TOP

La récupération active après des efforts physiques intenses

naturewoman liv 2019

La récupération active après des efforts physiques intenses

Les 5 & 6 octobre, une TEAM @ellesfontduvelo sera présente sur le Naturwoman, le célèbre triathlon du Verdon. Qui dit effort dit aussi réconfort et récupération active.

 

View this post on Instagram

 

Les vélos Liv – @livcycling – dans la zone after finish 😍

A post shared by Natureman VAR (@natureman_triathlon) on

Qu’est-ce que la récupération active et à quoi sert-elle ?

La récupération active (à ne pas confondre avec la récupération passive) est l’ensemble des moyens à mettre en œuvre pour permettre à l’organisme de bien se régénérer.
Lorsque vous finissez un entraînement difficile (type entraînement en haute intensité) ou une compétition comme le triathlon, votre corps a besoin d’un retour au calme afin d’évacuer les déchets « toxiques » rejetés par les muscles.
Ainsi la récupération active permet l’oxygénation des tissus favorisant l’évacuation des ces déchets.

La récupération active en pratique

Chacun doit trouver la recette qui lui convient.
On voit souvent les coureurs du Tour de France (et un jour, on espère voir les coureuses du Tour de France 😉 ) récupérer quelques minutes sur leur home trainer alors qu’ils viennent de faire plus de 200km. Ce n’est pas pour rien !

Après un effort exigeant, pensez à :

  1. Tourner les jambes tranquillement 10 à 20 minutes ou faire un footing en mode récupération si vous êtes en course à pied. Vos muscles vous remercieront.
  2. Prendre une collation digeste dans l’heure qui suit est aussi intéressant pour reconstituer ses réserves (privilégier les glucides et les protéines).
  3. Boire une eau riche en bicarbonate qui aidera à réguler le pH de l’organisme. Il faut éviter de boire de l’alcool ou du café dans la phase de récupération mais
  4. Reposer votre corps pour le laisser récupérer. Un bon sommeil est indispensable.

Méthodes complémentaires à la récupération active

Si l’alimentation, l’hydratation et le sommeil restent les piliers de la récupération active, on peut aussi citer d’autres méthodes complémentaires :

  • les bas de contention type chaussettes de récupération
  • les massages manuels et auto massages
  • les massages automatiques tels que les machines Reboots
  • l’électrostimulation
  • les étirements doux
  • le hammam, le sauna, les douches froides

En résumé, tout ce qui peut vous faire du bien sans engendrer un stress supplémentaire à votre organisme.

Prêtes pour le Naturewoman de ce week-end?  Et vous, qu’est-ce que vous faites comme récupération active ? 

J’ai commencé le vélo assez tard et pourtant c’est un sport qui m’a toujours attiré (fille d’une maman hollandaise oblige ;-) ). Lorsque j’étais ado, j’avais pris des renseignements auprès d'un garçon qui pratiquait le vélo et ce dernier m’avait déconseillé fortement cette pratique en me disant que ce n’était pas un sport de fille… Lorsque j’ai débuté le vélo bien des années plus tard je m’en suis voulu de l’avoir écouté car c’est vraiment un sport de filles et de femmes ! J’adore le VTT que je pratique avec mon amoureux, le vélo de route et les longs cols de montagne même si je n’ai pas le profil de grimpeuse (ma passion pour le chocolat est trop grande). Depuis peu, le vélo voyage toujours avec mon chéri et notre chien Ocho.

pub

Ajouter un commentaire