TOP

Ces maux du vélo qu’on connaît si bien

Douleurs dans la nuque, picotements dans les doigts, tension dans les genoux… Vous aussi vous les ressentez ces maux du vélo?Découvrez comment les éviter!

Ces maux du vélo qu’on connaît si bien

Douleurs dans la nuque, picotements dans les doigts, tension dans les genoux… Vous aussi vous les ressentez ces maux du vélo? Découvrez comment les éviter!
Ces maux du deux roues, vous les connaissez… Mais avez-vous identifié leur cause? Bien comprendre ces douleurs vont permettront de mieux les éviter. Voici nos astuces pour ne plus jamais ressentir ces gênes sur le vélo!


Table des matières

La signification des maux
Dis-moi où tu as mal et je te dirai quoi changer
Douleurs dans la nuque
Douleurs aux mains et poignets
Douleurs dans le dos et la région lombaire
Douleurs aux fessier, périné ou entrejambe
Douleurs dans les hanches
Douleurs dans les rotules

La signification des maux

À vélo, c’est la répétition des mêmes mouvements qui engendre certains maux. Ces douleurs logées aux endroits stratégiques du cycliste mettent aussi en exergue limportance d’un bon équipement, bien réglé et adapté au conducteur.
D’anciennes douleurs dues à une chute précédente peuvent également se faire sentir. Tout comme un vélo en mauvais état vous fera subir davantage les aléas de la route. Guidon ou cadre tordu, affaissement ou usure de la selle… Autant d’éléments qui vont rendre vos sorties à vélo moins agréables.
C’est pourquoi il faut bien choisir ses pédales, sa selle ou même ses gants pour être à l’aise lors des sorties à vélo. Et surtout, il faut bien les régler pour avoir une bonne posture, confortable sur le moment et sans conséquence à long terme.

Dis-moi où tu as mal et je te dirai quoi changer

Chaque douleur possède sa propre cause à vélo. Voici, zone par zone, comment éviter les petits ou gros bobos à vélo.

  • Douleurs dans la nuque: la cause principale, c’est la posture aérodynamique du cycliste. Les mains sur le guidon, le corps penché… Le cycliste doit redresser la tête en se tordant le cou pour regarder la route. Et cela peut être renforcé par un guidon trop bas ou un tube supérieur trop long. La douleur peut ensuite se répercuter sur le dos.
    Notre conseil: bien régler son vélo en sollicitant l’avis d’un professionnel. Pour vous soulager, vous pouvez déposer une poche de gel chaud et vous masser les muscles du trapèze afin de les détendre. Pensez à consulter un médecin si la douleur persiste.
Retour au sommaire
  • Douleurs aux mains et poignets: sur des longues distances à vélo, vous pouvez ressentir des picotements dans l’annulaire et l’auriculaire voire dans toute votre main. Pourquoi? Vos poignets et vos mains subissent la pression exercée par le poids de votre corps. Rester de longues heures dans la même position peut causer ces impressions de picotement ou engourdissement. Aussi, la qualité de la route est en cause, faisant vibrer votre guidon par exemple. Cette sensation appelée neuropathie ulnaire ne doit pas être prise à la légère. En effet, c’est grâce à vos mains et vos poignets que vous maintenez votre posture et que vous résistez lors de freinages brusques. C’est donc important que vos mains et poignets soient bien confortablement posés sur le guidon.
    Notre conseil: encore une fois, adaptez votre position sur le vélo. Redressez un peu votre buste mais sans avoir les bras tendus. Vous munir de gants spécifiques ou d’un guidon rembourré pourrait aussi être une bonne solution.
Retour au sommaire
  • Douleurs dans le dos et la région lombaire: encore une fois, gare aux mauvais réglages sur le vélo! Une selle trop haute vous amènera à vous balancer de droite à gauche et engendrera des spasmes musculaires. La position du bassin est donc très importante, afin que le dos se cambre correctement pour endosser la pression nécessaire.
    Notre conseil: travailler le muscle qui permet de maintenir le bassin en place. En effectuant des exercices deux fois par semaine, vous allez renforcer les muscles du bassin et la région lombaire. Effectuez dix élévations latérales des jambes trois fois de suite et vous verrez une différence.

Retour au sommaire

  • Douleurs aux fessier, périné ou entrejambe: cette douleur est tout à fait courante pour les cyclistes. C’est normal, cette zone est le point d’appui principal à vélo. Qu’on soit homme ou femme, on peut être sujet à des douleurs au fessier ou à l’entrejambe. Les frottements et un appui de longue durée sont responsables.Certaines ont même déjà essayé l’escalope de veau dans le cuissard pour soulager un furoncle…testé et approuvé!
    Notre conseil: choisissez une selle adéquate, adaptée à votre morphologie. Mesdames, sachez que des selles sont conçues expressément pour votre anatomie. Certaines préfèrent une selle en gel ou à trous, mais chacune doit trouver « selle à son fessier ». Le choix du cuissard sera également très important pour limiter les frottements.
    Le saviez-vous: Le fait d’avoir un membre (jambes ou bras) plus petit que l’autre peut avoir des répercussions douloureuses comme des tensions musculaires ou articulaires, une perte de sensibilité. Pour le déterminer, il faut passer des radios et demander l’avis de professionnels.
Retour au sommaire
  • Douleurs dans les hanches: les hanches permettent le mouvement des jambes qui vous propulsent. Les muscles de cette zone importante sont donc très sollicités et ils peuvent se contracter lorsque vous êtes à vélo ou restez longtemps assise. Le bassin bascule et la posture se cambre amenant alors douleurs et diminuant la puissance. Aïe, ça fait mal!
    Notre conseil: étirez le muscle du bassin grâce à de simples exercices. Posez un genou à terre et placez l’autre selon un angle de 90°. Basculez le bassin en avant, gardez la pose 5 à 10 secondes et revenez en arrière en gardant bien le pied à plat.

