation de la vitalité
  • Amélioration de l’équilibre neuropsychique, grâce à une meilleure oxygénation cérébrale.

Côté pratique
La gelée royale doit être achetée et consommée fraiche. Elle se conserve au réfrigérateur. L’idéal est de trouver un apiculteur, qui vous fournira un produit de qualité. La meilleure façon de la consommer, c’est le matin à jeun: laissez fondre sous la langue une dose (une cuillère doseuse est fournie avec le flacon). La cure doit durer 45 jours, à renouveler trois fois dans l’année, il est préférable de la prendre aux changements de saison.
 

Le Ginseng rouge (Panax Ginseng)

Si le ginseng, fait partie de la pharmacopée chinoise depuis plus de 4000 ans, il a fallu attendre les années 60 pour que les scientifiques européens s’intéressent de plus près à cette racine, avec un regain d’intérêt défiant toutes les chroniques médicales du moment.
Les multiples recherches ont mis en évidence des concentrés chimiques végétaux au doux nom de « tritépénoides saponines » ou encore « ginsénosides ». On notera également la présence de choline (précurseur de neurotransmetteur), des vitamines du groupe B, de la vitamine C, de minéraux. On notera également la présence d’huiles essentielles, de flavonoïdes.

Les bienfaits du ginseng rouge

Les études récentes ont permis de mettre en évidence le réel potentiel physiologique du ginseng sur notre organisme:

  • Amélioration de la résistance au stress
  • Augmentation de la performance physique
  • Amélioration de la libido (propriétés biens connues de tous et toutes!)
  • Diminution du taux d’acide lactique pendant les efforts intenses
  • Augmentation et stimulation des défenses immunitaires, par son effet « adaptogène », qui aide l’organisme à réagir aux infections

 
Côté pratique
Le ginseng doit être pris sous forme de gélules. Il existe de nombreux laboratoires qui conditionnent la racine sous forme séchée. Prendre l’équivalent de 3 à 6 gélules, en sachant que la quantité de 200mg/jour s’avère efficace. Faire une cure d’un mois est utile pendant la période hivernale où les charges d’entrainement sont lourdes. Il est intéressant de savoir que les bienfaits sont ressentis au bout de deux semaines. Renouveler la cure en période de compétition, car à cette période l’organisme est soumis à rudes épreuves.
Les personnes diabétiques doivent en parler à leur médecin avant de faire une cure, afin de contrôler les interactions avec certains médicaments.
La pratique du vélo demande beaucoup de rigueur, de volonté, de pugnacité… Aider son organisme à s’adapter à ces situations de « stress », ne fera qu’amplifier votre motivation.  Il va de soi que la prise de ces « adaptogènes » va de paire avec une alimentation équilibrée!
Bien à vélo!
Sources

  • www.mulinsport.com
  • Référence scientifiques : Guide nutritionnel des sports d’endurance– Denis RICHE

pub

Ajouter un commentaire