Saviez-vous que l’exercice de gainage qu’on appelle « la planche » vous aidera pour bien muscler vos abdominaux et avoir une belle posture oblique sur votre vélo!
Retour au sommaire

  • Douleurs dans les rotules: une mauvaise position de la selle (hauteur ou recul) ou un mauvais réglage des cales sur les chaussures sont certainement responsables. Si la cause persiste, il s’agit peut-être d’un déplacement du bassin. Dans ce cas, il vaut mieux consulter un médecin, surtout si vous avez tendance à avoir des tendinites dans cette zone.

Conseil: le bon recul de selle, c’est quoi? Si la selle est trop en avant, vos quadriceps vont travailler davantage. Si elle est trop en arrière, ce sont vos fessiers et jambiers qui sont sollicités. Si on met l’accent d’un côté ou de l’autre, les articulations vont en souffrir.
Le recul idéal se calcule comme suit: asseyez-vous, pied sur la pédale à l’horizontale (à 3 heures comme on dit), tendez un fil à plomb partant de l’avant de la rotule. Celui-ci doit passer dans l’axe de la pédale. S’il passe devant ou derrière, déplacez votre selle en fonction.
D’autres petits bobos peuvent facilement être évités comme le feu aux pieds en utilisant une semelle appropriée par exemple. Ou si on a trop forcé sur la pédale, on peut ressentir des douleurs dans le genou…. Roulez toujours sportif mais à l’écoute de votre corps avant tout!
Retour au sommaire
Et vous mesdames, quels sont les maux du vélo que vous subissez et solutionnez chaque jour?
Sources:

Un grand merci à toutes nos contributrices et tous nos experts pour leurs témoignages précieux qui nous ont aidé à réaliser cet article.

pub

Commentaires (9)

  • Avatar

    J’ai des engourdissements à la main gauche sur des longues distances mais je me demande si ce n’est pas des débuts de problème de canal carpien, ça ne m’arrive qu’à la main gauche.

    répondre
    • Avatar

      Rebecca, la Curieuse

      Bonjour Fred, en effet, les maux du vélo peuvent avoir différentes causes. Il vaut mieux dans ce cas consulter un professionnel pour avoir le bon diagnostic… et se remettre en selle confortablement! Bonne route à vélo et à bientôt sur notre magazine en ligne!

      répondre
  • Avatar

    Pour ce qui est des engourdissements et fourmis dans deux ou trois doigts suite à une longue distance … je crois bien qu’au moins un tiers des participants à PBP s’en sont plaint ! C’est quasiment physiologique après ce genre de sollicitation … donc il faut juste attendre … c’est long à revenir, un mois, deux, ou trois !
    Sinon pour le mal de fesses …en plus d’un bon cuissard et d’une selle adaptée, penser à se mettre en danseuse très souvent, juste pour deux ou trois mouvements … ça devient un réflexe ensuite …et doit être fait de manière préventive.
    Sinon le vélo ne doit pas faire mal, il peut même aider à soigner un lumbago, une élongation, une entorse !

    répondre
  • Avatar

    david

    bonjour, il ne faut pas que le dos « se cambre » naturellement mais « se courbe » naturellement pour eviter les douleurs lombaires.
    Amortir la pression et optimiser sa puissance de pedalage passe par un dos arrondi et non cambré.

    répondre
  • Avatar

    perrin

    Pour le mal de nuque, enlevez la visière de votre casque qui vous oblige à relever la tête plus qu’il ne faut .

    répondre
  • Avatar

    Courte

    Bonjour,
    Peut on utiliser des lunettes d’assurage munies de prismes permettant de voir au dessus pour limiter les douleurs cervicales tout en restant penché de manière aérodynamique ?

    répondre
  • Avatar

    Baert Nathalie

    Bonjour ,
    J utilise le vélo pour me rendre au travail donc plus ou moins courte distance et ce tout les jours depuis plus de 20ans
    mais par contre lors de plus longue distance ,se sont des douleurs aux fessiers ,les pieds en feu comme si ‘j avais marcher des heures a haut talons.
    Je suis équipé d’ un cycliste approprié et d une bonne paire de baskets et malgré cela ces douleurs sont insupportables et elles persistent plusieurs jours
    Pouvez vous m aidez
    Merci de votre aide

    répondre
    • Avatar

      Eva

      J’ai résolu ce problème en allant voir un podologue qui m’a fait des semelles.
      J’avais aussi ce même genre de brûlure en marchant . Je revis!

      répondre
  • Avatar

    Eva

    Vous parlez de douleur du périnée et disons le ,des parties génitales.
    Avez-vous des conseils au niveau des slips ( coutures, élastiques, qualité du tissus) et également des conseils pour la peau ( pommades?)

    répondre

Ajouter un commentaire